Les 5 meilleurs livres sur la désobéissance civile

Les 5 meilleurs livres sur la désobéissance civile

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur la désobéissance civile.


1. La désobéissance civile (Henry-David Thoreau)

La désobéissance civile (Henry-David Thoreau)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En juillet 1846, Henry David Thoreau est emprisonné pour avoir refusé, en signe d’opposition à l’esclavage et à la guerre contre le Mexique, de payer un impôt à l’Etat américain.

Cette expérience sera à l’origine de cet essai paru en 1849 et qui fonde le concept de désobéissance civile. Un texte qui influença Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela, et ne cesse d’inspirer philosophes et politiciens depuis plus d’un siècle et demi.

À propos de l’auteur

Henry David Thoreau est un philosophe, naturaliste et poète américain, né le 12 juillet 1817 à Concord, où il est mort le 6 mai 1862.


2. Petit cahier d’exercices de désobéissance civile (Jacques de Coulon, Jean Augagneur)

Petit cahier d'exercices de désobéissance civile (Jacques de Coulon, Jean Augagneur)

Disponible sur Amazon

Ce petit cahier est un pavé dans la mare !

Vous en avez marre du système ultralibéral où l’homme et la nature sont soumis au dictat du capitalisme financier, vous en avez assez des discours et des idées « politiquement corrects » qui ronronnent à longueur de journée que tout va pour le mieux dans le meilleurs des mondes possibles ou que tout ira mieux juste après les prochaines élections…

Vous n’en pouvez plus d’être (dé)considéré comme un bon consommateur qui achète ce qu’on lui dit d’acheter sans broncher, comme un gentil électeur qui vote pour celui qu’on lui indique d’élire, comme un échantillon d’une opinion publique manipulée à coups de sondages contradictoires…

Bref, vous vous sentez pousser des ailes de rebelle mais vous ne savez pas comment vous exprimer, comment agir. Eh bien, ce cahier d’exercices est fait pour vous !

Il vous aidera à prendre conscience de toutes les formes d’aliénation qui vous menacent ou vous empoisonnent la vie, à développer votre « conscience rebelle » pour accéder à la conscience globale et solidaire de l’homme généreux ! Des tests, des profils, des dessins, des exercices ludiques et instructifs vous convient à l’art de la désobéissance civile !

À propos de l’auteur

Jacques de Coulon est proviseur au collège Saint-Michel à Fribourg, en Suisse. Formé auprès d’Emmanuel Levinas. il est aussi professeur de philosophie. Il donne des conférences et des séminaires dans de nombreux pays.

Il a publié plusieurs ouvrages dont La philosophie pour vivre heureux !, Philosophies et Petit cahier d’exercices anti-crise (Ed. Jouvence) qui ont rencontré un large écho.


3. La désobéissance civile – Approches politique et juridique (David Hiez, Bruno Villalba, François Vallançon)

La désobéissance civile - Approches politique et juridique (David Hiez, Bruno Villalba, François Vallançon)

Disponible sur Amazon

La désobéissance civile constitue un défi au Droit et aux règles de la démocratie représentative. La désobéissance civile s’enracine dans une histoire ancienne et complexe, que notre société, de plus en plus technicienne et individualiste, réactive.

L’acte désobéissant connaît aujourd’hui un regain de vigueur, s’appuyant sur de nouveaux registres de légitimité. La contestation de la règle oblige les systèmes juridiques et politiques, notamment nos démocraties représentatives pluralistes, à reformuler les fondements de l’obéissance du citoyen à la loi.

C’est que, contrairement aux contestations de type révolutionnaire, la désobéissance civile est une remise en cause de la règle juridique d’autant plus complexe qu’elle ne se situe pas en dehors du système légal mais en son sein, se revendiquant même comme une forme de participation démocratique à la production de la norme.

Loin d’être un simple acte de négation de l’ordre politique, elle se revendique comme une contribution – dont l’expression est certes particulière – à l’extension du champ de la confrontation politique, en dehors des arènes représentatives. Ces interrogations relatives à la normativité ont déjà fait l’objet de recherches dans les diverses disciplines qui étudient le phénomène juridique.

La science politique a, de son côté, étudié le mécanisme en suivant les formes de mobilisation que génère la figure du désobéissant. En revanche, il n’est pas habituel de les faire se rencontrer pour un travail inter-disciplinaire et encore moins autour de la désobéissance civile.

Dans cette matière où débats théoriques et actions pratiques sont si intimement mêlés, il semble profitable de confronter ces deux points de vue. Ce livre propose donc un échange croisé et parfois contradictoire, sur les raisons et fins de la désobéissance civile.

À propos de l’auteur

David Hiez est professeur de droit civil et de théorie du droit à l’université du Luxembourg,

Bruno Villalba est maître de conférences en sciences politiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille, et membre du Centre d’Etudes et de Recherches administratives, politiques et sociales (CNRS, UMR 8026).


4. Du devoir de désobéissance civile (Gandhi)

De la désobéissance civile (Gandhi)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Grand communicant de son vivant, Gandhi a désormais tout, ou presque, de l’icône muette. Emblème, si l’en est, de la non-violence, on a souvent oublié ce qu’elle signifiait à ses yeux.

Les textes ici rassemblés s’intéressent à une notion dont elle était pour lui l’inévitable corollaire : la désobéissance civile. Comment a-t-elle fait irruption dans son univers ?

Le Mahatma ne se contenta point d’appliquer les enseignements des auteurs qui lui tenaient à cœur, parmi lesquels Tolstoï, Ruskin et évidemment Thoreau. Au fil des circonstances, il les mit à l’épreuve et les remodela. Et ainsi il chercha à faire de la désobéissance civile une pratique collective.

À propos de l’auteur

Mohandas Karamchand Gandhi, né à Porbandar le 2 octobre 1869 et mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948, est un dirigeant politique, important guide spirituel de l’Inde et du mouvement pour l’indépendance de ce pays.


5. Désobéissance civile et démocratie – Sur la justice et la guerre (Howard Zinn)

Désobéissance civile et démocratie - Sur la justice et la guerre (Howard Zinn)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Notre manière de penser est une question de vie ou de mort. Si ceux qui tiennent les rênes de la société se montrent capables de contrôler nos idées, ils sont assurés de rester au pouvoir. Nul besoin de soldats dans les rues.

Cet ordre résulte d’un processus de sélection au cours duquel certaines idées sont promues par le biais des plus puissantes machines culturelles du pays. Nous devons réexaminer ces idées et réaliser comment elles s’opposent à notre expérience du monde. Nous serons alors en mesure de contester l’idéologie dominante.

De l’exercice de la justice aux motivations réelles des guerres, en passant par les conditions d’entretien de la violence économique et sociale, l’auteur illustre la manière dont la tenue des affaires du monde, c’est-à-dire de nos affaires, devrait être entre nos mains.

Et toujours chez Howard Zinn le même optimisme sur la nature et le destin de l’humanité : l’histoire ne réserve que des surprises, et elles ne sont pas toutes mauvaises.

À propos de l’auteur

Historien américain, Howard Zinn est notamment l’auteur de Une histoire populaire des États-Unis (Agone, 2002).

Préface de Jean-Luc Chappey, spécialiste de l’histoire intellectuelle et scientifique de l’époque révolutionnaire (université de Paris 1 – Institut d’histoire de la Révolution française).

error: Contenu protégé