Les 5 meilleurs livres sur les Tudors

Les 5 meilleurs livres sur les Tudors

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur les Tudors.


1. Les Tudors (Liliane Crété)

Les Tudors (Liliane Crété)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Dynastie mythique, les Tudors ont régné pendant plus d’un siècle, entre 1485 et 1603, faisant entrer l’Angleterre dans les temps modernes.

De Henry VII à Elizabeth ce sont cinq souverains qui se sont succédé, parmi lesquels des figures devenues légendaires : Henry VIII, monarque de la démesure, beau, athlétique, musicien, poète et protecteur des arts, qui épousa six femmes, toutes mortes brutalement, et rompit avec le pape, instituant une royauté théocratique ; Mary Tudor dite la Sanglante, la fille de Henry et de Catherine d’Aragon, qui passa à la postérité en raison des bûchers qu’elle fit allumer pour y consumer les évangéliques opiniâtres ; quant à Elizabeth, la “Reine Vierge”, ultime fleuron de la dynastie, elle refusa de se marier pour se vouer corps et âme à son royaume.

Ce livre raconte les tribulations des Tudors, inséparables de la destinée de l’Angleterre, dont ils firent un royaume puissant et riche : fresque sanglante et dorée, traversée par la question de la légitimité et de la succession, pleine d’amours contrariées et de meurtres fratricides, de tentatives de coups d’Etat, de persécutions et de guerres.

À propos de l’auteur

Liliane Crété, docteur en civilisation et littérature anglo-américaines, spécialiste du protestantisme à l’époque moderne, est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment Coligny (Fayard, 1985), La Rochelle au temps du Grand Siège (Perrin, 1987), Où va-t-on après la mort ? Le discours des protestants sur l’au-delà (Labov et l’ides, 2009).


2. L’Angleterre des Tudors : 1485-1603 (Jean-Pierre Moreau)

L'Angleterre des Tudors : 1485-1603 (Jean-Pierre Moreau)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Siècle charnière entre le Moyen Age et l’époque moderne, la période Tudor voit l’Angleterre affirmer son identité et se hisser de nouveau au rang de grande puissance aux côtés de la France et de l’Espagne.

Après la perte de son empire continental (1453) et l’instabilité des années 1455-1485 (guerre des Deux-Roses), le renforcement de l’autorité monarchique, l’essor de l’Etat-Nation, la Réforme religieuse, la «force de frappe» maritime, le bouillonnement culturel redonnent à ce pays vigueur et assurance. Un très fort sentiment national s’y développe, source d’expansion et aussi d’isolement ultérieur.

Ce livre examine les principaux aspects de la vie publique (et parfois privée): démographie, société, économie, politique, religion, mentalités, production artistique, … Trois préoccupations ont animé l’auteur.

D’abord, à la lumière d’une longue fréquentation des documents d’époque, la prise en compte de l’évolution historiographique et des recherches les plus récentes dans les divers domaines abordés.

Ensuite, le refus de toute concession à la légende d’un «âge d’or» ; à côté d’éclatantes réussites, les taches d’ombre ne manquent pas, y compris pendant le règne d’Elisabeth Ire.

Enfin, problème ardu, l’évaluation de l’importance relative des nouveautés et du poids des traditions ; contrairement à nombre d’analyses trop disposées à voir partout du «progressisme», l’accent porte aussi sur les éléments de continuité que le «mythe Tudor» tend à occulter.

À propos de l’auteur

Jean-Pierre Moreau, né le 31 mai 1940 à Limoges, est agrégé d’anglais, docteur es lettres (Sorbonne 1980), professeur d’université (successivement à Poitiers, Limoges et Paris 3), aujourd’hui professeur émérite de civilisation britannique à la Sorbonne.


3. Les Tudors (Bernard Cottret)

Les Tudors (Bernard Cottret)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

1485-1603. En l’espace de quatre générations, l’Angleterre passe du Moyen Âge flamboyant aux fastes de l’époque baroque, de la guerre des Deux-Roses à la construction d’un État. Dans cette saga familiale, on n’est jamais très loin du conte.

Il était une fois Henri VII, le père fondateur, son fils Henri VIII, le Barbe bleue aux prises avec François Ier et Charles Quint, le petit Édouard VI, la sulfureuse reine Marie, l’acariâtre Élisabeth, toujours vierge.

Tous, dans leurs différences mêmes, ont illustré leur siècle, cet âge d’or de la culture anglaise qui nous éblouit encore. Les Tudors ont affiché à la face du monde leur réussite et leur richesse, à peine entachées par quelques têtes coupées, des reines exécutées, des catholiques étripés, une sauvage répression – toutes choses que l’on pardonne volontiers aux souverains que l’on aime.

Dominé par l’antique déesse Fortuna, en proie aux bouleversements, le siècle des Tudors fut par excellence le temps du changement. C’est aussi à cette époque que l’Angleterre s’engagea résolument dans une aventure de conquête qui s’étendit à tout l’espace atlantique. Aujourd’hui comme jadis, les Tudors hantent notre imaginaire.

À propos de l’auteur

Bernard Cottret, professeur émérite à l’université de Versailles-Saint-Quentin, est l’auteur de biographies d’Henri VIII, Thomas More et Élisabeth Ire. On lui doit une Histoire de l’Angleterre constamment rééditée, Ces reines qui ont fait l’Angleterre, ainsi qu’une Révolution anglaise qui fait référence.


4. Marie Tudor – La souffrance du pouvoir (Isabelle Fernandes)

Marie Tudor - La souffrance du pouvoir (Isabelle Fernandes)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Les griefs contre la première reine d’Angleterre ne semblent pas manquer : “Vraie fille d’Henri VIII, dont l’alcôve, comme celle de son père, s’ouvrait de plain-pied sur l’échafaud”, selon le mot de Victor Hugo, elle est encore accusée d’avoir appauvri l’Angleterre tant économiquement que spirituellement.

Si cette légende noire est tenace, il faut bien admettre qu’une partie de son bilan ne joue pas en sa faveur : le supplice de quelque trois cents protestants, brûlés vifs pour leur foi, et l’alliance avec l’Espagne, qui devaient ramener par la force le pays dans le giron catholique, une infécondité tragique et la prise de Calais par les Français en 1558 permirent aisément de stigmatiser son action.

Au-delà de la comparaison avec sa sœur, Elisabeth Ire qui lui succéda, lui opposant l’éclat et le faste d’un règne long, Isabelle Fernandes se propose de brosser un portrait plus juste et nuancé de Marie Ire d’Angleterre, reine méconnue et figure d’exception dans l’histoire anglaise.

À propos de l’auteur

Maître de conférences à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, Isabelle Fernandes est spécialiste de la civilisation anglaise au XVIe siècle, en particulier de la Réforme protestante.


5. L’Angleterre à l’époque moderne – Des Tudors aux derniers Stuarts (Stéphane Jettot, François-Joseph Ruggiu)

L'Angleterre à l'époque moderne - Des Tudors aux derniers Stuarts (Stéphane Jettot, François-Joseph Ruggiu)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

La période comprise entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle marque une phase essentielle dans l’émergence de l’Angleterre comme puissance majeure, soucieuse de se distinguer de ses voisins continentaux.

La rupture avec la Papauté, la victoire sur l’Invincible Armada, l’exécution de Charles Ier en 1649 ou la Glorieuse Révolution de 1689 sont autant d’événements dont la mémoire conserve la trace jusqu’à nos jours.

Attentif à restituer les luttes, les réformes politiques et religieuses qui marquent la période, ce livre dépeint en outre les évolutions sociales et culturelles d’une population transformée par les migrations et la croissance urbaine.

Soucieux de présenter les derniers développements historiographiques, il précise le cadre européen des réformes britanniques, met en lumière le développement des actions civiques, souligne le rôle des colonies et donne aux voisins britanniques (Gallois, Irlandais, Écossais) toute leur place.

Afin de restituer le renouvellement des connaissances et de l’analyse sur cette période, un large choix de sources – archives, imprimés, iconographie – permet, à travers les annexes, d’approfondir les problématiques essentielles en s’initiant à la technique du commentaire de document.

Enfin, un ensemble d’outils pédagogiques : chronologie, glossaire et bibliographie, donne les clefs nécessaires pour pénétrer plus avant dans l’histoire foisonnante de l’Angleterre à l’époque moderne.

À propos de l’auteur

Stéphane Jettot est maître de conférences en Histoire moderne à l’université de Paris-Sorbonne et enseignant invité à l’université d’Oxford.

François-Joseph Ruggiu, professeur d’histoire moderne à Sorbonne Université (UMR Centre Roland Mousnier, CNRS, Sorbonne-Université), est actuellement détaché au CNRS comme directeur de recherches. Spécialiste des sociétés anglaise et française de l’époque moderne, il a publié plusieurs articles sur les noblesses coloniales et sur la formation du premier empire colonial français.

 
error: Contenu protégé