Les 5 meilleurs livres sur le milieu marseillais

Les 5 meilleurs livres sur le milieu marseillais

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le milieu marseillais.


1. Marseille Mafias – Ce que personne n’ose dire (José d’Arrigo)

Marseille Mafias - Ce que personne n'ose dire (José d'Arrigo)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Chaque jour, la ville de Marseille fait les gros titres des journaux. Règlements de comptes à l’arme de guerre, policiers corrompus, hommes politiques soupçonnés de favoritisme et de trafics d’influence, banlieues poreuses à l’islam radical ou syndicalistes aux méthodes musclées, pour José d’Arrigo la plus vieille ville de France est au bord du gouffre.

Plus grave, les maux qui la gangrènent pourraient fort bien ressembler à ceux qui entraveront la France entière si des mesures déterminées ne sont pas prises rapidement.

Marseillais, grand reporter et fin connaisseur de la cité phocéenne, il a mené pour ce livre une enquête de longue haleine, sans craindre de déranger toutes les « baronnies » d’une ville qui en compte de très puissantes. Ses interlocuteurs lui ont révélé tous les « arrangements », qui n’ont jamais cessé depuis le long règne de Gaston Defferre, et les « échanges de bons procédés » qui ne sont que lâchetés clientélistes.

Du port au stade Vélodrome, de la mairie au conseil général, de l’Évêché à la préfecture, voici enfin des mots qui ne sont pas « de bois ». Révélations et indignations à toutes les pages.

À propos de l’auteur

José d’Arrigo a travaillé longtemps au Méridional et comme correspondant du Figaro et du Dauphiné libéré. Il enseigne aujourd’hui le journalisme et a écrit plusieurs ouvrages dont la seule biographie de Gaétan Zampa, l’ancien parrain de la pègre marseillaise.


2. Les nouveaux parrains de Marseille (Xavier Monnier)

Les nouveaux parrains de Marseille (Xavier Monnier)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La nuit tombe sur la cité Bassens. Ce 2 avril 2016, l’alimentation générale a gardé ses portes ouvertes, pour retransmettre le classico du football espagnol, FC Barcelone-Real Madrid. Les cris des supporters résonnent encore quand des rafales d’armes automatiques déchirent la nuit. Il est 22 heures, le match n’est pas achevé mais trois hommes viennent de rendre leur dernier souffle, portant à dix le nombre de victimes de règlements de compte à Marseille depuis janvier.

En dépit des promesses politiques, des coups de filets anti-drogue, des opérations mains propres dans les collectivités, de l’arrestation en 2010 de Bernard Barresi et des frères Bengler, les criminels les plus redoutés de la ville, les démons de Marseille s’agitent encore. Et la cité ploie sous ce qu’il convient bien d’appeler une emprise mafieuse. Les anciens Parrains n’ont pas disparu. Ils ont seulement laissé grandir une nouvelle génération, que les pouvoirs publics n’ont pas voulu voir venir.

Le Milieu a changé de têtes, il n’a pas changé de système. Trafic de drogues, rackets, armes, blanchiment, mainmise sur les marchés et les emplois publics. Des mêmes outils pour un objectif identique : dominer la ville, ses capitaux, sa politique.

Dans cette enquête magistrale, Xavier Monnier revient sur un siècle d’emprise mafieuse. Des anciens au nouveaux Parrains, de Gaston Deferre aux Campanella, en passant par les nourrices des quartiers Nord, ce livre est une preuve terrifiante du pouvoir parallèle qui domine Marseille, face auquel l’État brille par son impuissance et son aveuglement.

À propos de l’auteur

Xavier Monnier est journaliste, ancien rédacteur en chef du site d’information Bakchich. Il est l’auteur de Marseille, ma ville. Portrait non autorisé (Les Arènes, 2013).


3. Mon frère, Francis le Belge (Simone Vanverberghe)

Mon frère, Francis le Belge (Simone Vanverberghe)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Francis le Belge, c’était le roi de la French Connection, le parrain mythique du milieu marseillais. Mais aussi le chef d’une famille : les Vanverberghe, où presque tous – de la grand-mère au neveu à peine majeur – ont connu la prison. « La belle Simone », sa sœur et ex-femme du trafiquant de drogue « Tony l’Anguille », nous dévoile les secrets de ce clan qui a marqué l’histoire criminelle du siècle dernier.

Six décennies de « coups », de cavales et d’évasions, de perquisitions et d’interrogatoires musclés. Six décennies de meurtres et de trahisons. Au cœur d’une famille de voyous à l’ancienne – de ceux qui glissent quelques billets dans la poche du guichetier après l’avoir braqué. Dans ce témoignage unique, Simone retrace le parcours des siens avec une liberté de ton absolue.

À propos de l’auteur

Pendant cinquante ans, la vie de Simone Vanverberghe a été rythmée par les parloirs. Pour ses frères, son mari, son fils. A 67 ans, paisible retraitée, ses souvenirs sont aussi ses démons.


4. Quand j’étais gangster (Jean-Pierre Hernandez, Christophe Chabbert)

Quand j'étais gangster (Jean-Pierre Hernandez, Christophe Chabbert)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les mémoires d’un miraculé du grand banditisme des années 70-80.

Il a connu les heures les plus sanglantes de la guerre des gangs entre le clan de Tany Zampa, auquel il appartenait, et celui de Francis Le Belge.

Il a participé à la naissance, à la prospérité, puis à la chute de la célèbre French Connection. Il a même convoyé, de Marseille à New York, une cargaison d’héroïne à bord de l’une des fameuses DS trafiquées. Il s’est livré à de nombreux trafics dont celui d’une valise radioactive de radium.

Il a recueilli la confession d’un ami gangster, disparu peu après, qui lui avoua qu’il était, avec un complice, le véritable assassin d’Agnès Le Roux, l’héritière du casino Le Palais de la Méditerranée.

« Il », c’est Jean-Pierre Hernandez dit « Gros-Pierrot ». De son entrée dans la délinquance à sa décision de « se ranger des voitures » trente ans plus tard, il raconte, avec sa verve méridionale et un franc-parler étonnant, les épisodes les plus rocambolesques de sa « carrière » de gangster.

Rarement témoignage n’a éclairé aussi crûment les grandes heures du banditisme marseillais.

À propos de l’auteur

Christophe Chabbert est professeur de lettres modernes. Docteur de l’université de Paris XIII, spécialiste des littératures francophones de l’Océan indien, romancier et essayiste, il a notamment publié Malcolm de Chazal, l’homme des genèses (2001), Frédéric Parcheminier, poète du dedans (2004), Dans l’enfer de Montlédier (2006), La Belle Clotilde (2008) et Correspondance de la famille de Chazal (2014), aux éditions de l’Harmattan.


5. Marseille – Du colt 45 à la Kalachnikov – Histoire du grand banditisme à la néo-voyoucratie (Marc La Mola)

Marseille - Du colt 45 à la Kalachnikov - Histoire du grand banditisme à la néo-voyoucratie (Marc La Mola)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ancien flic de la BAC de Marseille, Marc La Mola a grandi dans les quartiers Nord de la cité phocéenne, où il a vu le milieu traditionnel des voyous laisser la place à une horde de jeunes issus des cités. De la mairie aux couloirs crasseux de l’hôtel de police, une immersion dans le milieu du néo-banditisme.

À propos de l’auteur

Marc La Mola est un ancien policier et auteur. Après des débuts à Paris, en passant par la police du métro parisien, il rejoint sa ville natale et choisit les quartiers Nord pour y exercer. De la brigade Anti-Criminalité à la brigade de Sûreté Urbaine où il dirigea un groupe de voie publique il a servi l’état durant vingt-sept ans.

C’est lors de son passage à la brigade criminelle où il était affecté dans un groupe de droits communs qu’il va croiser les pires meurtriers sévissant dans cette région, règlements de compte de cité, affaires de cœur et autres crimes de sang seront son quotidien. Il ne compte plus les cadavres ramassés, les autopsie auxquelles il a assistées et les familles en pleurs qu’il a côtoyées. Un jour, il a fini par craquer, il a tenté de se suicider.

error: Contenu protégé