Les 5 meilleurs livres d'Aldous Huxley

Les 5 meilleurs livres d’Aldous Huxley

Aldous Huxley est né le 26 juillet 1894, dans une famille appartenant à l’élite intellectuelle britannique. À 16 ans, une maladie des yeux le rend presque aveugle. Il parvient pourtant à obtenir son diplôme à Oxford. En 1931, quatre mois lui suffisent pour écrire Le Meilleur des mondes, qui connaît rapidement un succès international.

En 1937, il s’installe avec sa famille aux États-Unis, où il devient scénariste pour Hollywood. En 1958, il publie Retour au meilleur des mondes. Dans les années cinquante, il s’intéresse aux drogues psychédéliques, et publie Les Portes de la perceptionen 1954, Le Ciel et l’Enfer en 1956 ou encore Île en 1962.

En 1959, il se voit décerner le Award of Merit for the Novel par l’Académie américaine des Arts et Lettres. Il s’éteint en 1963.


1. Le meilleur des mondes

Le meilleur des Mondes Aldous Huxley

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’œuvre de la littérature d’anticipation, a fait d’Aldous Huxley l’un des témoins les plus lucides de notre temps.

« Aujourd’hui, devait écrire l’auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s’abatte sur nous dans le délai d’un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d’ici là de nous faire sauter en miettes… Nous n’avons le choix qu’entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »

Bienvenue au Centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses où l’homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement où chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel fœtus sera Alpha – l’élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle…

La visite est à peine terminée que déjà certains ricanent. Se pourrait-il qu’avant l’avènement de l’État Mondial, l’être humain ait été issu d’un père et d’une mère ? Incroyable, dégoûtant… mais vrai. Dans une réserve du Nouveau Mexique, un homme Sauvage a échappé au programme. Bientôt, il devra choisir : intégrer cette nouvelle condition humaine ou persister dans sa démence..


2. Retour au meilleur des mondes

Retour au meilleur des mondes Aldous Huxley

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Toutes les dictatures n’ont pas la même origine et bien des chemins mènent au « meilleur des mondes », mais le plus direct et le plus large est peut-être celui que nous parcourons aujourd’hui. Le cauchemar de l’organisation intégrale est déjà pour plus d’un milliard d’hommes une expérience quotidienne. Voilà qui préfigure peut-être, pense Aldous Huxley, l’avènement d’une dictature scientifique dont les sujets encadrés par une armée de policiers « pavloviens » en viendront à aimer leur servitude, renonçant à l’idée même de révolution.

Visionnaire et pamphlétaire de génie, Aldous Huxley développe dans le texte capital qu’on va lire les thèmes abordés dans « le meilleur des monde ».

Comment dominer les forces qui menacent nos libertés et affronter l’immense armée des fanatiques voués à leur destruction ? Telles est l’angoissante question posée par ce livre.


3. Les portes de la perception

Les portes de la perception Aldous Huxley

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Par l’ingestion de mescaline, Aldous Huxley rejoint à son tour le paradis artificiel de Nerval et Baudelaire. Mais l’originalité de cette expérience tient à la volonté scientifique qui l’anime: en 1954, c’est sous contrôle médical que le romancier absorbe la drogue dans le but d’ouvrir, selon l’expression de William Blake,  » les portes de la perception  » et de  » connaître, par l’intérieur, ce dont parlaient le visionnaire, le médium, et même le mystique, le miracle […] de l’existence dans sa nudité, la réalité manifestée « .

Outre ce récit initiatique, éponyme de l’ouvrage, sont rassemblés ici des essais qui témoignent d’une recherche spirituelle constante depuis La Philosophie éternelle (1945). A travers une culture syncrétique qui traite avec une même ferveur la pensée bouddhiste zen et le dogme catholique, se dessine le souci de mettre chacun sur la voie de l’illumination par la contemplation et le recueillement. Cette orientation donne aux réflexions de Huxley, sur le temps, l’art, le progrès et surtout la violence et la paix une dimension intemporelle.


4. Île

le Aldous Huxley

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Bienvenue à Pala, une île où l’Orient et l’Occident s’embrassent, où tout est pour le mieux dans le plus juste, le plus sage, le plus pacifique environnement qui soit. Utopie ? Soit. Mais pour Will Farnaby, journaliste et heureux naufragé, le rêve est bien réel. Communion des hommes et de la nature, paradis artificiels, méditation, sagesse, liberté, respect des ressources et des individus…

On la disait imaginaire : Pala s’ouvre à lui, bien réelle.

Hélas, la perfection n’est pas appelée à durer. Cette enclave idéale, ce système autonome ne tarde pas à attirer les plus funestes convoitises. Le sultanat voisin – et, derrière lui, de féroces appétits internationaux – menace bientôt sa douce quiétude. A croire que ce que l’homme a fait de plus beau, l’homme peut le défaire. L’homme doit le défaire. Le meilleur des mondes, décidément, n’est pas pour demain…


5. Tour du monde d’un sceptique

Tour du monde d’un sceptique Aldous Huxley

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Lorsqu’il publie ce livre en 1926, Aldous Huxley (1894-1963) n’a pas encore écrit Le Meilleur des mondes mais il est déjà le porte-parole des intellectuels anglo-saxons.

Dans ce qui est, bien plus qu’une chronique de voyage, un véritable itinéraire spirituel, ce sceptique que tout intéresse saisit l’instant avec humour et un sens rare de la formule. En quête de l’incertaine vérité de l’homme, il doit bien reconnaître que  » voyager c’est découvrir que tout le monde a tort « .

error: Contenu protégé