Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de la gendarmerie

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de la gendarmerie

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de la gendarmerie.


1. Histoire de la gendarmerie (Éric Alary)

Histoire de la gendarmerie (Éric Alary)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Créée sous l’Ancien Régime, la gendarmerie se trouve depuis lors placée au cœur de l’histoire de France. En scrutant les nombreux travaux sur  » l’Arme « , principal corps militaire français, Eric Alary a ainsi pénétré une réalité sociale d’une étonnante diversité, rythmée par des épisodes majeurs comme l’épopée napoléonienne, l’aventure coloniale, l’Occupation ou encore la guerre d’Algérie.

Et tout en faisant vivre sous nos yeux les gendarmes, il répond à de nombreuses questions : quelle est l’origine de la maréchaussée ? Comment est-elle devenue gendarmerie nationale ? Comment résiste-t-elle aux changements de régime ? Faut-il la conserver, améliorer le sort des gendarmes ?

L’unique synthèse sur le sujet, revue et augmentée à la lumière d’une décennie de recherches nouvelles, ainsi que des récentes crises et réformes qui ont bouleversé la culture et l’identité de la gendarmerie française.

À propos de l’auteur

Éric Alary est agrégé d’histoire, docteur en histoire de l’Institut d’études politiques de Paris, enseignant en khâgne et en hypokhâgne au lycée Descartes de Tours et à Sciences-Po. Il a été l’assistant de Réné Rémond de l’Académie française, a enseigné à Sciences-Po-Paris de 1996 à 2010 et a été chercheur associé au Centre d’histoire de Sciences-Po de 1996 à 2015.

Il est notamment l’auteur, chez Perrin, de La Ligne de démarcation, Les Français au quotidien, L’Exode et La Grande Guerre des civils, livres tous remarqués.


2. Histoire des gendarmes – De la maréchaussée à nos jours (Jean-Noël Luc, Pascal Brouillet)

Histoire des gendarmes - De la maréchaussée à nos jours (Jean-Noël Luc, Pascal Brouillet)

Disponible sur Amazon

Cet ouvrage propose une histoire renouvelée de la gendarmerie, particulièrement consacrée aux hommes et aux femmes qui l’incarnent. Son approche en partie thématique présente les interventions spécifiques des gendarmes dans le maintien de l’ordre, la police judiciaire, la protection des populations et la défense nationale, ainsi que leurs images dans la littérature et dans les arts.

Au XIVe siècle, la maréchaussée inaugure l’histoire singulière d’un corps militaire disséminé parmi les civils : une relation aux multiples facettes, où le gendarme, policier brutal ou trouble-fête borné pour les uns, représente, pour d’autres, un « soldat de la loi » garant de la sécurité de la population. En chansons ou en bandes dessinées, sur le grand ou le petit écran, les archétypes foisonnent, de Pandore aux personnages interprétés par Bourvil, Louis de Funès ou l’héroïne d’Une femme d’honneur.

Depuis la fin du XXe siècle, la gendarmerie nationale, première force de sécurité sur 95% du territoire français, chemine entre turbulences, introspection et mutations spectaculaires. Pour comprendre les débats actuels sur les défis sécuritaires et technologiques, il importe d’étudier leur genèse. Ainsi, l’histoire des gendarmes n’explique pas seulement leur rôle particulier au sein de l’Etat et de la société. Elle apporte un autre éclairage à l’évolution des systèmes policiers, des forces armées et des politiques de sécurité.

À propos de l’auteur

Jean-Noël Luc est professeur à l’université Paris-Sorbonne, où il dirige depuis 2000 de nombreux travaux sur l’histoire des gendarmeries. Les contributeurs de cet ouvrage sont des historiens et une juriste, tous spécialistes du sujet.


3. Histoire de la gendarmerie (Pierre Montagnon)

Histoire de la gendarmerie (Pierre Montagnon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le 16 février 1791, la Révolution transforme la maréchaussée royale, apparue dès le Moyen Âge et profondément réformée aux XVIIe et XVIIIe siècles, en gendarmerie nationale. Cette dernière est chargée d’une mission bien précise : le maintien de l’ordre et l’exécution des lois. A elle revient désormais d’assurer la sécurité à l’intérieur du pays, de prévenir les troubles, de pacifier les territoires conquis, de lutter contre les pillages et de veiller au calme sur les arrières des armées en campagne.

Pierre Montagnon nous raconte l’histoire de cette institution familière aux Français. Il rappelle sa difficulté à asseoir son autorité lors de sa création, due principalement à son manque d’effectifs et de moyens, puis son évolution à travers les différents régimes qu’a connus la France et son essor à partir de la monarchie de Juillet dans son organisation sous forme de brigades.

Il évoque les épreuves qu’elle dut affronter au cours du siècle passé, les gendarmes mal aimés de 1914-1918 ou contestés en 1940-1944, et il rappelle les exploits des plus fameux d’entre eux, combattants, résistants, et, aujourd’hui, des membres du GIGN.

Enfin, pour être complet, l’auteur aborde les problèmes actuels que pose l’avenir de la gendarmerie dans notre monde bouleversé par la technologie moderne : son statut militaire, son rattachement au ministère de l’Intérieur et la vie quotidienne des brigades.

À propos de l’auteur

Saint-Cyrien, historien et conférencier, Pierre Montagnon est commandeur de la Légion d’honneur à titre militaire. Lauréat de l’Académie française, il est l’auteur chez Pygmalion de nombreux titres traitant principalement du passé militaire de la France pendant la seconde moitié du XXe siècle.


4. Mémoires d’un officier de gendarmerie – 1983-2017 (Jean-Paul Huet)

Mémoires d'un officier de gendarmerie - 1983-2017 (Jean-Paul Huet)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

D’Aulnay-sous-Bois à Nantes, en passant par Saint-Malo, la Nouvelle-Calédonie, Mordelles, Landivisiau, Melun, Rouen, Brest… Jean-Paul Huet, officier supérieur de gendarmerie, nous fait découvrir les coulisses de ses 34 ans de service.

Dans ses pages riches en événements et anecdotes, mais surtout réflexions et confidences, nous découvrons un témoin lucide mais aussi l’histoire récente d’une des plus prestigieuses institutions militaires de notre pays.

Écrit dans un style vif et précis, avec le souci permanent de la pédagogie, de la franchise et de l’objectivité, ces mémoires sont l’occasion de mieux comprendre un univers encore largement méconnu du grand public.

À propos de l’auteur

Né en 1963, Jean-Paul Huet vient d’achever sa carrière au sein de la Gendarmerie nationale au grade de chef d’escadron (commandant) après 34 ans de bons et loyaux services. Titulaire d’un diplôme de droit et de science criminelle de l’université Paris-XI, il est officier de police judiciaire et chevalier de l’Ordre national du Mérite depuis 2016.

Passionné d’Histoire, Jean-Paul Huet est l’auteur de plusieurs monographies parues chez Anovi : Alphonse Juin (2005), Jean de Lattre de Tassigny (2009), Philippe Leclerc de Hauteclocque (2009), Hubert Lyautey (2012) et Edouard de Castelnau (2013).


5. La Gendarmerie dans la guerre d’Algérie (Emmanuel Jaulin)

La Gendarmerie en guerre d'Algérie (Emmanuel Jaulin)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Quel a été l’impact réel de la guerre d’Algérie sur les forces armées françaises ? Opérations militaires, moyens mis en œuvre, évolution du rôle de l’armée, échecs, victoires et déchirements : tous ces sujets ont déjà inspiré d’innombrables mémoires et témoignages, et ont fait l’objet, principal ou accessoire, de nombreuses études.

Mais au sein même de l’ensemble des forces de l’ordre, chargées de lutter contre la « rébellion », quelle a été la perception du conflit ? Plus précisément, comment la gendarmerie et l’armée, deux parties complémentaires et distinctes de cet ensemble, ont-elles vécu ces événements ?

Minutieusement documenté, à partir des archives de la gendarmerie, et nourri d’une série d’entretiens avec des anciens officiers d’Algérie, l’ouvrage s’attache à répondre à ces questions. Il montre comment les missions et la place de la gendarmerie au sein des forces armées, c’est à dire essentiellement par rapport à l’armée de terre, changent au cours du conflit en fonction de son intensité, du degré d’intégration de la gendarmerie à l’armée de terre, de leurs moyens respectifs et surtout de l’environnement politique.

Ce dernier évolue profondément de l’indécision initiale à l’engagement total contre la « rébellion » de 1956 à 1959 puis à la volonté progressivement exprimée de retrait de 1960 à 1962. Si les circonstances de la lutte contre la rébellion rapprochent les deux armes jusqu’en 1959, l’évolution politique du gouvernement à l’égard de l’avenir du territoire se traduit ensuite par des tensions entre elles qui reflètent bien leurs différences de nature et de rôle que les circonstances avaient momentanément occultées.

À propos de l’auteur

Né en 1953, docteur en histoire contemporaine de Paris Sorbonne, diplômé de l’IEP de Paris et titulaire d’un DEA en études politiques de Paris II, Emmanuel Jaulin a également une formation de gestionnaire avec un MBA de l’INSEAD et une maîtrise de droit des affaires. Après des postes de directeur financier dans l’industrie et de directeur du contrôle de gestion d’une banque, il devient contrôleur financier de filiales étrangères dans une banque.

Parallèlement à ses activités dans l’entreprise, Emmanuel Jaulin participe à des travaux de recherche en histoire militaire contemporaine. Dans ce cadre, il a soutenu une thèse d’histoire sur le rôle de la gendarmerie dans la guerre d’Algérie plus spécialement dans la perspective de ses relations avec l’armée.

error: Contenu protégé