Les 5 meilleurs livres de politique économique

Les 5 meilleurs livres de politique économique

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres de politique économique.


1. Les origines du populisme (Yann Algan, Elizabeth Beasley, Daniel Cohen, Martial Foucault)

Les origines du populisme (Yann Algan, Elizabeth Beasley, Daniel Cohen, Martial Foucault)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Le populisme est le produit de deux secousses telluriques.

Premier séisme : la montée d’un immense ressentiment contre les partis et les institutions politiques. Face à l’échec de la droite et de la gauche à contenir les excès du capitalisme, la radicalité  » anti-système  » a brisé les compromis que l’un et l’autre camps étaient parvenus à édifier.

Deuxième séisme : la fin de la société de classes, au profit d’une société d’individus pensant leur position sociale en termes subjectifs. Une nouvelle polarité en résulte, qui sépare les  » confiants  » des  » méfiants  » envers autrui. La droite populiste surgit au croisement d’une double méfiance – à l’égard des institutions politiques et à l’égard de la société. Elle prospère sur le désenchantement démocratique, tout en renouvelant le clivage gauche-droite.

Fondé sur des données inédites, cet ouvrage se révèle essentiel pour comprendre le présent et l’avenir des sociétés démocratiques.

À propos de l’auteur

Doyen de l’École d’affaires publiques, Yann Algan est professeur d’économie à Sciences Po.

Économiste, Elizabeth Beasley est chercheuse au CEPREMAP.

Daniel Cohen est directeur du département d’économie de l’École normale supérieure et professeur à l’École d’Économie de Paris.

Martial Foucault est directeur du CEVIPOF, professeur à Sciences Po.


2. L’opium des intellectuels (Raymond Aron)

L'opium des intellectuels (Raymond Aron)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Introduit par Nicolas Baverez qui présente le contexte dans lequel il fut écrit et publié, ce livre est devenu un classique.

Raymond Aron y prend vivement à partie les intellectuels compagnons de route du parti communiste, notamment Sartre et le groupe des Temps modernes, et analyse les raisons de leur aveuglement. Il montre comment la volonté de croire en un avenir enchanté peut conduire à refuser de voir la réalité d’un système qui piétine la liberté et la dignité humaines.

Ce message peut continuer à nourrir une éthique intellectuelle telle que la définit les dernières lignes du livre : « Si la tolérance naît du doute, qu’on enseigne à douter des modèles et des utopies, à récuser les prophètes de salut, les annonciateurs de catastrophes. Appelons de nos vœux la venue des sceptiques s’ils doivent éteindre le fanatisme. »

À propos de l’auteur

Philosophe, Raymond Aron (1905-1983) a été professeur de sociologie à La Sorbonne, tout en continuant une activité de journaliste commencée pendant la guerre à La France Libre. Il a été élu au Collège de France en 1970. Il est notamment l’auteur, dans la collection « Pluriel », de Essai sur les libertés.


3. Propaganda (Edward Bernays)

Propaganda (Edward Bernays)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

 » LE manuel classique de l’industrie des relations publiques  » selon Noam Chomsky. Véritable petit guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, ce livre expose cyniquement et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse ou de ce que Bernays appelait la  » fabrique du consentement « .

Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Dans la logique des  » démocraties de marché « , ces questions se confondent.

Bernays assume pleinement ce constat : les choix des masses étant déterminants, ceux qui parviendront à les influencer détiendront réellement le pouvoir. La démocratie moderne implique une nouvelle forme de gouvernement, invisible : la propagande. Loin d’en faire la critique, l’auteur se propose d’en perfectionner et d’en systématiser les techniques, à partir des acquis de la psychanalyse.

Un document édifiant où l’on apprend que la propagande politique au XXe siècle n’est pas née dans les régimes totalitaires, mais au coeur même de la démocratie libérale américaine.

À propos de l’auteur

Edward Bernays (1891-1995), neveu de Sigmund Freud émigré aux États-Unis, fut l’un des pères fondateurs des  » relations publiques « . Conseiller pour de grandes compagnies américaines, Bernays a mis au point les techniques publicitaires modernes.

Au début des années 1950, il orchestra des campagnes de déstabilisation politique en Amérique latine, qui accompagnèrent notamment le renversement du gouvernement du Guatemala, main dans la main avec la CIA.


4. Théorie de la dictature (Michel Onfray)

Théorie de la dictature (Michel Onfray)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d’Orwell permettent de penser les dictatures du XXe siècle. Je pose l’hypothèse qu’ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours. Comment instaurer aujourd’hui une dictature d’un type nouveau ?

J’ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l’histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l’Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.

Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l’opinion ; dénoncer le crime par la pensée.

Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.

Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l’idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.

Pour supprimer l’histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l’histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.

Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.

Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.

Pour aspirer à l’Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l’opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.

Qui dira que nous n’y sommes pas ?

À propos de l’auteur

Né en 1959, Michel Onfray, est docteur en philosophie, et auteur de plus de cinquante livres traduits dans plus de vingt cinq pays.


5. Le mystère français (Hervé Le Bras, Emmanuel Todd)

Le mystère français (Hervé Le Bras, Emmanuel Todd)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Pour comprendre le mal dont souffre la France, Hervé Le Bras et Emmanuel Todd l’ont passée au scanner de la cartographie la plus moderne.

Entre 1980 et 2010, une mémoire des lieux a bizarrement guidé une transformation sociale accélérée. Structures familiales, attitudes politiques, inégalités sociales : les changements observés révèlent un déséquilibre nouveau entre les espaces anthropologiques et religieux qui composent l’Hexagone.

Son cœur libéral et égalitaire, qui fit la Révolution française, est affaibli. Sa périphérie, autrefois fidèle à l’idéal de hiérarchie, et souvent de tradition catholique, est désormais dominante. Nos dirigeants, parce qu’ils ignorent tout du mode de fonctionnement profond de leur propre pays, aggravent sa condition par des politiques inadaptées.

À propos de l’auteur

Démographe et historien, Hervé Le Bras est notamment l’auteur de Naissance de la mortalité (Gallimard/Seuil, 2000) et du Sol et le Sang (L’Aube, 2006).

Historien et anthropologue, Emmanuel Todd a récemment publié L’Origine des systèmes familiaux (Gallimard, 2011) et Qui est Charlie ? (Seuil, 2015).

 
error: Contenu protégé