Les 5 meilleurs livres sur le populisme

Les 5 meilleurs livres sur le populisme

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le populisme.


1. Populisme – Les demeurés de l’Histoire (Chantal Delsol)

Populisme - Les demeurés de l'Histoire (Chantal Delsol)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le « populisme » évoque un courant d’opinion fondé sur l’enracinement (la patrie, la famille) et jugeant que l’émancipation (mondialisation, ouverture) est allée trop loin. Si le « populisme » est d’abord une injure, c’est que ce courant d’opinion est aujourd’hui frappé d’ostracisme.

Cet ouvrage a pour but de montrer sur quoi repose cet ostracisme, ses fondements et ses arguments. Et les liens entre le peuple et l’enracinement, entre les élites et l’émancipation.

Il est normal qu’une démocratie lutte en permanence contre la démagogie, qui représente depuis l’origine sa tentation, son fléau mortifère. Mais une démocratie qui invente le concept de populisme, autrement dit, qui lutte par le crachat et l’insulte contre des opinions contraires, montre qu’elle manque à sa vocation de liberté.

Le populisme est le sobriquet par lequel les démocraties perverties dissimulent vertueusement leur mépris pour le pluralisme.

À propos de l’auteur

Chantal Delsol, professeur des universités, membre de l’Institut, auteur d’ouvrages de philosophie, d’essais et de romans, traduits en quinze langues, directeur de collection aux éditions du Cerf, éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles.


2. Brève introduction au populisme (Cas Mudde, Cristóbal Rovira Kaltwasser)

Brève introduction au populisme (Cas Mudde, Cristóbal Rovira Kaltwasser)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Le terme « populisme », comme avant lui (et toujours) celui d’extrême droite, nécessite, pour être utilisé avec pertinence, une définition académique aussi précise que possible. Telle est l’ambition, amplement réussie, de Cas Mudde et de Cristóbal Rovira Kaltwasser dans cet ouvrage, qui, fait rare, combine les perspectives européenne, nord-américaine et latino-américaine. »

Et retenons ce qu’il faut à tout prix éviter : « Faire des électeurs des partis populistes, de droite comme de gauche, des citoyens ignorants et incapables. Ce serait répondre au feu par le feu. Il faut plutôt argumenter de manière raisonnable sur chacun des problèmes soulevés par les populistes. C’est une approche à laquelle nous ne pouvons que souscrire. Elle suppose préalablement une connaissance fine et étayée du problème. Ce livre donne à chacun les moyens de l’acquérir. »

À propos de l’auteur

Cas Mudde est professeur à l’université de Géorgie (Etats-Unis). Cristóbal Rovira Kaltwasser est professeur à l’université Diego Portales (Chili).


3. Le dictionnaire des populismes (Christophe Boutin, Olivier Dard, Frederic Rouvillois)

Le dictionnaire des populismes (Christophe Boutin, Olivier Dard, Frederic Rouvillois)

Disponible sur Amazon

Qu’est-ce que le populisme ? D’où vient-il ? Quels sont ses théoriciens ? Que signifie la vague planétaire qui l’incarne ? En 260 notices et entrées et une centaine de contributeurs internationaux, la somme qui manquait sur la question. Eu égard aux polémiques qui l’accompagnent et à son omniprésence dans l’espace public, il faut prendre au sérieux la question populiste.

Mais qu’est-ce que le populisme ? Depuis un demi-siècle, les auteurs butent sur une définition. Sans doute parce que la réalité renvoie moins à un populisme qu’à des populismes. D’où le choix assumé du pluriel pour rendre compte de la richesse, de l’épaisseur et de la diversité du phénomène : un choix qui explique aussi bien le titre de ce livre que sa forme de dictionnaire.

Un dictionnaire auquel ont contribué 107 auteurs de 12 nationalités différentes, spécialistes d’histoire, de littérature, de philosophie, de droit public ou de science politique, et qui ne comporte pas moins de 263 notices traitant aussi bien de thèmes que de pays, de partis, de mouvements, d’institutions ou de personnalités – avec pour ambition de permettre au lecteur de cerner plus précisément ce qui est devenu une réalité incontournable de la vie politique contemporaine.

À propos de l’auteur

Christophe Boutin (Caen), Olivier Dard (Paris) et Frédéric Rouvillois (Paris) sont professeurs d’université, et, chacun, l’auteur d’une œuvre personnelle remarquée. Ils ont dirigé, en 2017, Le Dictionnaire du conservatisme (Cerf).


4. Peuples et populisme (Catherine Colliot-Thélène, Florent Guénard)

Peuples et populisme (Catherine Colliot-Thélène, Florent Guénard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le populisme est-il la vérité d’un régime démocratique qui n’a jamais réellement su donner un statut politique au « peuple » ou sa caricature la plus profonde ? Est-il l’expression contemporaine de ce que le demos est aujourd’hui bel et bien fictif, si tant est, comme ne cessent de le clamer les adversaires de la démocratie, qu’il ait existé un jour ?

L’écart entre le principe de la démocratie et sa réalité semble aujourd’hui maximal : ce n’est pas le peuple qui exerce le pouvoir, mais les experts, précisément parce que le peuple est jugé irresponsable, irrationnel, incapable de parvenir à ce degré de généralité que requiert l’exercice de la souveraineté.

Faut-il donner raison à un tel jugement et condamner l’idée même de peuple sous prétexte qu’elle peut donner lieu à tous les excès ?

À propos de l’auteur

Ce livre est présenté par Catherine Colliot-Thélène, professeur de philosophie à l’université Rennes-1, membre de l’Institut universitaire de France.

Ce livre a été coordonné par Florent Guénard, maître de conférences à l’université de Nantes (CAPHI), chercheur associé au Collège de France.

Ont contribué à cet ouvrage Catherine Colliot-Thélène, Chloé Gaboriaux, Florent Guénard, Pierre Rosanvallon et Juliette Roussin.


5. Le retour des populismes (Bertrand Badie, Dominique Vidal)

Le retour des populismes (Bertrand Badie, Dominique Vidal)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le terme de « populisme » est omniprésent dans la rhétorique politique comme sous la plume des journalistes et des chercheurs. Il semble pourtant aussi délicat à définir qu’à interpréter, conduisant parfois à des rapprochements douteux. En ces temps de fièvre populiste, il est donc décisif et urgent de se saisir du phénomène avec rigueur.

Quelle est la genèse du populisme ? Les historiens nous aident à comprendre comment et pourquoi celui-ci apparaît par vagues successives depuis la fin du XIXe siècle. Des approches sociologique, politique et économique viennent compléter cette « mémoire ».

Quels sont les traits communs à ces expériences diverses, les symptômes – du culte du chef aux techniques de propagande démagogique –, les pratiques récurrentes ? Existe-t-il une ou des politique(s) populiste(s) cohérente(s) en matière économique, sociale ou étrangère ?

Enfin, des exemples contemporains, de Trump à Poutine, en passant par Chávez, Erdogan et bien d’autres, permettent d’appréhender très concrètement les expériences populistes actuelles. Pourrait-on parler d’un « moment populiste » de notre espace mondial ?

Les spécialistes issus de différents champs disciplinaires réunis par L’état du monde 2019 proposent une synthèse informée et éclairante sur ce sujet brûlant.

À propos de l’auteur

Bertrand Badie, professeur des universités à l’IEP de Paris (Sciences Po), s’est imposé comme l’un des meilleurs experts en relations internationales. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages qui font référence et conseiller de la rédaction de L’état du monde depuis une vingtaine d’années.

Dominique Vidal, journaliste et historien, auteur de nombreux ouvrages sur le Proche-Orient des questions d’Orient, est spécialiste des questions internationales.

error: Contenu protégé