Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Togo

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Togo

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Togo.


1. Le Togo, de l’esclavage au libéralisme mafieux (Gilles Labarthe)

Le Togo, de l'esclavage au libéralisme mafieux (Gilles Labarthe)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Pionnier des indépendances, riche en matières premières, le Togo fut longtemps surnommé la « Suisse de l’Afrique ». Mais les jeux d’influence étrangers ont ruiné l’équilibre économique et social de cette jeune nation.

Sur cette terre d’enjeux géostratégiques, les anciennes puissances coloniales puisent leur part du butin en détournant les fonds publics et en participant au pillage des ressources naturelles. Depuis le coup d’État militaire qui a suivi la mort de Gnassingbé Eyadéma, le pays n’a pu digérer le lourd héritage d’une longue dictature, instaurée puis soutenue à bout de bras par la France en premier lieu.

Le toilettage politique d’avril 2012 ne fait même pas illusion : « Le problème du Togo, ce n’est pas que la mafia soit au pouvoir, car la mafia est le pouvoir. » Le même système continue de truquer les élections, de réprimer les populations, d’orchestrer les divisions. Il ne pourra disparaître que si les relais et les appuis internationaux se retirent du pays.

À propos de l’auteur

Gilles Labarthe est un ethnologue et journaliste suisse, spécialiste de l’Afrique.


2. Histoire des Togolais – Des origines aux années 1960 – Tome 1 (Nicoué Gayibor)

Histoire des Togolais - Des origines aux années 1960 - Tome 1 (Nicoué Gayibor)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’objectif des auteurs du présent ouvrage est de procéder à une relecture de l’histoire des peuples du Togo à travers l’image que les gens en ont gardée, image qui doit être révisée à la lumière des techniques modernes de critique des sources utilisées. Il ne s’agit donc plus d’écrire une histoire des Européens au Togo ou d’une histoire du Togo vue par des Européens.

Robert Cornevin a eu certes l’immense mérite d’avoir mis à la disposition du public un ouvrage qui fit, fait et fera encore référence pendant longtemps. Mais il s’agit pour nous de tourner une page, et d’apprendre aux Togolais à se sentir togolais, malgré les nombreux clivages accentués ou parfois artificiellement créés au cours des années.

Au lieu d’une étude chronologique fondée sur la division géographique du pays le clivage entre une région méridionale, dominée par l’aire culturelle ajatado, relativement homogène, et une région septentrionale aux groupes humains plus éclatés, avec une histoire multiforme, nous avons privilégié une approche synchronique qui regroupe les éléments en grandes périodes historiques.

Elle nous semble plus conforme aux objectifs qui doivent être assignés à l’histoire, en particulier dans l’enseignement scolaire : faire que les Togolais se sentent d’une même patrie, solidaires de la vie de leur nation en devenir. C’est à ce prix que, pensons-nous, seront abolis, au fil du temps, les maux qui rongent nos sociétés et qui ont pour noms régionalisme, tribalisme, ignorance et refus de l’autre…

Plusieurs leçons se dégagent de cette histoire des Togolais : il n’y a jamais eu de peuple ethniquement « pur ». Chacun des groupes a été constitué (qu’il en ait gardé le souvenir ou non) par des apports successifs qui se sont fondus plus ou moins totalement dans une nouvelle identité. Qu’elles se soient choisies ou simplement tolérées, ces communautés juxtaposées ont appris à vivre ensemble, presque toujours pacifiquement, quelles qu’aient pu être leurs différences.

Pour les groupes humains qui sont devenus les peuples du Togo, celui-ci a été bien plus qu’un refuge : avant tout, un espace de liberté. Cohabitation pacifique, liberté, tolérance, équilibre, harmonie politique. N’y a-t-il pas là bien des leçons qui pourraient encore avoir leur valeur dans l’avenir ?

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


3. Togo, démocratie impossible ? (Jonas Siliadin)

Togo, démocratie impossible ? (Jonas Siliadin)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Au Togo, le pouvoir n’a jamais véritablement changé de main. Toutes les élections organisées depuis 1993 se déroulent en deux phases : la phase d’un simulacre de scrutin conduisant à des contestations populaires et la phase de matage, relevant des éléments de l’armée, avec pour seule finalité, la conservation du pouvoir par le même groupe, au mépris du verdict des urnes.

La démocratie serait-elle impossible au Togo ?

À propos de l’auteur

Jonas Siliadin est Consultant Banques et Assurance. Durant une dizaine d’années, il a occupé des fonctions au sein du contrôle interne de plusieurs banques et animé, en qualité de Maître de conférences associé à l’université Paris-Est, des séminaires sur la conformité bancaire, la responsabilité sociétale des entreprises et la finance décentralisée.

Il intervient au Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB) sur des missions de formation en France et à l’international.


4. À la rencontre du Togo (Jean de Menthon)

À la rencontre du Togo (Jean de Menthon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Colonie modèle des Allemands, le Togo fut aussi le territoire pilote des Français. En Afrique noire francophone, le Togo fut le premier à réclamer son indépendance, son Ablodé. Et il l’a conquise par les urnes, le 27 avril 1958, juste avant le retour au pouvoir du général de Gaulle. Hélas, l’espoir fut bientôt trahi et depuis trente ans beaucoup de Togolais pleurent leur Ablodé perdue.

Ce livre raconte le micro-climat de Lomé, le sourire des Togolais, la sagesse que leur ont donnée les colonisations successives, l’amputation de 1919, le long combat des deux beaux frères métis, la victoire des partisans de l’indépendance, l’assassinat de Sylvanus Olympio, la stupéfiante ascension d’Eyadéma et son naufrage lamentable.

Mais sont traités aussi les problèmes économiques et sociaux brûlants qui se posaient au moment où le peuple togolais espérait prendre un nouveau départ.

À propos de l’auteur

Jean de Menthon est une grande figure de la décolonisation.


5. Des bâtisseurs du Togo (Théodore Nicoué Lodjou Gayibor)

Des bâtisseurs du Togo (Théodore Nicoué Lodjou Gayibor)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ainsi que définie par Ernest Renan (1882) et reprise par la grande majorité des politologues, des philosophes, des historiens et des juristes, l’idée de nation se concrétise par l’assemblage de deux éléments fondamentaux. L’un appartient au passé et l’autre au présent : d’un côté, un héritage historique commun et, de l’autre, la volonté de vivre ensemble aujourd’hui. A cette double condition, il est possible de parler de nation.

L’objectif du présent ouvrage est de contribuer à la construction d une conscience nationale togolaise à travers une meilleure connaissance de l’histoire des héros qui ont contribué à l’édification de certains des peuples du Togo actuel.

La genèse de ce livre part en effet d un étonnant constat : à ce jour, aucune artère des grandes villes du Togo, aucune rue, aucune ruelle, aucune piste des campagnes togolaises, aucune institution, aucun immeuble, aucun monument ne porte le nom de l’un quelconque des héros qui ont forgé l’histoire des peuples occupant le territoire de l’actuel Togo au cours des siècles qui ont précédé la période coloniale.

Une situation pour le moins paradoxale quand on sait l’usage que les voisins limitrophes du Togo le Bénin, le Ghana et le Burkina Faso ont fait et font quotidiennement de ce véritable trésor collectif.

Promouvoir la découverte et la connaissance de certains de ces héros fondateurs par les populations togolaises, afin que s’estompe la défiance des Togolais les uns envers les autres, et les amener ainsi à surmonter leurs différends pour, ensemble, « bâtir la Cité togolaise », telle est, modestement, l’ambition du présent ouvrage.

À propos de l’auteur

Théodore Nicoué Lodjou Gayibor est professeur d’histoire africaine à l’Université de Lomé (Togo), spécialiste de l’histoire des peuples et civilisations du Golfe du Bénin des origines à la fin du XIXe siècle.

Il a publié plusieurs ouvrages et dirigé les travaux d’une collection sur l’Histoire des Togolais en quatre tomes parus chez Karthala en 2011.

error: Contenu protégé