Les 5 meilleurs livres sur le conflit israélo-palestinien

Les 5 meilleurs livres sur le conflit israélo-palestinien

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le conflit israélo-palestinien.


1. Le nettoyage ethnique de la Palestine (Ilan Pappé)

Le nettoyage ethnique de la Palestine Ilan Pappé

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

À la fin de 1947, la Palestine compte près de 2 millions d’habitants: un tiers de Juifs, deux tiers d’Arabes. La résolution 181 des Nations unies décide sa partition en deux États: l’un doit être presque exclusivement peuplé d’Arabes; dans l’autre, les Juifs seraient légèrement majoritaires.

Un an plus tard, c’est un État à très forte majorité juive, Israël, qui occupe 78 % de la Palestine. Plus de 500 villages ont été rasés, de nombreuses villes ont presque entièrement perdu leur population arabe. Et 800000 Arabes palestiniens originaires des territoires qui font désormais partie d’Israël peuplent des camps de réfugiés hors de ses frontières.

A en croire l’historiographie israélienne traditionnelle, cette situation serait la résultante imprévisible, involontaire, des aléas d’un conflit armé: la « première guerre israélo-arabe ». Mais Ilan Pappe en donne ici une explication bien différente.

A l’aide de documents d’archives, de journaux personnels, de témoignages directs, il reconstitue en détail ce qui s’est vraiment passé à la fin de 1947 et en 1948, ville par ville, village par village. Apparaît alors une entreprise délibérée, systématique, d’expulsion et de destruction: un « nettoyage ethnique » de la Palestine.

En quelques mois, forts de leur supériorité militaire, de leur accord secret avec le roi de Jordanie, de la passivité complice des soldats britanniques et de l’impéritie de l’ONU, les dirigeants du mouvement sioniste ont organisé le « transfert », par la violence et l’intimidation, d’une population arabe plutôt pacifique, sans défense, abandonnée de tous.

A la veille du soixantième anniversaire de la création de l’État d’Israël, ce livre passionnant vient rappeler que la résolution du problème des réfugiés doit être la pierre angulaire de toute tentative de paix dans la région.

À propos de l’auteur

Ilan Pappe est l’un des « nouveaux historiens » israéliens, connu pour sa critique des politiques d’Israël à l’égard des Palestiniens. Parmi ses ouvrages traduits en français : La Guerre de 1948 en Palestine. Aux origines du conflit israélo-arabe (La Fabrique, 2000), et Une terre pour deux peuples. Histoire de la Palestine moderne (Fayard, 2004).


2. Le conflit israélo-palestinien – 20 questions pour vous faire votre opinion (Alain Dieckhoff)

Le conflit israélo palestinien – 20 questions pour vous faire votre opinion Alain Dieckhoff

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Juin 1967, une victoire empoisonnée pour Israël ? Que faire avec le Hamas ? Les États-Unis, un acteur partial ? La solution des deux États est-elle encore possible ?

Le conflit israélo-palestinien soulève beaucoup de débats, de passions et de fantasmes. Il doit cette place singulière à son exceptionnelle durée, à la terre chargée de symboles religieux où il se déroule et aux protagonistes qui s’affrontent.

Chacun peut avoir une opinion sur ce conflit, encore faut-il qu’elle repose sur une approche raisonnée de ses origines, de ses logiques et de ses dynamiques. Pour ne plus se contenter des idées reçues, l’auteur répond ici à vingt questions essentielles.

À propos de l’auteur

Alain Dieckhoff, né le 9 décembre 1958, est un sociologue, chercheur et enseignant français, directeur de recherche au CNRS spécialisé dans la politique et la société contemporaine d’Israël.


3. Histoire de Gaza (Jean-Pierre Filiu)

Histoire de Gaza Jean Pierre Filiu

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Trop longtemps l’histoire de la Palestine s’est écrite autour de Jérusalem et dans la mémoire de l’exil, comme si Gaza n’en était qu’un théâtre marginal. Or cette bande de 360 km2 doit être replacée au centre : non seulement elle a vu grandir nombre d’acteurs déterminants, mais elle concentre une densité inégalée de réfugiés, à partir de 1948-1949.

Cette enclave que l’Égypte refusa alors d’annexer devint un pôle d’affirmation collective, puis la matrice des fedayines. Ce bout de territoire, qui fut durant des siècles le carrefour des empires, zone de contact entre le Levant et l’Egypte, ne doit pas aujourd’hui être réduit à une « prison à ciel ouvert ».

La guerre qui l’a ravagé à l’été 2014, après deux autres guerres en cinq ans, prouve que, sans règlement de la question de Gaza, il n’est pas plus d’avenir pour la Palestine que de sécurité pour Israël. Relire l’histoire de Gaza, c’est dès lors retrouver la voie de la paix entre les peuples d’Israël et de Palestine, sur la base de la coexistence de deux États souverains.

À propos de l’auteur

Jean-Pierre Filiu est professeur des universités en histoire du Moyen-Orient contemporain à Sciences Po (Paris), après avoir enseigné à Columbia (New York) et Georgetown (Washington).

Ses travaux sur le monde arabo-musulman ont été publiés dans une douzaine de langues. Son Histoire de Gaza a été saluée entre autres dans Le Monde (« Tout est parti de Gaza, tout viendra de Gaza ») et le Sunday Times (« Un chef-d’œuvre dans la littérature du conflit israélo-arabe »).


4. Israël, Palestine – Vérités sur un conflit (Alain Gresh)

Israël Palestine – Vérités sur un conflit Alain Gresh

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Pourquoi les espoirs de paix au Proche-Orient, nés de la poignée de main historique entre Yasser Arafat et Itzhak Rabin en 1993, se sont-ils effondrés ? Pourquoi la violence marque-t-elle le Proche-Orient depuis soixante-dix ans ? Quelles sont les racines historiques du problème ? Quels rapports existe-t-il entre les juifs, le sionisme, l’antisémitisme, la Shoah et la création d’Israël ? Quelle est l’origine du drame des réfugiés palestiniens ?

C’est notamment à ces questions que la nouvelle édition actualisée de ce classique apporte des réponses, loin des points de vue communautaires qui voudraient que les juifs soient solidaires d’Israël et les musulmans des Palestiniens. L’auteur défend une position universaliste en replaçant les événements dans un cadre d’analyse qui leur donne un sens global.

Acceptons d’utiliser, pour comprendre cet « Orient compliqué », la boussole de la raison humaine.

À propos de l’auteur

Ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique et directeur du journal en ligne OrientXXI.info, Alain Gresh est notamment l’auteur dans la collection « Pluriel » de L’Islam, la République et le monde et des 100 clés du Proche-Orient, avec Dominique Vidal.


5. Palestine – Pour une paix juste (Yannis Arab)

Palestine – Pour une paix juste Yannis Arab

Disponible sur Amazon

Entre 1947 et 1949 c’est plus de 800 000 Palestiniens qui ont été expulsés manu militari par les milices sionistes au profit de colons européens. C’est sous l’ombre de cette expulsion planifiée et injuste qu’est né l’Etat d’Israël en 1949.

Depuis, malheur et injustice ont élu domicile en Palestine. Entre 1967 et 2016 c’est plus de 600 000 citoyens israéliens qui ont pris illégalement le chemin des colonies en Cisjordanie à Jérusalem-Est au détriment de sa population autochtone.

Décidée en août 2005 par le fin stratège Ariel Sharon, l’évacuation des 8000 colons de la bande de Gaza n’était qu’un écran de fumée ; elle fut le prélude à une radicalisation de la colonisation en Cisjordanie et à un déchaînement de violence inouï contre les Palestiniens de Gaza souffrant et soumis depuis 2006 à un blocus illégal et inhumain.

À trois reprises en 2008-2009 en novembre 2012 et juillet août 2014, les forces d’occupation israéliennes à grand renfort d’aviation de blindés et d’artillerie ont terrorisé la population palestinienne de Gaza coupable selon le triptyque Israël-Etats-Unis-Europe d’avoir voté démocratiquement pour le Hamas en janvier 2006.

Aucun autre « conflit » dans le monde ne suscite autant les passions, n’attire autant de commentaires et ne cristallise autant les mythes. Et pourtant ! Les racines de ce « conflit » bientôt centenaire semblent bien méconnues du grand public.

Est-il un conflit religieux ? Opposant Juifs et Musulmans dans une sorte de combat eschatologique pour la fin des temps ? Ou un conflit territorial ? Le sionisme est-il une branche du Judaïsme ? Idéologie émancipatrice ou coloniale ?

Les Palestiniens sont-ils des résistants ou des terroristes ? La critique d’Israël : légitime ou l’avènement d’un « nouvel antisémitisme » ? La Paix entre Israéliens et Palestiniens semble aujourd’hui plus que jamais éloignée. Le mot « Paix » serait-il devenu tabou ? Et de quelle Paix parle-t-on ?

Les politiques concertées d’appropriation et de colonisation des territoires palestiniens menées par Israël depuis 1948 peuvent-elles nous mener vers une Paix-Juste ? La pérennisation de l’Occupation par Israël des Territoires Palestiniens et le maintien du statut quo sont-t-ils une fatalité ? Quel avenir pour la population palestinienne soumise depuis des décennies à une forme d’apartheid particulièrement grave ?

Quel avenir pour Gaza et sa population soumis depuis plus de 10 ans à un blocus inhumain et illégal ? L’état Palestinien qui n’est aujourd’hui qu’un embryon d’Etat pourra-t-il un jour arriver à terme ? Arriverons-nous un jour vers une réconciliation inter palestinienne ?

À rebours des débats passionnés et des thèses fantasmées, l’auteur nous donne dans cet ouvrage, des réponses sereines et pondérées…

À propos de l’auteur

Né en Isère en 1993, Yannis Arab est actuellement étudiant en faculté d’histoire à l’Université de Grenoble. Il est l’auteur en 2015 de Un pas vers la Paix mémoires d’un jeune Palestinien, un écrit sur les mémoires d’un jeune Palestinien ayant vécu vingt deux-ans à Gaza entre 1987 et 2009.

error: Contenu protégé