Les 5 meilleurs livres de James Joyce

Les 5 meilleurs livres de James Joyce

James Joyce est un romancier et poète irlandais expatrié, considéré comme l’un des écrivains les plus influents du XXᵉ siècle. Ses œuvres majeures sont un recueil de nouvelles, intitulé Les Gens de Dublin, et des romans tels que Portrait de l’artiste en jeune homme, Ulysse, et Finnegans Wake.


1. Ulysse

Ulysse James Joyce

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’action d’Ulysse se passe en un jour, à Dublin, en 1904. Le personnage d’Ulysse est un petit employé juif, Leopold Bloom ; Stephen Dedalus, jeune Irlandais poète, est Télémaque ; Marion, femme de Bloom et qui le trompe, est Pénélope. Rien n’arrive d’extraordinaire au cours de cette journée. Bloom et Dedalus errent dans la ville, vaquant à leurs affaires, et se retrouvent le soir dans un bordel.

Chaque épisode correspond à un épisode de L’Odyssée. Mais la parodie débouche sur une mise en cause du monde moderne à une époque de muflisme. Joyce exprime l’universel par le particulier. Bloom, Dedalus, Marion sont des archétypes. Toute la vie, la naissance et la mort, la recherche du père (Dedalus est aussi Hamlet), celle du fils (Bloom a perdu un fils jeune), toute l’histoire sont contenues en un seul jour. C’est à Rabelais, à Swift que l’on peut comparer l’art de Joyce qui a écrit, dans Ulysse, la grande œuvre épique et satirique de notre temps.


2. Gens de Dublin

Gens de Dublin James Joyce

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Après la publication en 1907 de poésies de jeunesse, James Joyce publie en 1914 un recueil de nouvelles commencé dès 1902. Il s’agit de Dublinois. Quelle surprise pour les lecteurs de découvrir ces quinze nouvelles, si sages, si classiques, si claires.

Dans ce livre, Joyce décrit, avec un sens profond de l’observation, les mœurs de la bourgeoisie irlandaise, l’atmosphère trouble et le destin tragique de la société de l’époque. Les thèmes favoris de Joyce, l’enfance, l’adolescence, la maturité, la vie publique sont ici incarnés par divers types d’habitants de Dublin, «ce cher et malpropre Dublin» que Joyce aimait tant.


3. Portrait de l’artiste en jeune homme

Portrait de l’artiste en jeune homme James Joyce

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

C’est le premier succès achevé de Joyce, terminé vers 1914. Roman autobiographique, l’auteur y raconte son enfance et sa jeunesse à Dublin, son éducation chez les jésuites, ses révoltes contre ces mondes clos, sa libération par la vocation artistique (d’où le titre). Le style va du réalisme brutal à la plus grande poésie, de l’ironie à l’émotion. Joyce y donne avec clarté – ce sont les deux ouvrages ultérieurs, Ulysse et Finnegans Wake, qui passent pour obscurs – sa vision du réel et de l’imaginaire.

Ce roman de formation, document capital sur Joyce, est aussi un grand livre.


4. Finnegans Wake

Finnegans wake James Joyce

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Traduit pour la première fois dans sa version intégrale, Finnegans Wake, œuvre rebelle, s’exprime par épiphanies, telles que définies dans Ulysse – c’est-à-dire ces instants où les mots comme des photons reconstituent la figure d’interférence, visible seulement dans sa frange brillante.

Pour certains, la révolution est à peine suffisante. Ils partent, hantent les asiles dont ils font une bibliothèque, habitent les prisons où flotte le feu de leurs rêves, créent un pseudo-langage qui n’est plus entendu mais reconnu de leurs seuls semblables. Errants jusqu’à l’inconsistance, telle la révolutionnaire russe Alexandra Kollontaï : « … Comme j’aimais Kuusa en septembre… l’odeur des pins et, comme des toiles d’araignées tendues entre eux, les nuages chargés de rosée, au matin. »


5. Stephen le héros

Stephen le Héros James Joyce

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

James Joyce est peut-être l’écrivain qui a concentré plus que tout autre son œuvre autour de lui-même et des circonstances de sa vie. Stephen le héros est ce qui reste d’une première autobiographie.

Stephen est l’auteur lui-même, et ce récit couvre ses deux années d’université à Dublin. Lui et ses amis se passionnent pour tout ce qui a trait à l’art, à la littérature, à l’amour. Nous voyons aussi Joyce s’indigner de la paralysie spirituelle des Irlandais et de l’ineptie e l’Eglise catholique d’Irlande.

Stephen le héros est nécessaire pour comprendre celui qui allait devenir l’auteur d’Ulysse, et l’un des écrivains majeurs de la littérature universelle.

error: Contenu protégé