Les 5 meilleurs livres sur les migrants

Les 5 meilleurs livres sur les migrants

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur les migrants.


1. Dans la peau d’un migrant – De Peshawar à Calais, enquête sur le «cinquième monde» (Arthur Frayer-Laleix)

Dans la peau d'un migrant - De Peshawar à Calais, enquête sur le «cinquième monde» (Arthur Frayer-Laleix)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’immigration clandestine est un iceberg dont nous ne voyons que la partie émergée. Arthur Frayer a plongé sous la surface pour explorer cette mondialisation qui n’apparaît sur aucun de nos radars économiques.

Comme pour sa précédente enquête, Dans la peau d’un maton, il a opté pour une méthode simple : se grimer en clandestin pour approcher les passeurs, les logeurs, les intermédiaires du trafic d’êtres humains, puis redevenir journaliste pour interroger policiers, magistrats, avocats, et vivre parmi les migrants.

Son enquête l’a mené du Pakistan à la Turquie, des Balkans à l’Angleterre, dans les pays scandinaves… Il a voyagé dans le coffre de policiers bulgares, négocié avec des passeurs pachtounes, rencontré un trafiquant pakistanais qui faisait demi-tarif pour les enfants, arpenté les trottoirs d’Istanbul avec des travailleurs afghans, écumé les rues de Calais où les passeurs égyptiens ont éclipsé les Kurdes…

Il met au jour un univers qui n’appartient ni aux pays du Nord, ni à ceux du Sud. Un « cinquième monde » comme il existe un tiers-monde. Un monde qui nous reste invisible mais qui, par les conséquences économiques, sociales et politiques de son existence, concerne de très près chacun d’entre nous.

À propos de l’auteur

Reporter indépendant de 32 ans, Arthur Frayer-Laleix collabore avec Le Monde, M, Télérama, Jeune Afrique, Snatch, Slate… Auteur de Dans la peau d’un maton (Fayard, 2011), une enquête en immersion dans les prisons françaises, il travaille aujourd’hui sur les quartiers difficiles, l’immigration clandestine et les économies parallèles.


2. Revenu des ténèbres (Kouamé)

Revenu des ténèbres (Kouamé)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La peur. L’effroi. Le choc épouvantable de voir, à 14 ans, ses parents tués sous ses yeux. Il n’y a plus rien pour Kouamé. Plus rien que la crainte que les tueurs reviennent et le tuent à son tour.

Alors Kouamé prend la fuite. Il passe dans le pays voisin et décide de gagner la Libye. Là, si jeune, il affronte l’enfer du désert et le cynisme des passeurs. Ballotté dans des camions surchargés, il le sait : celui qui tombe est condamné à mourir.

Pour tenir debout, Kouamé ne cesse de penser à sa sœur qu’il espère vivante. Et qu’un jour, peut-être, il reverra. En Algérie et au Maroc, il fait face à la violence de camps de réfugiés où règne la loi du plus fort. De véritables marchés aux esclaves. Puis c’est l’épreuve ultime : la traversée de la Méditerranée sur un canot bondé qui, après des heures de mer, s’enfonce lentement dans les flots. Le sauvetage relève du miracle.

Aujourd’hui, après ces années d’exode solitaire, Kouamé reconstruit sa vie. À Toulouse, loin des ténèbres qui ont tant de fois menacé de l’engloutir. Il a 19 ans, une furieuse envie de vivre et de témoigner pour toutes ces ombres qu’on appelle les migrants.

Un récit exceptionnel dont on ressort bouleversé. Et révolté.

À propos de l’auteur

En 2012, alors qu’il a 14 ans, les parents de Kouamé sont assassinés et sa sœur violée sous ses yeux. Contraint de quitter son pays, le jeune homme est jeté sur les routes impitoyables de la migration… un enfer qui durera quatre ans.

Cet exode, Kouamé nous le raconte dans Revenu des ténèbres, afin de nous éclairer sur la terrible réalité de ces hommes et de ces femmes qui luttent pour survivre.


3. Paroles de migrants (Pauline Bandelier)

Paroles de migrants (Pauline Bandelier)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Des récits bouleversants qui éclairent sur les dysfonctionnements et les mutations du monde, mais aussi sur des parcours individuels uniques et des aspirations universelles. Riches d’enseignements, ces odyssées modernes, qui ne sont pas près de s’arrêter, nous interrogent sur nos valeurs et le monde que nous voulons.

Des parcours humains  » courageux, souvent douloureux, parfois exceptionnels « , et qui révèlent la richesse et la diversité d’expériences humaines dont les discours politiques et médiatiques, qui font état ces dernières années de la  » crise migratoire « , ne rendent pas compte.

Depuis les années 90, l’immigration est devenue un problème majeur auquel il est urgent d’apporter des solutions.  » Dans notre monde où l’aspiration à la circulation n’a jamais été aussi grande (…), le besoin d’ériger des barrières n’a jamais été aussi fort  » souligne la spécialiste des migrations internationales Catherine Wihtol de Wenden. C’est cette contradiction majeure qui est mise en lumière par Paroles de migrants.

À propos de l’auteur

Pauline Bandelier est journaliste indépendante. Elle travaille pour RFI, l’AFP, M le magazine du Monde et Libération.

Depuis trois ans, Pauline Bandelier a suivi le parcours en Europe de plusieurs migrants croisés à bord de l’Aquarius afin de recueillir les témoignages des rescapés. Une expérience qui constitue le point de départ de ce livre.

Elle est aussi allée à la rencontre de mineurs isolés qui ont fait seuls le voyage jusqu’en Europe et sont aujourd’hui hébergés et scolarisés par l’Aide sociale à l’enfance.


4. Qui sont ces migrants qui débarquent dans notre petite ville ? Un médecin raconte (Brigitte Tregouët)

Qui sont ces migrants qui débarquent dans notre petite ville ? Un médecin raconte (Brigitte Tregouët)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Qui sont ces hommes, femmes ou enfants ayant traversé des frontières dans les conditions que l’on sait pour demander l’asile à notre pays ? D’où viennent-ils ? Et pourquoi arrivent-ils à La Roche-sur-Yon, dans une petite préfecture de province ?

Louisa, Blaise, Aminat, Djavganat, Antoine… Autant de prénoms, autant d’histoires singulières. Mais toujours une énergie, une indomptable volonté de vivre. Dans le cabinet de Brigitte Tregouët, médecin dans un quartier populaire où plus de 500 migrants ont consulté en 15 ans, malgré l’obstacle de la langue et de la différence culturelle, des liens d’une profondeur exceptionnelle se nouent.

Au travers du récit de cette rencontre saisissante se disent les tragédies du pays de départ et du chemin de l’exil qui ébranlent la soignante, mais également la chrétienne engagée. L’auteure raconte aussi les embûches ici en France et les échecs, mais évoque la lente intégration par le travail, l’école, le sport… Les liens qui se tissent, la découverte de la culture de l’autre avec toute sa richesse, sa spiritualité, nous emmènent dans un voyage surprenant.

Par cette expérience intense et inattendue, une évidence se fait jour : les réfugiés d’aujourd’hui sont les français de demain. Avec eux, nous serons la France, et celle-ci sera belle si nous le voulons bien.

À propos de l’auteur

Brigitte Tregouet est médecin généraliste dans un quartier populaire de la Roche-sur-Yon, en Vendée. Maître de stage, chargée d’enseignement au Département de médecine générale de l’université de Nantes. C’est dans le cadre de vacations auprès des structures pour SDF de la ville qu’elle rencontre les demandeurs d’asile.

Membre de la Cimade et présidente du groupe local de Vendée pendant deux ans elle est aussi cofondatrice d’une association de soins psychiques pour migrants ACSSIT et de l’antenne locale du réseau d’hébergement solidaire « Welcome ».


5. Les migrants en bas de chez soi (Isabelle Coutant)

Les migrants en bas de chez soi (Isabelle Coutant)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Au cœur de la crise migratoire de l’été 2015, un lycée désaffecté du quartier de la place des Fêtes, dans le XIXe arrondissement, a été occupé par des migrants, dont le nombre est passé en trois mois de 150 à 1 400. Un  » mini-Calais en plein Paris  » ont dit des journalistes témoins de l’insécurité et de l’insalubrité du lieu.

Concernée en tant qu’habitante et parent d’élève du collège voisin, Isabelle Coutant, sociologue des quartiers populaires, a vu cette fois le  » terrain  » venir à elle, tiraillée entre le désir d’aider et l’envie de comprendre. L’ouvrage retrace cet événement, la déstabilisation du quartier qui en a résulté, entre stupeur initiale, colère des riverains livrés à eux-mêmes, tensions mais aussi mobilisations solidaires et bouleversement provoqué par la rencontre.

Il y a là comme un laboratoire de ce qui traverse aujourd’hui les sociétés européennes : comment accueillir ? À quelles conditions les quartiers populaires, au premier chef concernés par l’arrivée des migrants, peuvent-ils continuer d’assurer la fonction d’intégration qui leur est de fait confiée ? À l’heure où Paris, Londres ou New York s’enorgueillissent d’être des villes-monde ayant vocation à devenir des  » villes-refuge « , peut-on penser la cause des réfugiés indépendamment de la cause des quartiers ?

À propos de l’auteur

Isabelle Coutant est sociologue au CNRS (Iris). Elle a notamment publié Politiques du squat (La Dispute, 2000), Délits de jeunesse (La Découverte, 2005), Troubles en psychiatrie (La dispute, 2012) et, avec Didier Fassin et aliiJuger, réprimer, accompagner. Essai sur la morale de l’État (Seuil, 2013).

error: Contenu protégé