Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Chili

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Chili

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Chili.


1. Histoire du Chili de la conquête à nos jours (Marie-Noëlle Sarget)

Histoire du Chili de la conquête à nos jours (Marie-Noëlle Sarget)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

C’est au Chili que les luttes menées par les conquistadores espagnols furent les plus dures et les plus longues de tout le continent latino-américain. Depuis l’indépendance, la vie politique a été marquée par le parlementarisme, un mouvement ouvrier puissant et structuré, et des partis politiques rappelant par plus d’un trait leurs homologues européens.

Mais le développement du pays s’est accompagné de bien des convulsions. Plus connue, l’expérience révolutionnaire menée par l’Unité Populaire et le président Salvador Allende s’achève en 1973 avec la dictature d’une junte militaire dirigée par le général Pinochet. En 1989, un président civil a été élu.

Depuis une dizaine d’années, le Chili, qui reste en marge du MERCOSUR, doit à ses performances économiques d’être appelé le  » jaguar  » de l’Amérique latine. L’histoire du Chili est donc à découvrir et c’est l’objet de ce livre.

Clair, s’adressant au voyageur, au responsable politique ou économique, aussi bien qu’à l’étudiant, cet ouvrage constitue une excellente source d’informations sur l’histoire politique, économique, sociale et culturelle de ce pays. Une synthèse jusque-là introuvable en français.

À propos de l’auteur

Marie-Noëlle Sarget est sociologue et politologue spécialiste du Chili. Diplômée de sociologie et de sciences politique, elle a enseigné à l’Institut des Haute études d’Amérique latine de Paris et à l’École des Haute études en sciences sociales (HESS).

Elle a travaillé sur les problèmes économiques et mené une étude comparative entre partis politiques chiliens et français.


2. Le 11 septembre chilien – Le coup d’Etat à l’épreuve du temps, 1973-2013 (Jimena Paz Obregon Iturra, Jorge Muñoz)

Le 11 septembre chilien - Le coup d'Etat à l'épreuve du temps, 1973-2013 (Jimena Paz Obregon Iturra, Jorge Muñoz)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Au Chili, quarante ans après, les échos dissonants du coup d’Etat civilo-militaire de 1973 résonnent toujours. Encore plus frappant, à l’international, l’onde de choc fut aussi de longue portée. Le renversement du président Allende et le maintien au pouvoir prolongé du général Pinochet demeurent la source de profonds dissensus, bien après la fin de la dictature en 1990, bien au-delà des frontières nationales.

Mobiliser des cadres théoriques et méthodologiques larges, des chercheurs d’horizons multiples, mais aussi des témoins aux parcours saillants, s’avérait un défi nécessaire pour appréhender la complexité de l’événement et ses innombrables répercussions.

Entre les amnésiques « volontaires » et les « mémorialistes » militants, il était nécessaire de se frayer un chemin à même de rendre compte des nœuds encore inextricables, tant ils sont soumis à des forces antagoniques, durablement en tension. Replacer les phénomènes sur la durée conduisait aussi à porter le regard sur la très singulière transition politique made in Chile, avec ses nombreuses ambivalences et ses énigmes persistantes.

L’ambition de cet ouvrage consiste à explorer tout un pan de la réalité chilienne, de fond en comble traversé par ces contradictions majeures. Le regard sur l’histoire meurtrie du pays s’effectue autour du quarantième anniversaire du coup d’Etat, au moment où de nombreux silences et compromis ont cédé face aux assauts des nouvelles générations, les non-dits ayant laissé place à un passé, certes ressaisi, quoique encore sujet à des conflits d’interprétation aussi déchirants que redoutables.

À propos de l’auteur

Jimena Paz Obregon Iturra est maître de conférence en Etudes Latino-Américaines à l’Institut d’Etudes Politiques-Sciences Po-Rennes. Elle mène ses recherches au sein de l’équipe CHACAL-Collectif d’Histoire et Anthropologie Comparées sur l’Amérique Latine, CERHIO, UMR CNRS 6258.

Jorge Munoz est maître de conférences en Sociologie à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines Victor Ségalen, université de Bretagne Occidentale. Il mène ses recherches au sein du LABERS, Laboratoire d’Etudes et Recherches en Sociologie, équipe d’accueil EA 3149, il est en outre chercheur associé à Ritme/Inra.


3. Brève histoire des Mapuches (1536-1884) (Sergio Zamora)

Brève histoire des Mapuches (1536-1884) (Sergio Zamora)

Disponible sur Amazon

Ce livre réunit deux textes déjà publiés, Les Guerriers de la pluie (1536-1810) qui raconte la lutte des Mapuches contre l’envahisseur espagnol, et Les Guerriers du crépuscule (1810-1884), celle qui opposa le peuple mapuche aux États chilien et argentin.

Il dit la résistance héroïque du peuple mapuche, un des peuples originaires du sud du continent sud-américain, face à la puissante armée de l’envahisseur espagnol. Lutte qui va durer presque trois siècles.

Le livre de Sergio Zamora constitue une nouveauté parce qu’il mêle rigueur scientifique et éclairage littéraire. C’est une œuvre de documentaliste, d’historien, mais aussi d’écrivain. Il est le résultat d’une longue recherche et de la consultation de travaux d’anthropologues, ethnologues et historiens.

On peut savoir que le Wallmapu était un seul pays mapuche, divisé artificiellement ou naturellement par la cordillère des Andes, mais grâce à cet ouvrage, on traverse la cordillère en suivant à cheval les traces du grand toki Kallfükura et du lonko Vicente Koñwepang, ou celles des Chiliens José Miguel Carrera et Juan de Dios Montero ou bien celles du Français Orélie-Antoine, roi de l’Araucanie ; on vit l’attaque des villes argentines de Mendoza ou Bahía Blanca.

Tout cela, raconté par des survivants ou des témoins oculaires, fait de cet ouvrage un livre à faire circuler sans retenue. Et aussi à garder dans sa bibliothèque, à portée de main, pour le consulter à n’importe quel moment…

À propos de l’auteur

D’origine chilienne, Sergio Zamora a été exfiltré en France à la suite de son arrestation et de sa torture par la police secrète du général Pinochet. Il est auteur de nombreux ouvrages nouvelles, études et biographie publiés chez Yvelinédition.


4. La folie de Pinochet (Luis Sepulveda)

La folie de Pinochet (Luis Sepulveda)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le 11 septembre 1973, Pinochet prend le pouvoir au Chili, avec l’aide de la CIA, en assassinant la démocratie et des milliers de citoyens de ce pays. Le président de la République, Salvador Allende, meurt dans le palais de La Moneda bombardé et une répression sanglante s’abat sur le pays. Luis Sepúlveda en fut victime, comme tant d’autres Chiliens.

Le 16 octobre 1998, Pinochet est arrêté en Angleterre à la demande du juge espagnol Baltasar Garzón, puis remis au Chili parce que déclaré fou.

Luis Sepúlveda a écrit entre l’automne 1998 et 2000 dans différents journaux comme La Repubblica en Italie, El País en Espagne, Tag en Allemagne, Le Monde en France, des textes entre articles politiques, chroniques et littérature, pour évoquer ces événements et leurs conséquences. Tous ces textes explorent la mémoire des vaincus qui ne veulent ni oublier ni pardonner.

À propos de l’auteur

Luis Sepulveda est né en 1949 à Ovalle, dans le nord du Chili. Etudiant, il est emprisonné sous le régime de Pinochet. Libéré puis exilé, il voyage à travers l’Amérique latine. En 1978 il passe un an chez les Indiens Shuars. De cette expérience naîtra Le vieux qui lisait des romans d’amour.

Depuis 1996 il vit dans le nord de l’Espagne, à Gijon (Asturies). Ses œuvres sont aujourd’hui des best-sellers mondiaux couronnés par de nombreux prix. Il est traduit dans 50 pays.


5. Histoire d’une trahison – 11 septembre 1973 – Coup d’État au Chili (Sergio Zamora)

Histoire d'une trahison - 11 septembre 1973 - Coup d'État au Chili (Sergio Zamora)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le livre de Sergio Zamora vient à point nommé. D’abord parce que nous commémorons les 40 ans du coup d’État qui renversa le 11 septembre 1973 la démocratie chilienne, et son président Salvador Allende.

Cet événement marqua les esprits bien au-delà du continent américain, toutes celles et tous ceux qui, attachés aux valeurs démocratiques de par le monde, ont vu la violence se déchaîner sur le palais de la Moneda d’abord, sur tout un pays ensuite.

Zamora nous replonge dans la genèse de ce coup d’État, il remonte les pistes internationales et intérieures pour écrire Histoire d’une trahison.

Cette enquête minutieuse basée sur les témoignages des victimes comme des proches de la junte, sur les archives américaines déclassifiées, conduite par Sergio Zamora, victime lui-même de la terrible Dina (police secrète de Pinochet), est d’autant plus remarquable qu’il prend tout le recul nécessaire pour rétablir le rôle joué par chacun dans ce complot international contre la démocratie latino-américaine, connue sous le nom de plan Cóndor.

La publication de cet ouvrage, fruit d’un long travail d’enquête, entre en résonance avec l’actualité immédiate. Comment, en lisant Zamora, ne pas penser aux révélations qui secouent la diplomatie mondiale depuis Wikileaks ? Comment ne pas faire le lien entre la déclaration de William Colby, directeur de la CIA, faite le 25 novembre 1974: «Les États-Unis ont le droit d’agir dans n’importe quel lieu du monde et d’espionner dans des pays amis» et l’affaire des écoutes des représentations diplomatiques européennes par les États-Unis révélées par Snowden ?

Histoire d’une trahison est un livre utile et nécessaire pour comprendre le passé et appréhender le présent des relations internationales.

À propos de l’auteur

D’origine chilienne, Sergio Zamora a été exfiltré en France à la suite de son arrestation et de sa torture par la police secrète du général Pinochet. Il est auteur de nombreux ouvrages nouvelles, études et biographie publiés chez Yvelinédition.

error: Contenu protégé