Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de l'Acadie

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de l’Acadie

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de l’Acadie.


1. Histoire de l’Acadie (Nicole Lang, Nicolas Landry)

Histoire de l’Acadie Nicole Lang Nicolas Landry

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cette nouvelle édition de l’Histoire de l’Acadie confirme son statut de synthèse incontournable sur le sujet. Nicolas Landry et Nicole Lang jettent un nouveau regard sur l’histoire de l’Acadie des Maritimes, de la première tentative de colonisation à aujourd’hui.

Ils revisitent les défis posés à ses habitants durant plus de quatre siècles d’histoire en intégrant les études à la fois nouvelles et traditionnelles. L’importance des expériences particulières, que ce soit celles des femmes, des Amérindiens, des gens ordinaires ou celle des élites, est enfin mise de l’avant.

À propos de l’auteur

Nicolas Landry œuvre au campus de Shippagan de l’Université de Moncton depuis 1991, où il enseigne l’histoire. Il détient un doctorat en histoire de l’Université Laval. Il a publié plusieurs livres et articles portant principalement sur l’histoire des francophones du Canada atlantique depuis le XVII siècle. Il a fait paraître plusieurs ouvrages aux éditions du Septentrion.

Détentrice d’un doctorat de l’Université de Montréal, Nicole Lang est professeure d’histoire acadienne et canadienne au campus d’Edmundston de l’Université de Moncton depuis plus de vingt ans. Ses plus récents travaux portent sur l’histoire du travail en Acadie. Elle s’intéresse également aux lieux de mémoire qui rendent hommage aux Acadiens et aux Acadiennes du Canada atlantique.


2. L’épopée – La traversée en Acadie (Kathleen Juneau Roy)

L’épopée – La traversée en Acadie Kathleen Juneau Roy

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En juillet 1632, la flotte du gouverneur Isaac Razilly traverse l’impétueux océan Atlantique en direction de l’Acadie. Des Français de tous métiers s’embarquent sur ces navires de bois et de chanvre, munis de la toute dernière nouveauté technologique en navigation, la boussole.

Si l’un de ces ancêtres du milieu des années 1600 se présentait à notre porte, nous serions estomaqués de son absence de connaissances jugées de base selon nos critères d’aujourd’hui ; nous serions médusés de ses croyances abracadabrantes et apeurés de ses procédés médicinaux, mais abasourdis par ses capacités manuelles, sa grande logique, sa volonté, sa résilience et sa force de caractère.

Étude historique, cet ouvrage est aussi un portrait de la vie en mer dans les années 1600 : une histoire de courage, de savoir-faire, de privations de toutes sortes et d’endurance physique, d’inconfort, de faim, de maladie, de colères de l’océan et de crainte des sabres d’abordage…

À propos de l’auteur

Québécoise d’origine acadienne, Kathleen Juneau Roy est généalogiste de filiation agréée et chercheuse en histoire. Elle écrit des chroniques historiques pour différentes sociétés d’histoire et de généalogie. Elle est responsable de la gestion de documents pour la Société d’histoire et de généalogie de Shawinigan et membre de la Société acadienne Port-Royal.


3. L’Acadie – Histoire des acadiens – Du XVIIème siècle à nos jours (Yves Cazaux)

L’Acadie – Histoire des acadiens du XVIIème siècle à nos jours Yves Cazaux

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’histoire de l’Acadie commence avec Champlain, mandaté par Henri IV, et l’arrivée de ses grands fondateurs, Poutrincourt, Biencourt, Saint-Castin, La Tour, qui vont s’implanter sur les terres fertiles et avenantes à l’embouchure du Saint-Laurent.

Tissant des liens étroits avec les Indiens algonquins-abénaquis, ils vont mener pour la défense de la Couronne de France une guerre incessante contre les Anglais qui revendiquent eux aussi ces territoires du Nouveau Monde.

Le traité d’Utrecht et la cession de l’Acadie à l’Angleterre signent la fin de l’espoir acadien, et le  » Grand Dérangement  » de 1755 le début d’un long génocide.

Yves Cazaux s’est attaché à nous faire revivre l’histoire de l’Acadie au travers de ses pères fondateurs et des relations ambiguës entre la France, l’Angleterre et l’Espagne. Il existe bien une entité ethnique et historique de l’Acadie, des traditions acadiennes toujours vivantes au Canada et en Louisiane, comme en témoigne en épilogue un descendant d’une de leurs plus héroïques familles, les Gauthier.

À propos de l’auteur

Yves Cazaux, né le 12 juin 1909 à Paris et mort le 11 juillet 1999 à Tournedos dans l’Eure, est un préfet, historien, essayiste et romancier ; il a en outre été président de la Société des gens de lettres et de la Société de l’histoire de France.


4. Aventuriers de la mission – Les spiritains en Acadie et en Amérique du Nord, 1732-1839 (Henry J. Koren)

Aventuriers de la mission – Les Spiritains en Acadie et en Amérique du Nord 1732 1839 Henry J. Koren

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Pleine de bruit et de fureur – mais aussi d’évangile annoncé malgré tout -, voici l’histoire des spiritains en Amérique du Nord, de 1732 à 1839. Elle coïncide avec la conquête progressive des colonies françaises du continent et avec les contrecoups de la Révolution française.

Bon nombre de spiritains ont été amenés à jouer un rôle important dans la longue lutte désespérée entre la France catholique et la protestante Angleterre pour l’hégémonie sur l’Amérique du Nord. A cette époque, on appelle spiritains non seulement les membres appartenant au séminaire du Saint-Esprit fondé par Claude-François Poullart des Places en 1703, mais également tous ceux qui ont été formés par lui.

Dans un récit piquant, Henry J. Koren nous présente les principales figures des missionnaires spiritains de cette période dans cette partie du monde M. Maillard, l’apôtre des indiens Micmacs ; Jean Le Loutre, le père des Acadiens ; l’abbé Le Guerne, aumônier des hommes traqués lors du Grand Dérangement… Quelques-uns d’entre eux resteront des figures controversées.

Mais, après examen de tous les documents disponibles, il apparaît bien que la valeur chevaleresque éclipse les canailleries imputées à cette « racaille de prêtres ». Tel est, en effet, le jugement partagé par un nombre croissant d’historiens contemporains qui ont désormais plein accès aux sources de l’époque.

Même si les missions canadiennes de l’Acadie occupent la majeure partie du livre, l’auteur suit partout les migrations et les labeurs des missionnaires spiritains d’Amérique du Nord : à Saint-Pierre et Miquelon, aux îles de la Madeleine, aux îles Vierges, en Guyane et aux Etats-Unis où  » le bon M. Moranvillé « , à la vie si agitée par les événements, était considéré comme un saint par ses paroissiens de Baltimore.

À propos de l’auteur

Henry J. Koren (1912-2002), spiritain d’origine hollandaise, a vécu et enseigné aux Etats-Unis. A Duquesne University, Pittsburg, il enseigne la philosophie. Président de la faculté de philosophie (1954-1965) et de la faculté de théologie (1962-1966).

Auteur de huit ouvrages de philosophie et de théologie, directeur général des éditions « Duquesne University Press » jusqu’en 1973, il est aussi un historien fécond de la mission spiritaine. En France, est paru de lui : Les Spiritains. Trois siècles d’histoire religieuse et missionnaire. Histoire de la congrégation du Saint-Esprit, Paris, Beauchesne, 1982.


5. De Nantes à la Louisiane – Histoire de l’Acadie – Odyssée d’un peuple exilé (Gérard-Marc Braud)

De Nantes à la Louisiane – Histoire de l’Acadie – Odyssée d’un peuple exilé Gérard Marc Braud

Disponible sur Amazon

Dans cet ouvrage, Gérard-Marc Braud évoque l’histoire de l’Acadie et du peuple acadien, depuis l’arrivée des premiers colons en 1604, jusqu’au «Grand Dérangement», c’est-à-dire la déportation d’environ 12 000 Acadiens, à partir de 1755 ; des hommes, des femmes et des enfants exilés contre leur gré, voire rapatriés d’office, par les autorités anglaises.

Gérard-M. Braud retrace ensuite l’implantation acadienne en France : l’accueil dans les ports de Cherbourg, Saint-Malo et Morlaix ; la dispersion en Bretagne et dans le Poitou ; puis le regroupement de centaines de familles à Nantes, en 1775. Parmi ces Acadiens devenus Nantais, 1600 s’embarqueront pour la Louisiane, en 1785, à bord de sept navires.

L’auteur nous livre surtout des informations inédites sur la vie et les moyens d’existence de ces Acadiens établis à Nantes, mais toujours habités par le «rêve américain», désireux de vivre une nouvelle aventure. Il complète d’ailleurs son récit par des annexes qui passionneront les descendants de ces déportés acadiens, curieux de l’histoire de leurs ancêtres et soucieux de retrouver leurs racines.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.

error: Contenu protégé