Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Laos

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Laos

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Laos.


1. Le royaume du Laos – Histoire événementielle de l’indépendance à la guerre américaine (Jean Deuve)

Le royaume du Laos - Histoire événementielle de l'indépendance à la guerre américaine (Jean Deuve)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cet ouvrage, fidèle réédition d’une parution de 1984, couvre l’histoire du Laos de 1949 à 1965. Le Laos, dont on parle peu, a été cependant au cœur même des problèmes politiques du Sud-est-asiatique. Il fut le théâtre de luttes politiques et militaires d’une grande intensité.

Le livre dévoile les ressorts les plus cachés de cette lutte, leur déroulement, leurs conséquences. Il explique comment les événements de cette période ont préparé le drame de 1975, lorsque le royaume a été renversé au profit d’une république « populaire démocratique ».

À propos de l’auteur

Jean Deuve a consacré de nombreux ouvrages au Laos où il a passé vingt ans. Parachuté au Laos comme chef d’un groupement de guérilla anti-japonais, successivement chef de service de renseignements, directeur de la police lao, conseiller politique du premier ministre du royaume, membre de plusieurs unités de recherche associées au CNRS et à l’École Pratique des Hautes Études, Jean Deuve est un témoin exceptionnel de l’histoire du Laos


2. Laos, la guerre oubliée (Cyril Payen)

Laos, la guerre oubliée (Cyril Payen)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Depuis trente ans au fond de la jungle laotienne, dans une zone interdite, une armée de l’ombre continue son utopique combat contre les communistes. Ces maquisards se battent habillés d’uniformes fournis en 1970 par la CIA, avec des armes datant de la guerre du Vietnam rafistolées avec des agrafes…

Ils appartiennent à l’ethnie montagnarde des Hmongs, au sein de laquelle Français et Américains avaient recruté les membres d’une armée supplétive. Leur peuple est massacré à petit feu par les autorités laotiennes dans l’indifférence la plus totale de la communauté internationale.

Trente mille il y a dix ans, ils ne sont plus aujourd’hui que dix mille, dont une majorité de femmes et d’enfants à survivre face aux attaques répétées du régime néomarxiste dans une jungle où ils ne se nourrissent plus que de racines et d’écorces.

En 2005, au péril de sa vie et de sa liberté, Cyril Payen est allé à la rencontre des rebelles Hmongs, pour nous offrir un témoignage bouleversant sur ces guérilleros de l’impossible. Accompagné du cameraman Grégoire Deniau, et de deux guides membres d’un réseau clandestin hmong, ils s’engagent dans les forêts des montagnes de Xaïsomboun, là où le jour ne filtre pas, pour une expédition à haut risque à la recherche des Hmongs, réduits à l’état de gibier traqué sans pitié.

Officiellement, le régime laotien nie la présence de cette ethnie et organise soigneusement leur disparition lorsque, n’ayant plus d’autre choix, ils se rendent. Dernier acte d’un conflit qui dans les livres d’histoire s’est achevé en 1975, cette guerre doit sortir de l’oubli pour que la communauté internationale sauve enfin ces milliers de vies dont elle porte la responsabilité.

À propos de l’auteur

Cyril Payen est grand reporter spécialiste de l’Asie du Sud-Est. Il collabore au Nouvel Observateur, à France 24 et RTL.  » Laos, la guerre oubliée « , avant d’être un livre, a été un reportage diffusé dans l’émission TV  » Envoyé spécial « .


3. Histoire du Laos moderne (1930-2000) (Phou-Ngeun Souk-Aloun)

Histoire du Laos moderne (1930-2000) (Phou-Ngeun Souk-Aloun)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

 » Le Laos est un pays vide  » et  » les Laotiens écoutent pousser le riz « , voilà quelques clichés hérités de la colonisation française. À force de les entendre, beaucoup de gens finissent par croire que les Lao n’ont jamais existé politiquement et qu’ils subissaient – et subissent encore – passivement la volonté de leurs puissants voisins.

Certes, par leur culture bouddhique, les Lao sont enclins à la douceur et la tolérance ; mais de là à dire qu’ils sont velléitaires et paresseux, il n’y a qu’un pas que franchissent allègrement ceux qui se cherchent une excuse. L’Histoire de ce petit pays qui a réussi à se maintenir jusqu’à nos jours alors que tant d’autres ne sont plus que souvenirs, apporte un démenti à ces poncifs mensongers et mérite d’être mieux connue.

Créé par la France coloniale pour servir comme tampon aux possessions anglaises, le Laos en a conservé de lourds handicaps et voit son destin mêlé inextricablement à celui du Vietnam. Vingt-cinq ans après la terrible deuxième guerre d’Indochine et la prise du pouvoir par le Parti populaire et révolutionnaire lao, il reste un des pays les moins avancés du monde.

Ce livre se propose d’apporter quelques clés pour comprendre le cheminement de ce peuple, si singulier par son refus de la violence.

À propos de l’auteur

Phou-Ngeun Souk-Aloun est né au Laos dans les années 40, au temps de l’Indochine française. Venu faire ses études de médecine à Montpellier, il devint militant pacifiste. Passionné par la culture et l’Histoire de son pays, il y a consacré plusieurs livres. Il vit et exerce la médecine générale dans les Cévennes.


4. Laos – Sociétés et pouvoirs (Vanina Bouté, Vatthana Pholsena)

Laos - Sociétés et pouvoirs (Vanina Bouté, Vatthana Pholsena)

Disponible sur Amazon

Le Laos reste à l’heure actuelle l’un des pays les moins connus et les moins étudiés d’Asie. Enclavé entre des voisins puissants, la Chine, le Viêt Nam et la Thaïlande, sa position géographique fait pourtant de ce petit Etat-Nation, resté officiellement communiste depuis plus de 35 ans, une pièce cruciale sur l’échiquier politique régional.

Après la « Libération » en 1975 qui a porté au pouvoir le Parti révolutionnaire populaire lao, puis un changement de cap en 1986 qui s’est traduit par une ouverture au marché, le Laos aborde le XXIe siècle entre pragmatisme économique et pesanteurs politiques et sociales.

Dans cet ouvrage, huit spécialistes du Laos, en histoire, anthropologie et sciences politiques, analysent à partir d’enquêtes de terrain inédites et centrées sur les mutations actuelles, les défis et les contradictions que ce pays – longtemps fermé à la recherche – doit surmonter à l’ère de la mondialisation.

Leur approche contribue de manière originale à une meilleure connaissance de l’évolution actuelle d’un Parti-Etat qui se dit encore communiste, bien que déjà largement « post-socialiste », permettant la comparaison avec la Chine ou le Viêt Nam voisins.

À propos de l’auteur

Vanina Bouté est maître de conférences en ethnologie à l’université de Picardie et membre du Centre Asie du Sud-Est (CNRS-EHESS), Auteur de En miroir du pouvoir, les Phounoy du Nord Laos : ethnogenèse et dynamiques d’intégration (Ecole française d’Extrême-Orient, 2011), elle poursuit des recherches sur les transformations des régions-frontières aux confins de la Chine et de l’Asie du Sud-Est continentale.

Vatthana Pholsena est chargée de recherches en histoire contemporaine au CNRS et rattachée à l’Irasec (Singapour). Elle est l’auteur de Le Laos au XXIe siècle, les défis de l’intégration régionale (avec Ruth Banomyong, Irasec, 2004), de Post-War Laos : The Politics of Culture, History, and Identity (ISEAS, 2006) et de Laos : Un pays en mutation (Belin-La documentation Française, 2011).


5. Laos – Autopsie d’une monarchie assassinée (Mangkra Souvannaphouma)

Laos - Autopsie d'une monarchie assassinée (Mangkra Souvannaphouma)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Créé en 1353, le royaume du Lane-Xang devient un Etat indépendant en 1949 dans le cadre de l’Union française. Entraîné dans la guerre d’Indochine, le Pathet-Lao s’allie à Hô-Chi-Minh. Le Laos tombe dans l’engrenage de la guerre du Vietnam. La monarchie, vieille de sept siècles, est abolie et remplacée par une « démocratie populaire » à la solde du Vietnam communiste.

Le prince Souvannaphouma, neveu du dernier roi laotien, témoin privilégié, apporte des éléments à la connaissance de l’histoire laotienne.

À propos de l’auteur

Le prince Mangkra Souvannaphouma, officier-pilote de la Royal Lao Air Force et diplômé de l’Ecole supérieure de guerre de Paris, est le neveu du dernier souverain laotien.

De par ses fonctions auprès du Premier ministre, son père, du ministre de la Défense nationale et à l’état-major général. il est un observateur privilégié de la période dramatique dans l’histoire du Laos qui vit la monarchie disparaître au profit du régime communiste. Avec précision, il apporte des éléments inédits à la connaissance de l’histoire laotienne.

error: Contenu protégé