Les 5 meilleurs livres sur le nazisme

Les 5 meilleurs livres sur le nazisme

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le nazisme.


1. Comprendre le nazisme (Johann Chapoutot)

Comprendre le nazisme (Johann Chapoutot)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Des millions de pièces d’archives, de photos et de films, des myriades de témoignages et de récits, d’innombrables traces matérielles, tout cela fait assurément du nazisme (1933-1945) la séquence historique la mieux documentée qui soit. Et pourtant la radicalité du mal qu’il représente, le nombre insensé de ses victimes et la violence hors norme de ses bourreaux interrogent sans fin voire engendrent une forme de scepticisme.

Comment les nazis se sont-ils persuadés que la vie sociale et politique reposait sur la « biologie » ? Comment les barrières mentales ont-elles si facilement et si rapidement sauté ? Comment l’antijudaïsme ancien s’est-il mué en Allemagne en un antisémitisme exterminateur ? Comment les élucubrations d’historiens égarés sur la place supposée des Germains dans l’Antiquité ont-elles rencontré tant d’écho ? Comment les meilleurs juristes en sont-ils venus à récuser la morale et le droit communs ? En somme, par quelle « révolution culturelle » des hommes ordinaires sont-ils devenus des barbares ?

Appuyé sur une oeuvre d’érudition considérable, le grand spécialiste qu’est Johann Chapoutot multiplie dans cet ouvrage les approches et les éclairages, quitte à y revenir à plusieurs reprises, pour mieux cerner le phénomène et ses incarnations : les conférences publiques et les interventions dans les médias lui permettent de rester au plus près des questions que se pose encore et encore le public. Les réponses y gagnent en clarté et en évidence.

À propos de l’auteur

Professeur d’Histoire contemporaine à la Sorbonne, où il a été élu à l’âge de 35 ans, Johann Chapoutot est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages de référence traduits en une dizaine de langues, parmi lesquels on peut citer La Loi du sang. Penser et agir en nazi (2014) et La Révolution culturelle nazie (2017).


2. Qu’est-ce que le nazisme ? (Ian Kershaw)

Qu'est-ce que le nazisme ? (Ian Kershaw)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Il est difficile de trouver un sujet qui ait donné lieu à des controverses plus nombreuses et plus brûlantes que le Troisième Reich. Les points de vue sont si variés et si divergents qu’il est parfois impossible de s’y repérer. C’est pourquoi Ian Kershaw, spécialiste mondialement reconnu, a brillamment entrepris de faire le point sur les principaux problèmes posés par la dictature nazie et les interprétations qui en ont été données.

Quelles sont les origines du nazisme ? S’agit-il d’un fascisme, d’un totalitarisme ou bien d’un phénomène unique en son genre ? Quel rôle a joué la grande industrie dans l’avènement de Hitler ? Celui-ci contrôlait-il tous les rouages du régime ? Quand a-t-il conçu l’Holocauste ?

L’objectif de cet ouvrage clair et concis n’est pas de donner des réponses définitives à ces questions fondamentales, encore largement ouvertes, mais de permettre à tout un chacun de se forger une opinion informée sur le régime à la fois le plus monstrueux et le plus difficile à déchiffrer de notre temps.

À propos de l’auteur

Ian Kershaw, né le 29 avril 1943 à Oldham, est un historien britannique connu pour ses travaux sur la Seconde Guerre mondiale, Adolf Hitler et le nazisme.


3. Tous les secrets du IIIe Reich (Yannis Kadari, François Kersaudy)

Tous les secrets du IIIe Reich (Yannis Kadari, François Kersaudy)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Ce recueil, revu et augmenté, des deux ouvrages à succès – Les Secrets du IIIe Reich et Les Derniers Secrets du IIIe Reich – propose au lecteur un voyage exceptionnel dans les coulisses de l’Allemagne nazie, en éclairant quinze de ses rouages les plus mystérieux.

Dans cette excursion, les guides sont des témoins directs des événements relatés, ayant tous exercé des responsabilités essentielles au sein du régime hitlérien. C’est grâce à eux que le lecteur pourra comprendre comment ce régime a pu survivre pendant douze ans, alors que tous ses dirigeants ne cessaient de se combattre ;

  • il découvrira ce qui s’est véritablement produit durant la Nuit des longs couteaux ;
  • il aura le fin mot de l’affaire Rudolf Hess, qui a donné lieu à tant de publications fantaisistes ;
  • il suivra l’émouvante carrière de l’amiral Canaris, qui fut le grand protecteur de l’opposition allemande à Hitler, avant de mourir en martyr quelques jours avant la chute du régime ;
  • il assistera aux tribulations des protagonistes allemands et alliés au milieu du décor vertigineux de la forteresse alpine ;
  • il apprendra tout sur la santé chancelante d’Adolf d’Hitler ;
  • il saura enfin ce qu’il est advenu de Martin Bormann, l'” éminence brune ” du Führer, disparu mystérieusement dans la nuit du 1er au 2 mai 1945.
  • un chapitre inédit lui permettra même de suivre les tentatives d’Hitler pour faire assassiner Churchill.

Comme l’a résumé un critique : ” Chaque chapitre est une aventure en soi… “

À propos de l’auteur

Yannis Kadari est le fondateur et dirigeant du groupe de presse Caraktère publiant cinq magazines d’histoire militaire. Il a écrit une biographie du général Patton dans la collection des ” Maîtres de Guerre ” (Perrin), dont il a été codirecteur de 2011 à 2015.

Le professeur François Kersaudy, historien polyglotte et biographe de Churchill, Goering et Mountbatten, est aussi l’auteur du seul ouvrage au monde sur les relations entre de Gaulle et Churchill (Perrin). Dans la collection Maîtres de Guerre, il a également écrit Hitler, Staline et MacArthur.


4. Anatomie du nazisme (Frédéric Sallée)

Anatomie du nazisme (Frédéric Sallée)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Tout ou presque a été écrit sur le nazisme, faisant de celui-ci l’objet de recherche historique le plus commenté d’après-guerre. Nous pensons donc savoir, sentiment renforcé par l’incarnation symbolique de l’horreur conférée au nazisme depuis la Shoah : quiconque entre dans le débat politique et/ ou historique se heurte tôt ou tard au danger du point Godwin.

Or, si le nazisme se fait argument suprême, ne légitimant aucune contre-expertise car indépassable dans la représentation de l’horreur qu’il suscite, cela tient en grande partie aux idées reçues que le nazisme et sa mémoire ont suscitées pour justifier de son aberration, associé à une lecture parfois décontextualisée de l’histoire.

Cette Anatomie du nazisme propose donc de plonger aux racines du phénomène et de battre en brèche les idées reçues ayant pollué et fragmenté son histoire et sa mémoire. Derrière le scalpel de l’historien se joue le diagnostic d’une société éclairée.

À propos de l’auteur

Frédéric Sallée est docteur en histoire, maître de conférences à l’université de Grenoble. Spécialiste de l’Allemagne nazie, sa thèse a porté sur les voyages et voyageurs en Allemagne nationale-socialiste (1933-1939)


5. Nazisme et révolution – Histoire théologique du national-socialisme, 1789-1989 (Fabrice Bouthillon)

Nazisme et révolution - Histoire théologique du national-socialisme, 1789-1989 (Fabrice Bouthillon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Il faut partir de la révolution française pour comprendre l’épanouissement du nazisme en Allemagne et, hélas, son invraisemblable postérité. Cette thèse, iconoclaste, Fabrice Bouthillon la démontre, grâce à une érudition époustouflante et une plume allègre, dans un livre qui fera date.

C’est en effet la Révolution qui a séparé la Gauche de la Droite, créant ainsi dans toute l’Europe une déchirure politique qui, malgré l’œuvre unitaire de Bismarck, n’était en fait à la veille de 1914 pas plus surmontée en Allemagne qu’en France. La défaite de 1918, refusée et même niée par beaucoup, a porté à vif la déchirure allemande.

Parce qu’il prétendait réconcilier une valeur de Droite, le nationalisme, avec une valeur de Gauche, le socialisme, le nazisme s’est offert aux Allemands comme la solution, paradoxalement centriste, à ce problème lancinant de la réfection de l’unité nationale, en faisant confluer ces deux héritages sur la personne d’un meneur charismatique. Plus fort encore, Hitler, jusqu’au moment de rédiger son testament politique, est resté dans la ligne de ce centrisme, comme s’il entendait ménager l’avenir.

À propos de l’auteur

Ancien élève de l’ENS-Ulm, puis membre de l’Ecole française de Rome, Fabrice Bouthillon est Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Brest, et titulaire d’une Licence de Théologie catholique de l’université de Strasbourg.

Il a notamment publié Et le Bunker était vide. Une lecture du testament politique d’Adolf Hitler (Hermann, 2007), et Brève Histoire philosophique de l’Union soviétique (Plon/Commentaire, 2003).

error: Contenu protégé