Les 5 meilleurs livres de Gabriel Garcia Márquez

Les 5 meilleurs livres de Gabriel Garcia Márquez

Gabriel García Márquez, né le 6 mars 1927 à Aracataca et mort le 17 avril 2014 à Mexico, est un écrivain colombien. Romancier, nouvelliste, mais également journaliste et militant politique, il reçoit en 1982 le prix Nobel de littérature.


1. Cent ans de solitude

Cent ans de Solitude Gabriel Garcia Márquez

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a les bouches noires des fusils qui jettent des regards de mort au colonel Aurelanio Buendia et il y a la mémoire du militaire qui, devant sa fin proche, s’élance comme un disque solaire… Il revoit son village, le Macondo, perdu dans des territoires oubliés de l’Amérique du Sud, l’histoire fabuleuse de sa famille traversant, comme une dynastie royale, les trois âges de la vie : naissance, vie et décadence..

Au travers de l’histoire de ce village et de ses créateurs, Gabriel Garcia Marquez nous conte, avec cette magie des mots qui donne à son livre un reflet d’éternité, les peines, les joies, les espoirs et les craintes d’une famille qui tente par tous les moyens de conjurer la malédiction qui pèse sur les siens : cent ans de solitude.


2. L’amour aux temps du choléra

L’Amour aux temps du choléra Gabriel Garcia Márquez

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

À la fin du XIXᵉ siècle, dans une petite ville des Caraïbes, un jeune télégraphiste pauvre et une ravissante écolière jurent de se marier et de vivre un amour éternel. Durant trois ans ils vivent l’un pour l’autre, mais Fermina épouse Juvénal Urbino, un brillant médecin.

Alors Florentino, l’amoureux trahi, se mue en séducteur impénitent et s’efforce de se faire un nom et une fortune pour mériter celle qu’il ne cessera d’aimer, en secret, cinquante années durant.

L’auteur de Cent ans de solitude et de Chronique d’une mort annoncée, prix Nobel 1982, donne libre cours à son génie de conteur, à la richesse de son imagination et à l’enchantement baroque de son écriture.


3. Chronique d’une mort annoncée

Chronique d’une mort annoncée Gabriel Garcia Márquez

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Sur la silhouette de Santiago Nasar s’est penchée la figure grimaçante de la mort. Qui n’a pas entendu, de la bouche même des assassins en puissance, les frères Vicario, le désir ardent de laver dans le sang l’honneur bafoué de la famille ?

Nombreux sont ceux – les amis, la famille, les criminels eux-mêmes – qui tenteront de déjouer ce que le narrateur, enquêteur minutieux, affirme comme inéluctable dès les premières pages…

Mais sur ce bout de terre tropicale, rien ne semble capable de fléchir l’axe effilé du destin.

Récit bref, l’histoire se déroule en cercles concentriques sous la forme d’une spirale infernale qui précipite la victime vers sa fin, connue de tous, qu’il soit acteur ou lecteur. L’écrivain colombien, par cette construction ingénieuse, développe avec humour et imagination – annonçant l’explosion lyrique et stylistique de Cent ans de solitude – le thème de la fatalité.

Une fatalité décrite par Gabriel Garcia Marquez comme l’émanation concrète, émancipée au-delà du concept, d’une population aux règles ancestrales et à la destinée pétrifiée.


4. De l’amour et autres démons

De l’amour et autres démons Gabriel Garcia Márquez

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En 1942, au cours de travaux dans un couvent d’Amérique latine, sont mis au jour les restes d’une adolescente, Sierva Maria de Todos Los Angeles. Sa splendide chevelure mesure vingt-deux mètres de long…

Le romancier du Général dans son labyrinthe aurait-il tiré cette étrange découverte de sa flamboyante imagination ? Réelle ou fictive, en tout cas, elle est le point de départ d’une singulière histoire d’amour, dans le cadre joyeux, coloré, décadent de Carthagène des Indes, au milieu du XVIIIe siècle.

Fille unique du marquis de Casalduero, Sierva Maria a douze ans lorsqu’elle est mordue par un chien couleur de cendre, portant une lune blanche au front. Soupçonnée de rage ou de possession diabolique, enfermée au couvent par l’Inquisition, elle vivra avec son exorciste, Don Cayetano Delaura, une passion folle, destructrice, forcément maudite…

Dans ce nouveau chef-d’œuvre à la croisée de l’histoire et de la légende, du mysticisme et de l’érotisme, Gabriel Garcia Marquez recule les frontières du « réalisme magique » dont il est l’inventeur.

Poésie et maîtrise du ton transforment ici la scène du magicien aventureux en un merveilleux retable baroque. C’est sans doute cela que l’on appelle le miracle de la littérature.


5. Mémoire de mes putains tristes

Mémoire de mes putains tristes Gabriel Garcia Márquez

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« L’année de mes quatre-vingt-dix ans, j’ai voulu m’offrir une folle nuit d’amour avec une adolescente vierge. Je me suis souvenu de Rosa Cabarcas, la patronne d’une maison close qui avait l’habitude de prévenir ses bons clients lorsqu’elle avait une nouveauté disponible.

Je n’avais jamais succombé à une telle invitation ni à aucune de ses nombreuses tentations obscènes, mais elle ne croyait pas à la pureté de mes principes. La morale aussi est une affaire de temps, disait-elle avec un sourire malicieux, tu verras. »

error: Contenu protégé