Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Mali

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Mali

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Mali.


1. La grande geste du Mali, des origines à la fondation de l’empire (Youssouf Tata Cissé, Wâ Kamissoko)

La grande geste du Mali, des origines à la fondation de l'empire (Youssouf Tata Cissé, Wâ Kamissoko)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Ces pages sont avant tout le fruit de l’amitié qu’un nyamakala, un ” homme de caste “, mieux, un nâra, c’est-à-dire un ” traditionniste ” de talent, a nourrie à l’endroit d’un chercheur qu’il a rencontré par hasard sur son chemin à Krina, son village vital.

Cet homme de tradition, c’était Wâ Kamissoko, dit Wâ Djan, ” Wâ le Grand “, mort prématurément en 1976, à l’âge de cinquante-sept ans. Il avait la passion du pays mandingue, de son histoire, de sa culture, de ses institutions et de ses héros.

De 1959 à 1975, nous avons parcouru ensemble le Mali en tous sens. Contrairement à ce que les autres font faire à leurs griots, c’est-à-dire chanter leurs louanges, ou faire des démarches matrimoniales ou des interventions variées à leur profit, je fis du mien un auxiliaire au service du développement rural et de la recherche en sciences sociales et humaines.

Je lui fis faire pour commencer la ” cartographie ” des traditions du Manden, et cela afin de mieux saisir les données essentielles de la vie du monde rural malinké. Je lui demandai ensuite, au cours de nos innombrables déplacements dans le haut Niger, de raconter ce pays, ses fleuves et ses collines, ses dieux, ses hommes et ses femmes, ses clans, ses familles, ses institutions, ses mythes, ses légendes, son histoire, ses peines. ses espérances… Ce que Wâ fit de bon cœur.

En 1972, nous assistâmes ensemble chez les Dogons aux cérémonies soixantenaires du Sigui à Nyamè et Wolowlo. Il fit à cette occasion la connaissance de Jean Rouch, qui témoigna en ces termes de l’impression qu’il lui fit : ” Quand j’ai, pour la première fois, rencontré Wâ avec Germaine Dieterlen, qui m’avait beaucoup parlé de lui, il m’est apparu comme un homme extraordinaire : il était le premier traditionniste – que je rencontrais – qui, avec un aplomb considérable, déclarait : “ceci s’est passé il y a 1 256 ans, 4 mois et 3 jours”…

Au début, j’ai pensé que c’était là “fioriture de griot” ; mais, très rapidement, je me suis aperçu qu’il avait réellement cette connaissance précise, et ceci grâce à un entraînement particulier de la mémoire, et une initiation aux différents systèmes de comput du temps qu’utilisent les griots de Krina. “

Le présent ouvrage est l’aboutissement de cette longue enquête orale de Youssouf Tata Cissé auprès de Wâ Kamissoko. Il nous apporte des données inestimables sur les fondements et les structures administratives de l’empire du Mali, l’esclavage en Afrique de l’Ouest au XIIes., les petites royautés qui se déchiraient alors le pays mandingue, les conquêtes de Soundjata et l’abolition par ce dernier de l’esclavage et de la traite.

À propos de l’auteur

Youssouf Tata Cissé est un ethnologue et un historien malien, spécialiste de la littérature orale du Mali et auteur de nombreux ouvrages portant sur ce sujet. Il fut chercheur au Centre national de la recherche scientifique et enseigna à la Sorbonne.

Issu d’une communauté de griots traditionalistes chargés de perpétuer la mémoire de la Bataille de Kirina et de l’Empire du Mali qui y fut fondé, Wa Kamissoko avait acquis une profonde connaissance de la tradition orale mandingue. À la suite de sa rencontre en avril 1957 avec l’ethnologue malien Youssouf Tata Cissé, les deux hommes se lièrent d’une grande amitié, Wa décidant de devenir le griot attitré de Y. T. Cissé.


2. Mali (Amzat Boukari-Yabara, Mathieu Guidère)

Mali (Amzat Boukari-Yabara, Mathieu Guidère)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Depuis l’élection d’un nouveau président, Ibrahim Boubacar Keita (dit IBK), le Mali est censé être entré dans une nouvelle phase de son histoire, très tumultueuse depuis 2011.

En effet, la chute du régime du colonel Kadhafi en Libye a entraîné un afflux massif d’armes et de combattants qui, alliés à divers groupes islamistes et djihadistes au nord, ont conduit à une partition de fait du pays et au coup d’État de mars 2012 destituant l’ancien président malien, Amadou Toumani Touré (dit ATT). Pourtant, le Mali avait réussi au cours des dernières décennies à mettre en place une démocratie stable qui passait pour un «modèle» pour les pays d’Afrique de l’Ouest.

Le Mali, cet État enclavé, héritier des grands empires et royaumes précoloniaux du Sahel, puis devenu une colonie française jusqu’en 1960, a ensuite connu un régime nationaliste sous Modibo Keita (1960-1968), puis dictatorial sous Moussa Traoré (1968-1991) avant d’entrer dans une ère de multipartisme démocratique avec Alpha Oumar Konaré (1992-2002) puis ATT (2002-2012).

En parallèle à cette évolution qui est traitée dans les chapitres 1 et 3 de cet ouvrage, le Mali a connu plusieurs rébellions touaregs, dont la dernière, incarnée par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), a bénéficié des conséquences de la guerre de Libye et de l’effondrement de l’État pour proclamer la sécession du nord du pays.

Le premier défi, qui était de relancer les institutions et d’empêcher le Mali de devenir un «État failli», est en passe d’être relevé. Il convient néanmoins de rester prudent tant que l’État n’aura pas été en mesure de régler la question sécuritaire dans le nord et de répondre aux revendications des rebelles touaregs sans déséquilibrer un territoire marqué par une importante diversité culturelle. Il est probable que de nouveaux événements viendront nourrir cette problématique dans les prochains mois.

Aussi, les bibliographies en fin de chaque chapitre et de l’ouvrage indiquent des sources maliennes et françaises – les principales sur le sujet – qui remontent aux origines de la crise, l’intègrent dans l’ensemble géopolitique sahélo-saharien et arabo-musulman et ouvrent quelques perspectives.

Le second défi, lié à la stabilisation des institutions de l’État, est de relancer le développement économique, social et culturel de la nation afin d’apporter à la majorité de la population une avancée significative en matière de conditions de vie. Les chapitres 2, 4 et 5 de cet ouvrage sont donc consacrés aux acteurs et aux politiques engagés pour atteindre cet objectif. Le Mali est particulièrement vulnérable en raison de son environnement géographique ainsi que des circonstances qui ont introduit son économie dans le champ de la mondialisation.

Enfin, le Mali est plus qu’un pays de 16 millions d’habitants. C’est le berceau d’une civilisation qui ouvre sur toute l’Afrique de l’Ouest et du Nord des lignes de perspective qui méritent d’être revisitées. En cinq chapitres, cet ouvrage de synthèse aborde donc l’histoire générale du Mali dans la longue durée, avec une mise en relief des mutations politiques, économiques, sociales et culturelles.

Il offre ainsi une entrée circonstanciée pour comprendre que les événements récents au Mali, aussi graves soient-ils, doivent nous inviter à réfléchir sur la capacité de résilience et de renaissance d’un pays classé arbitrairement parmi les plus pauvres économiquement de la planète, mais dont la culture et la richesse humaine, prises dans toute leur diversité, atteignent incontestablement une forme d’universalisme.

À propos de l’auteur

Originaire du Bénin et de la Martinique, Amzat Boukari-Yabara est titulaire d’une maîtrise en histoire du Brésil (Paris-Sorbonne, 2005), d’un master en sciences sociales (EHESS, 2007) et d’un diplôme d’études latino-américaines (IHEAL, 2011).

Sa thèse de doctorat en histoire et civilisations de l’Afrique (EHESS, 2010) interroge les divers aspects du panafricanisme et des mouvements révolutionnaires contemporains à partir de la biographie politique et intellectuelle de l’historien guyanien Walter Rodney.

Mathieu Guidère, né en 1971 en Tunisie, est un géopolitologue et islamologue français. Il est un spécialiste de géopolitique et d’histoire immédiate du monde arabe et musulman.


3. Les rébellions touarègues au Nord Mali – Entre idées reçues et réalités (Clotilde Barbet)

Les rébellions touarègues au Nord Mali - Entre idées reçues et réalités (Clotilde Barbet)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Les Touaregs du Mali n’ont de cesse de revendiquer leurs spécificités territoriales, ethniques, culturelles ou religieuses, mais cela ne suffit pas à expliquer les difficultés rencontrées par le pouvoir en place à Bamako pour maintenir la stabilité.

L’auteur appréhende cette réalité avec un regard neutre, fondé sur une approche historique et méthodique. L’observation historique rejoint l’actualité et permet de saisir toutes les dimensions, au-delà de la question touarègue, des mouvements séparatistes ou rebelles, et de leur dérive “djihadiste”.

À propos de l’auteur

Diplômée de l’Ecole des Hautes Etudes Internationales à Paris, et titulaire du Master d’Histoire, Sociétés et Territoires du Monde de l’Inalco, où elle a étudié le bambara, Clotilde Barbet s’intéresse au continent africain, et notamment au Sénégal et au Mali où elle se rend régulièrement depuis plus de 15 ans.


4. La guerre de la France au Mali (Jean-Christophe Notin)

La guerre de la France au Mali (Jean-Christophe Notin)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Jamais engagement de l’armée française n’a été aussi médiatisé. Pourtant l’opération Serval au Mali, déclenchée le 11 janvier 2013, demeure largement une énigme.

À l’appui de centaines de témoignages inédits, Jean-Christophe Notin lève enfin le voile sur des combats à l’intensité et la forme inédits depuis la guerre d’Algérie. Il démontre comment, durant les premiers jours, le sort de la bataille n’a tenu qu’au courage de quelques dizaines de forces spéciales et d’une demi-douzaine de bombardiers.

Outre l’opération, qui nous est racontée dans toute son ampleur, l’auteur révèle aussi le travail des services de renseignement dans leur traque des chefs djihadistes, ainsi que leurs multiples tentatives pour retrouver les otages.

Mais Serval, c’est aussi le retour à une guerre que l’on croyait disparue, où le soldat occidental voit le visage de son ennemi. Dans l’adrar des Ifoghas et à Gao, les Français affrontent les djihadistes à moins de cinq mètres. Le très faible nombre de prisonniers dit tout de la détermination des deux côtés.

Dans cette formidable enquête, il analyse les causes et les conséquences du fanatisme religieux au Sahel que le gouvernement français a décidé de châtier avec une fermeté supérieure encore à ce qui a été relaté. La pression qu’il a exercée sur les généraux pour obtenir des résultats rapides est sans précédent.

Première guerre contre le terrorisme menée par la France en Afrique, Serval constitue à ce titre un tournant dans la gestion des conflits.

À propos de l’auteur

Jean-Christophe Notin est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels La Guerre de l’ombre des Français en Afghanistan (2011) et La Vérité sur notre guerre en Libye (2012). Il a coécrit le reportage « Serval, quand l’armée filme sa guerre » diffusé par le magazine Envoyé Spécial. Il a reçu le prix essai de L’Express 2011 et le prix Albert Thibaudet 2012.


5. Histoire des partis politiques au Mali – Du pluralisme politique au parti unique, 1946-1968 (Alpha-Oumar Konaré)

Histoire des partis politiques au Mali - Du pluralisme politique au parti unique, 1946-1968 (Alpha-Oumar Konaré)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

De la bataille pour l’indépendance au bouillonnement politique des premières années de la République, le Mali a vu se multiplier les partis. Cet ouvrage s’efforce de les recenser tous. Ce livre est avant tout un outil de référence : une mine d’informations, un document d’archives, un témoin précieux de l’histoire politique du Mali.

À propos de l’auteur

Historien-archéologue, enseignant et homme d’Etat, le professeur Alpha Oumar Konaré est un chercheur passionné par l’histoire politique de son pays. Son souci, en transmettant cette histoire, est de contribuer à la formation politique de ses lecteurs.

error: Contenu protégé