Gagner la guerre : liste des albums dans l’ordre

Gagner la guerre : liste des albums dans l’ordre

Gagner la guerre est une série de bande dessinée de fantasy, scénarisée et dessinée par Frédéric Genêt. Elle est une adaptation du roman éponyme écrit par Jean-Philippe Jaworski et raconte les péripéties de Benvenuto, un spadassin efficace et sans scrupule au service du Podestat Léonide Ducatore, à la tête de la République de Ciudalia.

Cette liste énumère les albums de la série dans l’ordre chronologique de leur publication.


1. Ciudalia (2018)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Benvenuto est un tueur à gages, sans doute le meilleur de toute la République de Ciudalia. Sa nouvelle mission – expédier un noble venu s’encanailler dans les bas-fonds – a tout d’une sinécure. Mais le client va se révéler beaucoup plus coriace que prévu. Et voilà Benvenuto plongé au cœur d’un complot trop vaste pour lui…


2. Le Royaume de Ressine (2019)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Benvenuto est un tueur à gages, sans doute le meilleur de toute la république de Ciudalia. Il est à présent au service du machiavélique podestat Ducatore. C’est pour le compte de ce dernier que Benvenuto a embarqué avec la flotte ciudalienne. La guerre avec l’empire de Ressine fait rage et Benvenuto doit mettre ses armes au service de la république. À moins qu’il n’ait une autre mission, bien moins avouable…


3. La Mère patrie (2021)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Benvenuto est sorti des geôles ressiniennes et il est accueilli en héros à son retour au pays. Profitant de sa convalescence, il observe à distance les complots menés par son maître, le machiavélique Podestat. En surface, le calme semble être revenu à Ciudalia. Mais la tempête approche, Benvenuto le pressent. Bientôt, seuls ses instincts d’assassin pourront lui sauver sa vie.


4. La Marche franche (2022)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a bien longtemps, il a été un enfant. Et l’élève du plus grand artiste de Ciudalia. Il présentait des dispositions évidentes pour la peinture mais Benvenuto Gesufal a fait d’autres choix. Il a fait du meurtre son Art et, aujourd’hui, il n’est plus qu’un détail de la grande toile des choses. Un détail que beaucoup souhaitent effacer car il sait trop de choses, a fait couler trop de sang. À présent traqué de toutes parts, dans le monde physique et mental, Benvenuto a-t-il encore une chance de s’en sortir… ?

error: Contenu protégé