Les 5 meilleurs livres sur Chopin

Les 5 meilleurs livres sur Chopin

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur Chopin.


1. Les deux âmes de Frédéric Chopin (Jean-Yves Clément)

Les deux âmes de Frédéric Chopin (Jean-Yves Clément)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’auteur nous invite à réentendre Chopin hors des clichés répandus, à partir de sa musique seule, encore insuffisamment comprise dans sa singularité et ses audaces.

 » Chez Chopin, seule la musique répond à la musique. Son œuvre, à proprement parler, ne figure rien. Ni l’amour, ni la nature, ni l’humanité. Seul le vase clos et infini de la musique.  »

La vie et l’œuvre de Chopin sont indépendantes ; le lecteur les suit donc en parallèle, comme le musicien, ce grand classique égaré dans les gouffres tapageurs du romantisme, le fait lui-même à travers ses pages si révolutionnaires et pures à la fois. Car l’œuvre de Chopin se dérobe, par sa nature même, aux circonstances qui la voient naître. Elle s’affirme ainsi comme l’expression la plus affirmée de la solitude absolue du créateur.

Elle révèle la dualité de son être comme de son expression – de son génie même : français et polonais, classique et romantique, révolutionnaire et conservateur, anti-littéraire mais doté d’une plume incisive, emporté et réservé, abattu et exalté, morbide et empli d’humour badin, mondain et secret… Toute sa vie, le musicien restera un exilé du monde.

Chaque chapitre du livre s’appuie sur les œuvres les plus importantes de Chopin, liées aux périodes essentielles de son existence, de la Pologne à Nohant, en passant par Majorque et Paris, comme autant de cheminements significatifs de son évolution.

À propos de l’auteur

Écrivain, poète, éditeur et organisateur de festivals de musique importants, dont le Festival de Nohant, chez George Sand, J.-Y. Clément est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Franz Liszt ou la Dispersion magnifique (Actes Sud, 2011), Alexandre Scriabine ou l’Ivresse des sphères (Actes Sud, 2015), Glenn Gould ou le Piano de l’esprit (Actes Sud, 2016).


2. Chopin vu par ses élèves (Jean-Jacques Eigeldinger)

Chopin vu par ses élèves (Jean-Jacques Eigeldinger)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ayant très peu joué en public, Chopin a considéré l’enseignement moins comme une servitude liée aux ressources qu’il lui procurait que comme une part essentielle de son art.

Sa vocation de pédagogue s’inscrit dans le prolongement de sa création, de sa manière d’envisager la composition et de son esthétique musicale. Les meilleurs élèves ont d’ailleurs insisté sur le côté initiatique de son enseignement.

Les témoignages recueillis, les souvenirs rédigés de ceux qui ont eu le privilège de recevoir son enseignement constituent une source multiple, que Jean-Jacques Eigeldinger examine avec minutie et dont il tire des conclusions éclairantes. Il se fonde également sur les partitions qu’ont possédées les élèves, les annotations que le maître y a portées… L’interprétation s’en trouve ainsi singulièrement éclairée.

Ce recueil de documents commentés, fruit de recherches menées pendant plusieurs décennies, souhaite ouvrir à une meilleure compréhension de l’héritage qu’a laissé le prince des pianistes.

Cet ouvrage, qui a connu de précédentes éditions, paraît ici dans une nouvelle version, mise à jour et enrichie des plus récentes découvertes de l’auteur. Il comporte de nombreux documents iconographiques.

À propos de l’auteur

Jean-Jacques Eigeldinger, un des spécialistes mondialement reconnus de Chopin, professeur émérite de l’Université de Genève, a reçu en 2001 le Prix de la Fondation internationale Frédéric Chopin de Varsovie. Il est l’auteur de nombreuses études sur la littérature pianistique du XIXe siècle et, entre autres, de L’Univers musical de Chopin.


3. Madame Pylinska et le secret de Chopin (Éric-Emmanuel Schmitt)

Madame Pylinska et le secret de Chopin (Éric-Emmanuel Schmitt)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« – Madame Pylinska, quel est le secret de Chopin ?
– Il y a des secrets qu’il ne faut pas percer mais fréquenter : leur compagnie vous rend meilleur. »

En suivant les cours de la tyrannique Madame Pylinska, le jeune Eric Emmanuel cherche à comprendre le mystère de la musique de Chopin. La Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie du musicien et la leçon de piano devient peu à peu apprentissage de la vie et de l’amour.

À propos de l’auteur

Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 45 langues et joué dans plus de 50 pays, Éric-Emmanuel Schmitt est l’un des auteurs les plus lus et les plus représentés dans le monde.

Le Cycle de l’invisible s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde.Il a été élu en janvier 2016 à l’unanimité par ses pairs comme membre de l’Académie Goncourt.


4. Chopin (Alain Duault)

Chopin (Alain Duault)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les images que l’on a de Frédéric Chopin sont le plus souvent convenues, mièvres ou fausses. Se range-t-il vraiment, comme le voudraient les vers de Musset, parmi « les pleurards, les rêveurs à nacelles, les amants de la nuit, des lacs, des cascatelles » ?

En fait, Chopin est un personnage complexe et un compositeur rien moins qu’uniforme : classique et romantique, polonais et français, mondain et mélancolique, virtuose et poète du piano, Chopin n’est pas celui que l’on croit connaître.

Suivre les étapes de sa carrière, les chemins de son apprentissage, les détours de sa vie d’homme et d’artiste permettra peut-être de l’entendre mieux en le connaissant mieux – et en l’écoutant plus justement.

À propos de l’auteur

Alain Duault, journaliste, poète et romancier, est le  » monsieur Musique classique  » de RTL et de France 3. Il a produit pour la télévision une intégrale Chopin. Il est également président des Fêtes romantiques de Nohant ainsi que des Rencontres internationales Frédéric Chopin.


5. Notes sur Chopin (André Gide)

Notes sur Chopin (André Gide)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« J’ai passé avec Chopin plus d’heures que je n’en ai passé avec aucun auteur « , confiait André Gide à une jeune pianiste en janvier 1951.

Pianiste lui-même, et fin musicologue. l’écrivain avait à cour de restituer Chopin à ses contemporains. tant il sentait que l’interprétation qu’en donnaient certains virtuoses de son temps en voilait les accents singuliers et contrevenait à son chant le plus intime. Il fallait revenir aux œuvres. à leurs « intentions ».

C’est comme critique qu’il choisit de faire part de sa « lecture » de Chopin, en proposant un fructueux rapprochement entre le compositeur des Scherzos et le poète des Fleurs du Mal. Gide se souvenait de ses années de jeunesse. où Baudelaire et Chopin étaient tenus l’un et l’autre pour infréquentables, et leurs œuvres pour également « malsaines ».

Mais qu’avaient-elles vraiment en commun qui pût laisser craindre un tel ravissement des esprits ? N’était-ce pas à leur égale perfection que l’on devait ce « secret d’émerveillement auquel l’âme aventureuse s’expose sur des chemins non tracés d’avance » ?

II s’agissait dès lors que les interprètes ne vinssent pas gâter, par trop d’assurance. la  » révélation  » Chopin. cette pure disponibilité à l’inouï que recèle l’écriture.

À propos de l’auteur

André Gide est un écrivain français, né à Paris 6ᵉ le 22 novembre 1869 et mort à Paris 7ᵉ le 19 février 1951.

error: Contenu protégé