Les 5 meilleurs livres d'ethnologie

Les 5 meilleurs livres d’ethnologie

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres d’ethnologie.


1. Bébés du monde (Claire d’Harcourt, Béatrice Fontanel)

Bébés du monde (Claire d'Harcourt, Béatrice Fontanel)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Bébés papous, bébés pygmées, bébés kabyles, bébés kayapos, bébés sioux, bébés hindous, bébés esquimaux, bébés pékinois, bébés baloutches…

Comment vivent les petits d’homme à l’autre bout du monde ? Pourquoi les mères touaregs mettent-elles des crottes de chameaux dans le premier bain de leur nouveau-né ? Quelles vertus thérapeutiques et magiques sont attribuées aux fumigations que subissent les bébés aborigènes ? Pourquoi, dans certaines tribus de Nouvelle-Guinée, les pères crachent-ils par terre quand ils aperçoivent leur nourrisson par mégarde ?

Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage par une documentation et une iconographie foisonnantes. Si l’ethnologie conduit le propos, Bébés du Monde nous renvoie d’abord, nous Occidentaux, à nos propres pratiques. Il remet en cause notre façon d’accueillir et d’entourer nos tout-petits sans jamais oublier la tendresse et l’émotion.

À propos de l’auteur

Béatrice Fontanel est l’auteur de nombreux livres illustrés. La vie quotidienne est son terrain privilégié, aussi bien dans ses ouvrages documentaires que dans ses recueils de poésie, tels La Ménagère cannibale. au Seuil, et Éloge des Nuages, aux Editions de La Martinière, où elle a également publié 1914-1918, Nous étions des Hommes et La Vie quotidienne en peinture. Elle est aussi l’auteur d’un roman, L’Homme barbelé, aux éditions Grasset.

Claire d’Harcourt est auteur de livres pour enfants et pour adultes. Elle a créé les éditions Le Funambule qui coédite avec Le Seuil des ouvrages pour la jeunesse, parmi lesquels Du Coq à l’Âne, Des Larmes aux Rires et la collection  » A la loupe « , consacrée à l’histoire de l’art et à la vie quotidienne.


2. Ethnologie – Concepts et aires culturelles (Martine Segalen)

Ethnologie - Concepts et aires culturelles (Martine Segalen)

Disponible sur Amazon

Le monde a changé, l’ethnologie aussi. Son objet s’est profondément modifié : les sociétés réputées « traditionnelles » – qu’il s’agisse des sociétés de l’ailleurs, autrefois appelées primitives ou exotiques, ou bien des paysanneries d’Europe – ont été saisies par la modernité.

Dès lors, le contraste n’est plus aussi net avec un monde occidental lui-même éclaté, traversé par les revendications identitaires, travaillé par l’implantation en son sein de multiples diasporas, et mis à la question par son propre « progrès ». Le brouillage du partage entre « eux » et « nous » confronte la discipline à de nombreux défis.

Un quart de siècle après le classique Éléments d’ethnologie, dirigé par Robert Cresswell (Armand Colin, 1975), le présent ouvrage dresse l’état des lieux d’une discipline désormais plus diverse, plus ouverte et moins soumise aux dogmes des écoles de pensée.

Au travers des travaux et axes de recherche les plus récents, il revisite les grandes notions classiques (parenté, pouvoir, rituel, etc.), comme les plus contemporaines (art, écologie, anthropologie cognitive) et retrace l’évolution des concepts relatifs aux principales aires géographiques.

Au-delà des thèmes fondateurs sont prises en compte les formes actuelles des manifestations sociales ou culturelles, tout comme les contradictions et les réticences du terrain lorsque d’anciens « indigènes », revendiquant un droit de regard sur leur histoire et sur les études dont ils étaient autrefois l’objet, utilisent le savoir ethnologique pour fonder leurs revendications.

À la fois porteur d’héritage et soucieux de répondre aux exigences d’une meilleure compréhension du contemporain, cet ouvrage constituera une référence indispensable pour les étudiants, qui y trouveront des pistes de réflexion pour choisir leur sujet de recherches et leur terrain d’étude.

Synthèse précieuse pour tous ceux qu’intéresse l’évolution de nos sociétés, il contribuera à faire partager le regard des ethnologues sur le monde.

À propos de l’auteur

Martine Segalen est professeur émérite à l’université de Paris X-Nanterre.


3. Race et histoire (Claude Lévi-Strauss, Jean Pouillon)

Race et histoire (Claude Lévi-Strauss, Jean Pouillon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans ce petit opuscule, rédigé en 1952, Claude Lévi-Strauss, qui n’est pas encore un anthropologue renommé, nous livre sa conception du fait culturel.

Sans polémiquer, le texte renverse bon nombre d’idées reçues : l’illusion ethnocentrique selon laquelle l’humanité s’arrête aux portes de sa propre culture est partagée par tous les peuples ; l’idée de sociétés primitives suppose la croyance naïve en un progrès général de l’humanité au nom duquel certaines civilisations sont jugées en avance sur d’autres.

Quant à la notion de race, contestée par la biologie génétique, elle n’a pas davantage de pertinence pour l’anthropologue qui raisonne sur des cultures qui ne sont jamais homogènes du point de vue ethnique.

Ce que l’auteur met finalement en question, à travers ces quelques pages, c’est le discours humaniste de l’essence humaine. Pour l’anthropologue, il n’y a pas une humanité mais des peuples, qui n’existent que par les diversités qui les distinguent. Une belle leçon de relativisme culturel.

À propos de l’auteur

Claude Lévi-Strauss, né le 28 novembre 1908 à Bruxelles et mort le 30 octobre 2009 à Paris, est un anthropologue et ethnologue français qui a exercé une influence majeure à l’échelle internationale sur les sciences humaines et sociales dans la seconde moitié du XXᵉ siècle.

Jean Pouillon est un ethnologue français né le 2 décembre 1916 et mort à Paris le 8 avril 2002.


4. Introduction à l’ethnologie (Jacques Lombard)

Introduction à l'ethnologie (Jacques Lombard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La présente initiation à l’ethnologie aborde les grands courants de pensée, auteurs et chercheurs qui ont fait son histoire, ainsi que les méthodes et concepts de base.

Les domaines essentiels de la recherche ethnologique – parenté, politique, économie, religion, sans oublier les techniques d’enquête – sont également présentés, depuis l’évolutionnisme et le diffusionnisme jusqu’au structuralisme de Lévi-Strauss et aux recherches néo-marxistes de l’école française, en passant par l’école d’anthropologie culturelle américaine et l’anthropologie sociale britannique.

L’auteur privilégie une vision globale comparative de ces courants de pensée, faisant valoir les influences réciproques entre les écoles et le rôle joué par le « recours méthodologique » à certaines sciences voisines.

Des textes de référence ou d’approfondissement des grands concepts de base, à la fois généraux (culture, structure…) et spécifiques à certains domaines de la discipline, illustrent cet ouvrage de synthèse.

À propos de l’auteur

Jacques Lombard a été professeur d’anthropologie et ancien président de l’université de Lille-I. Il a consacré une bonne partie de sa carrière à la recherche en Afrique.


5. Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie (Pierre Bonte, Michel Izard)

Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie (Pierre Bonte, Michel Izard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Publié dans une version reliée en 1991, puis réédité dans un format poche, ce dictionnaire est un « outil culturel » passionnant et indispensable, non seulement pour connaître les grands noms de la discipline (94 ethnologues sont présentés) mais aussi pour comprendre leur langage et leurs concepts, car « c’est avec cet instrument analytique qu’ils affrontent la réalité sociale, organisent leur savoir et définissent les orientations de leur réflexion et c’est à travers leur langage que, de l’extérieur, la discipline est identifiée » (P. Bonte et M. Izard).

À propos de l’auteur

Ouvrage publié sous la direction de Pierre Bonte et Michel Izard, directeurs de recherche au CNRS.

Comité scientifique : Marion Abeles, Philippe Descola, Jean-Pierre Digard, Catherine Duby, Jean-Claude Galey, Jean Jamin, Gérard Lenclud.

error: Contenu protégé