Les 5 meilleurs livres d’Irène Némirovsky

Les 5 meilleurs livres d’Irène Némirovsky

Irène Némirovsky est une romancière russe d’expression française, née à Kiev le 11 février 1903 et morte le 19 août 1942 à Auschwitz.


1. Suite française

Suite française (Irène Némirovsky)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Écrit dans le feu de l’Histoire, Suite française dépeint presque en direct l’exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes.

Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d’une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard…

Peu à peu l’ennemi prend possession d’un pays inerte et apeuré. Comme tant d’autres, le village de Bussy est alors contraint d’accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l’occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent…

Roman bouleversant, intimiste, implacable, dévoilant avec une extraordinaire lucidité l’âme de chaque Français pendant l’Occupation, enrichi de notes et de la correspondance d’Irène Némirovsky, Suite française ressuscite d’une plume brillante et intuitive un pan à vif de notre mémoire.


2. Le Bal

Le Bal (Irène Némirovsky)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Antoinette vient d’avoir quatorze ans ; elle rêve de participer au bal qu’organisent ses parents, les Kampf, pour faire étalage de leur fortune récemment acquise. Mais sa mère, plus pressée de jouir enfin de cette opulence tant attendue que de faire entrer sa fille dans le monde, refuse de convier Antoinette au bal.

La vengeance d’Antoinette, aussi terrible qu’inattendue, tombera comme un couperet, révélant le vrai visage de chacun.

Roman fulgurant et initiatique sur l’enfance et ses tourments, Le Bal est l’un des premiers livres d’Irène Némirovsky, disparue prématurément en déportation, en 1942. Irène Némirovsky a obtenu le Prix Renaudot 2004 pour son œuvre posthume Suite française.


3. David Golder

David Golder (Irène Némirovsky)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Tout le monde abandonne David Golder, malade et ruiné. Mais le vieil homme se reprend, part à la reconquête de sa fortune dans une dernière aventure. Traversé par des financiers véreux, des femmes cupides, des gigolos,

David Golder (1929) est un roman cruel sur la richesse et le dénuement.


4. Chaleur du sang

Chaleur du sang (Irène Némirovsky)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans un hameau du centre de la France, au début des années 1930, un vieil homme se souvient. Après avoir beaucoup voyagé dans sa jeunesse, Silvio se tient à l’écart, observant la comédie humaine des campagnes, le cours tranquille des vies paysannes brusquement secoué par la mort et les passions amoureuses.

Devant lui, François et Hélène Érard racontent leur première et fugitive rencontre, le mariage d’Hélène avec un vieux et riche propriétaire, son veuvage, son attente, leurs retrouvailles. Lorsque leur fille Colette épouse Jean Dorin, la voie d’un bonheur tranquille semble tracée.

Mais quelques mois plus tard, c’est le drame. La noyade de Jean vient détruire la fausse quiétude de ce milieu provincial. L’un après l’autre, les lourds secrets qui unissent malgré eux les protagonistes de cette intrigue vont resurgir dans le récit de Silvio, jusqu’à une ultime et troublante révélation…

Situé dans le village même où Irène Némirovsky écrira Suite française, mais entrepris dès 1937, ce drame familial conduit comme une enquête policière raconte la tempête des pulsions dans le vase clos d’une société trop lisse. Complet et totalement inédit, ce nouveau roman d’Irène Némirovsky refait surface près de soixante-dix ans après sa composition.


5. Jézabel

Jézabel (Irène Némirovsky)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans la salle d’un tribunal, se tient le procès d’une femme. Elle n’est plus très jeune, mais a été très belle. Les témoins défilent à la barre, l’avocat et le procureur s’affrontent. Assise dans le box des accusés, elle subit par bribes le récit de sa propre vie : l’enfance, l’exil, l’absence de père, le mariage, les relations houleuses avec sa fille, l’âge, le déclin, jusqu’à l’acte irréparable. Les jurés et le public grondent, s’enflamment. Mais le vrai coupable est-il l’accusée, ou le temps, qui détruit les illusions ?

Huis clos cruel et inquiétant, ce roman paru en 1936 illustre l’immense talent d’Irène Némirovsky, couronnée à titre posthume par le prix Renaudot pour Suite française. Au fur et à mesure que se révèlent les détails de son passé, anodins ou tragiques, l’héroïne dévoile ses différents visages.

Sans jamais porter de jugement, Irène Némirovsky saisit, d’une écriture fluide et avec une rare finesse psychologique, la réalité derrière les apparences, les ambivalences affectives et les contradictions de l’âme humaine.

error: Contenu protégé