Les 5 meilleurs livres de Salman Rushdie

Les 5 meilleurs livres de Salman Rushdie

Ahmed Salman Rushdie, né le 19 juin 1947 à Bombay, est un écrivain britannique d’origine indienne. Son style narratif, mêlant mythe et fantaisie avec la vie réelle, a été qualifié de réalisme magique.


1. Les enfants de minuit

Les Enfants de minuit (Salman Rushdie)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Saleem Sinai, le héros de cet extraordinaire roman picaresque, est né à Bombay le 15 août 1947, à minuit sonnant, au moment où l’Inde accède à l’indépendance. Comme les mille et un enfants nés lors de ce minuit exceptionnel, il est doté de pouvoirs magiques et va se retrouver mystérieusement enchaîné à l’histoire de son pays.

 » J’ai été un avaleur de vies, dit-il, et pour me connaître, moi seul, il va vous falloir avaler également l’ensemble.  » Alors se déroule sous nos yeux l’étonnante et incroyable histoire de la famille Sinai : disputes familiales, aventures amoureuses, maladies terribles, guérisons miraculeuses – un tourbillon de désastres et de triomphes…

Ce récit baroque et burlesque est aussi un pamphlet politique impitoyable. Élu en 2008 meilleur Booker Prize de l’histoire du prestigieux prix anglais, ce roman paru en 1980 a profondément influencé la littérature anglo-saxonne des trente dernières années.


2. Les versets sataniques

Les versets sataniques (Salman Rushdie)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Un jumbo jet explose au-dessus de la Manche. Au milieu de membres humains éparpillés et d’objets non identifiés, deux silhouettes improbables tombent du ciel : Gibreel Farishta, le légendaire acteur indien, et Saladin Chamcha, l’Homme aux Mille Voix. Agrippés l’un à l’autre, ils atterrissent sains et saufs sur une plage anglaise enneigée.

Gibreel et Saladin ont été choisis pour être les protagonistes de la lutte éternelle entre le Bien et le Mal. Mais par qui ? Les anges sont-ils des diables déguisés ? Tandis que les deux hommes rebondissent du passé au présent, se déroule un cycle extraordinaire de contes d’amour et de passion, de trahison et de foi avec, au centre, l’histoire de Mahound, prophète de Jahilia, la cité de sable – Mahound, frappé par une révélation où les versets sataniques se mêlent au divin.

Salman Rushdie nous embarque dans une épopée truculente, un voyage de larmes et de rires au pays du Bien et du Mal, si inséparablement liés dans le cœur des hommes.


3. Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits

Deux Ans, Huit Mois et Vingt-Huit Nuits (Salman Rushdie)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

«Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits» est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l’histoire et de la mythologie. Échappés de leur univers aussi fabuleux qu’ennuyeux, des djinns viennent mêler leur immortalité fascinée à la finitude des hommes, et partager la folle aventure de leur active et permanente déraison.

À la fois inspirée par une tradition narrative deux fois millénaire et enracinée dans les multiples préoccupations du temps présent, portée par une langue où l’épique le dispute au comique et la légende à la méditation philosophique et politique, une fiction fastueuse et envoûtante, d’une puissance narrative et imaginaire à couper le souffle.


4. Le dernier soupir du Maure

Le Dernier Soupir du Maure (Salman Rushdie)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le jour de la fête de Ganesh, Aurora Zogoïby danse pour défier des dieux auxquels elle ne croit pas. Peintre célébré, femme aux dimensions formidables, Aurora exècre la foule qui s’adonne au culte superstitieux du dieu éléphant. Sa danse est donc un geste de suprême dédain. Mais la foule se méprend et la vénère. Irréversiblement, elle est au centre des choses. Y compris de la vie de son fils Moraes.

Le roman suit exactement le même schéma narratif que Les Enfants de minuit : à l’aube de sa mort, le narrateur se lance sur un rythme effréné dans le récit de sa vie, commençant à la jeunesse de ses grands-parents pour arriver, essoufflé, au moment où il prend la plume. Même festin d’images, même réalisme magique, même sensualité, si ce n’est que le poivre a remplacé le chutney comme moteur du souvenir.

Pourtant, il existe une différence marquée entre le roman de 1980 et celui de 1996 : Le Dernier Soupir du Maure se pose plus ouvertement comme la quête d’un centre identitaire. Moins morbide, ce roman semble suggérer que le centre nécessaire à l’enracinement du héros pourrait bien se trouver dans l’addition des figures féminines qu’il a croisées. Centre éclaté donc, mais centre tout de même.


5. L’enchanteresse de Florence

L'enchanteresse de Florence (Salman Rushdie)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Début du 16e siècle, au cœur des Indes : un jeune Florentin qui se fait appeler « Mogor dell’Amore » arrive à la cour d’Akbar, le Grand Moghol. Il prétend être le fils de l’enchanteresse de Florence, femme aux destins multiples, princesse oubliée, mystérieuse détentrice du secret de la jeunesse éternelle.

À la cour de la cité impériale, le jeune audacieux se hisse très vite à un rang élevé, mais il tombe en disgrâce à cause de querelles féminines et d’un terrible incendie qui ravage la ville. Redevenu simple citoyen, il disparaît dans le tumulte ambiant.

Après son départ, le Grand Moghol est visité en rêve par l’enchanteresse qui lui révèle les origines de l’énigmatique « Mogor dell’Amore ». Tandis que l’un de ses fantômes hante les songeries d’Akbar, le cœur de la Florence des Medicis bat au rythme des complots, des fastes et des cruautés.

On y frôle le souvenir terrible de Savonarole, on y côtoie le clan des Vespucci et Niccolo Machiaveli…

Tous jouent leur rôle dans la légende de l’enchanteresse, leurs destins s’entrecroisent, entre Orient et Occident, mêlant leurs charmes et leurs sorts, la magie étourdissante des Indes et la sulfureuse sensualité florentine.

error: Contenu protégé