Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de la Finlande

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de la Finlande

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de la Finlande.


1. Histoire de la Finlande (Bernard Le Calloc’h)

Histoire de la Finlande (Bernard Le Calloc'h)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ignorée de l’Europe pendant des siècles, la Finlande est demeurée en dehors des grands courants qui ont traversé l’histoire européenne et mondiale. Malgré son ancienneté, la nation finnoise a cependant été absente de la grande famille des peuples qui produisirent, au milieu des guerres et du chaos, des œuvres maîtresses dont s’enorgueillissent les lettres et les arts du vieux continent.

Prise dans un étau entre deux Etats impérialistes, la Russie et la Suède, elle leur a servi de champ de bataille. C’est sur son territoire que se sont affrontées leurs rivalités et leurs ambitions, de sorte que, constamment envahie et ravagée, elle a en quelque sorte oublié d’exister.

En célébrant le centenaire de son indépendance en 2017, la Finlande, longtemps contrainte à une politique prudente en raison du voisinage menaçant de la Russie soviétique, aura réussi, en moins d’un siècle à se faire une place parmi les nations européennes tant par son dynamisme, notamment économique et culturel, que par son courage exemplaire face à l’adversité, et à jouer désormais pleinement son rôle au sein de l’Union européenne.

À propos de l’auteur

Bernard Le Calloc’h, diplômé de l’INALCO (Langues’O, Paris), notamment en hongrois, finnois, russe et serbo-croate, ancien professeur au lycée français de Gödöllo (Hongrie), ancien secrétaire à la Légation de France, est l’un des plus grands spécialistes français des peuples finno-ougriens (Hongrois, Finnois, Estoniens, Caréliens, Samoyèdes de Russie).

Auteur de nombreux articles et ouvrages, ses Csangos de Moldavie et Sicules de Transylvanie, qui ont inauguré la collection « Peuples en péril » aux Editions Armeline (Crozon), ont obtenu le Grand Prix 2007 de la Société de Géographie pour Voyages d’étude, missions et Travaux.

Il est l’auteur d’une récente Histoire de la Hongrie (Armeline), la première de ce pays écrite par un Français et breton de surcroît ! Il a reçu du gouvernement hongrois la Croix d’Or de l’ordre du Mérite pour l’ensemble de son œuvre.


2. La Finlande (Michel Cabouret)

La Finlande (Michel Cabouret)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La Finlande, vieille nation européenne, est relativement un jeune État puisqu’elle n’est devenue pleinement indépendante pour la première fois de son histoire qu’en 1918 à la suite de la révolution russe. Avant celle-ci, elle avait cependant bénéficié d’un statut d’autonomie en tant que Grand-Duché durant plus d’un siècle, de 1809 à 1917, dans le cadre de l’empire des Tsars.

Mais pendant toute la période historique du XIe au début du XIXe, le peuple finnois après avoir été subjugué par les Suédois avait été intégré au royaume des Trois Couronnes qui lui a légué des traditions administratives et juridiques, économiques et sociales, intellectuelles et spirituelles, et notamment la religion réformée.

La Finlande appartient au groupe européen des cinq pays du Nord avec la Suède, le Danemark, la Norvège et l’Islande caractérisés par leurs régimes politiques démocratiques et leurs structures économiques et sociales marquées par le modèle de l’Etat-Providence profondément réformé et le haut niveau de développement des activités économiques, notamment industrielles, orientées vers les technologies de pointe comme en témoigne le succès mondial de la firme Nokia.

Elle apparaît cependant fortement originale dans cet ensemble nordique. Par son appartenance linguistique au groupe finno-ougrien auquel elle se distingue des quatre pays scandinaves qui parlent des langues germaniques. Elle s’en distingue aussi par un passé historique très troublé, dominé en grande partie par sa position géographique qui l’a constamment mise en contact du monde russe et orthodoxe à l’est et du monde scandinave et luthérien à l’ouest entre lesquels elle fut longtemps disputée.

L’indépendance qui l’a fait échapper à l’emprise russe n’a pas fait disparaître les contraintes géopolitiques car son territoire reste placé sous la pression d’une Russie héritière de l’U.R.S.S., qui s’exerce toujours sur une longue frontière. Le destin de la Finlande fut toujours d’être aux avants-postes de l’Ouest européen face à l’Est russe.

À propos de l’auteur

Michel Cabouret, né en 1926, est professeur honoraire de géographie humaine, économique et régionale, département de Géographie, U.F.R. des Sciences humaines et des Arts, Université de Metz. Agrégé des lycées (ordre de la Géographie), docteur d’Etat ès Lettres et Sciences humaines, membre senior de la Société de Géographie de Finlande, membre senior de l’Académie Royale Gustave-Adolphe (Uppsala), il est aussi docteur honoris causa de la faculté des Sciences sociales de l’Université d’Umed (Suède).


3. Histoire politique de la Finlande (Seppo Hentilä, Osmo Jussila, Jukka Nevakivi)

Histoire politique de la Finlande moderne (Seppo Hentilä, Osmo Jussila, Jukka Nevakivi)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Longtemps vue depuis l’Europe de l’Ouest comme une terre du bout du monde et marginalisée autant que possible par le voisin soviétique durant la guerre froide, la Finlande appartient pourtant à l’Union européenne depuis 1995 et même en a exercé la présidence dans les six derniers mois de 1999.

Le présent ouvrage, qui relate les deux siècles écoulés depuis son érection en grand-duché sous l’égide de la Russie (après avoir subi l’hégémonie suédoise), s’appuie sur des recherches récentes rendues possibles par l’ouverture des archives russes.

Ses auteurs, Seppo Hentilä, Osmo Jussila et Jukka Nevakivi, sont les meilleurs représentants de l’historiographie finlandaise contemporaine. Leur vision du parcours de leur pays s’oppose fréquemment à la représentation traditionnelle. En particulier, ils réévaluent la place qu’occupa le grand-duché dans l’empire russe, et ils portent une appréciation nouvelle sur les événements de 1917-1918 et l’entre deux guerres.

Ils montrent aussi comment, depuis 1945. la Finlande a pu, en dépit de l’ombre portée de la puissance soviétique, affirmer son statut d’Etat et son régime démocratique, enfin parvenir à la prospérité tout en préservant sa sécurité. C’est une histoire qui mérite d’être connue.

À propos de l’auteur

Universitaire, les auteurs sont tous trois d’éminents spécialistes de l’histoire de leur pays et de ses relations internationales.

Seppo Hentilä a travaillé sur le mouvement social-démocrate en Suède et sur l’histoire allemande (notamment la question de reconnaissance de la RDA).

Osmo Jussila a consacré son œuvre aux lois constitutionnelles finlandaises (1808-1863) et aux relations finno-russes.

Jukka Nevakivi enseigne l’histoire contemporaine de la Finlande et sa diplomatie, aussi bien que la politique finlandaise de l’URSS.


4. Les Finlandais (Jean-Pierre Frigo)

Les Finlandais (Jean-Pierre Frigo)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les Finlandais, un peuple avec une identité forte. Les Finlandais ont toujours cherché à démontrer leurs particularités.

Aussi, lorsqu’ils obtiennent leur indépendance en 1917, après avoir été Suédois jusqu’en 1809, puis Russes jusqu’au début du siècle, ils sont habités par cette envie de devenir un peuple à part entière, doté de qualités spécifiques.

Ils se distinguent nettement dans plusieurs domaines d’ailleurs : le design, l’architecture, l’éducation. On les admire pour leur docilité : timides, quelque peu introvertis, travailleurs et honnêtes, les Finlandais ne font jamais la grève !

La jeune génération n’hésite d’ailleurs pas à entreprendre, ce qui permet aux Finlandais d’être reconnus dans plusieurs domaines dont le secteur TCI qui reste très dynamique, leur approche environnementale pleine de bon sens, une justice très humaine et la grande efficacité de leur système éducatif, qui en fait l’un des plus modernes.

Frappés eux aussi par la crise des Subprimes et la retraite massive des baby-boomers, il a fallu à ce peuple beaucoup de force et de volonté pour demeurer présent dans la sphère européenne, lui qui combat activement pour affirmer son caractère européen.

Comme dans beaucoup de pays, le clivage perdure entre la Finlande rurale, où prédominent le travail et le rapport à la nature, et la Finlande urbaine, davantage rattachée à l’Europe de l’Est.

Complexée par son passé, les Finlandais ont souvent joué les équilibristes entre influences russes et européennes. Aujourd’hui, ils se sont trouvés. Forts d’un grand nombre de qualités, ils pourraient même devenir un réel exemple à suivre.

À propos de l’auteur

Jean-Pierre Frigo est un journaliste franco-finlandais. Il a vécu plus de 20 ans en Finlande. Il a participé au projet  » Finlande, une approche culturelle  » et est l’auteur de  » Osteri ja ruisleipä « , tentative de synergie gastronomique, et de  » Finnois express « , guide linguistique accéléré sur la langue et la société finlandaises.


5. Dictionnaire insolite de la Finlande (Nicolas Redon)

Dictionnaire insolite de la Finlande (Nicolas Redon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Suomis mainittu ! On parle de la Finlande ! C’est par cette expression, illustration d’un sens de l’humour décalé, que les Finlandais ont l’habitude de saluer tout article ou livre évoquant leur pays. On en parle le plus souvent en bien, surtout quand les Nations Unies décernent au pays le plus septentrional d’Europe le titre de nation la plus heureuse au monde.

Si l’histoire n’a pas toujours été tendre avec eux, elle a permis aux Finlandais de prouver leur force de caractère, symbolisée par le fameux sin. Ils conjuguent un modèle de société novateur avec un rythme de vie fait de bonheurs simples, qu’ils vont chercher entre lacs et forêts, ou dans la pièce chaude d’un sauna.

À propos de l’auteur

Animé par une curiosité persistante pour les pays nordiques, Nicolas Redon a habité successivement à Copenhague, Helsinki et Oslo.

A travers un échange universitaire et deux contrats dans les antennes économiques des ambassades de France locales, il s’est intéressé à toutes les composantes du fameux « modèle nordique », des plus incongrues aux plus riches en enseignements. De retour en France, il travaille dans le développement durable.

error: Contenu protégé