Les 5 meilleurs livres sur la musique classique

Les 5 meilleurs livres sur la musique classique

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur la musique classique.


1. Les 1001 œuvres classiques qu’il faut avoir écoutées dans sa vie (Matthew Rye)

Les 1001 œuvres classiques qu'il faut avoir écoutées dans sa vie (Matthew Rye)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Des Carmina Burana (XIIe siècle) aux œuvres musicales les plus contemporaines, l’ouvrage propose une sélection de 1 001 œuvres classiques particulièrement remarquables.

Opéra, musique de chambre, ballet, pièce pour piano, concerto se succèdent dans ce recueil qui propose à chaque fois un enregistrement jugé particulièrement réussi de l’œuvre. Les plus grands compositeurs, de Mozart à Messiaen et de Bach à Poulenc, côtoient quelques figures moins emblématiques, mais dignes d’être découvertes.

La riche iconographie du livre – portraits des compositeurs, photographies de grands interprètes, reproductions de partitions originales – est un atout supplémentaire, qui ne laissera pas l’amateur indifférent.

À propos de l’auteur

Matthew Rye est diplômé de Magdalen College de l’université d’Oxford (1980-1983) et est titulaire d’un master en composition musicale de l’Université de Birmingham (1983-1986).

Critique musical et journaliste pour le Daily Telegraph de 1995 à 2008, il est auteur et éditeur de musique classique.


2. L’histoire des grands compositeurs + 1 CD audio (Claire Laurens)

L'histoire des grands compositeurs (Claire Laurens, Olivier-Marc Nadel, Emmanuelle Etienne)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

41 grands compositeurs que tous les enfants devraient connaitre !

Savez-vous que Haendel a appris à jouer de l’orgue en cachette de son père ? Que Mozart et sa sœur Nannerl ont donné des concerts à travers l’Europe avant d’avoir dix ans ? Que Poulenc a écrit la musique de Babar à la demande de sa petite cousine ? Que Messiaen allait en forêt pour prendre sous la dictée les notes que chantent les oiseaux ?

En lisant ce livre, vous allez découvrir la vie des compositeurs géniaux qui, par leurs chefs-d’œuvre, ont fait de la musique ce qu’elle est. Ils ont parfois eu des vies difficiles mais les épreuves qu’ils ont traversées leur ont inspiré des musiques si belles qu’on les chante et qu’on les joue encore des dizaines ou des centaines d’années après leur mort.

1 CD audio inclus : ouvrez le livre et mettez le disque dans un lecteur. Tout en lisant la vie de chaque grand compositeur, vous pourrez entendre l’une de ses œuvres les plus inoubliables. Et chacun de ces noms sera associé dans votre mémoire à ces mélodies merveilleuses.

À propos de l’auteur

Claire Laurens est auteur presse et édition jeunesse. Elle a été rédactrice en chef du magazine Pirouette (2003-2010) et du magazine Mille et une histoires (1999-2003).

Après avoir été professeur de conception éditoriale chez CESAN (Centre d’Enseignement Spécialisé des Arts Narratifs), Claire Laurens se consacre à l’écriture.


3. Les chefs-d’œuvre classiques de la musique (Roland de Candé)

Les Chefs-d'oeuvre classiques de la musique (Roland de Candé)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre, dont l’objet est la vulgarisation de la musique classique, est à la fois réjouissant et frustrant.

Réjouissant, car il contient une mine d’informations, étayées mais présentées avec une clarté quasi scientifique, sans souci d’exhaustivité inutile ou de commentaires que seuls les spécialistes comprendront.

Frustrant, car, comme tout livre se voulant grand public, il établit des choix, ne retient que l’essentiel, laissant donc de côté nombre de chefs-d’œuvre de la musique classique.

Le postulat de Roland de Candé est simple : par chefs-d’œuvre classiques, il entend les partitions que notre culture occidentale identifie clairement comme des modèles, situant la fin de ces trésors culturels universels à Stravinsky, Bartók et Berg. Exit donc Boulez ou Messiaen.

Une fois ce principe de départ accepté, l’on se laissera guidé par ce musicologue qui rend la musique accessible : un foisonnement d’idées, de concepts musicaux, de courants esthétiques multiples, que Roland de Candé manie avec dextérité.

À propos de l’auteur

Roland de Candé est un musicologue français du XXᵉ siècle, né le 22 juillet 1923 à Paris et mort le 20 novembre 2013. Il est l’auteur de nombreux dictionnaires de la musique faisant référence.


4. L’âme et la corde (Ivry Gitlis)

L’âme et la corde (Ivry Gitlis)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Né à Haïfa dans la Palestine mandataire, Ivry Gitlis réclame un violon à l’âge de cinq ans, et son entourage se cotise pour lui en offrir un.

Remarqué par Bronisław Huberman, l’enfant prodige s’installe bientôt à Paris : premier prix du Conservatoire à treize ans, il étudie avec les plus grands maîtres (Flesch, Enesco, Thibaud) en Belgique, à Londres et à Paris.

C’est le début d’une carrière de violoniste la plus libre et anticonformiste qui soit. Sa participation au concours Marguerite Long-Jacques Thibaud est ainsi l’occasion d’un scandale mémorable.

Ce musicien hors normes, qui sera le premier artiste israélien à se produire en URSS, ne connaît pas de frontières et est aussi heureux dans le répertoire classique que dans le jazz ou la musique tzigane.

En 1972, il fonde le festival de Vence, célèbre pour le caractère novateur de sa programmation. Il continue à donner des concerts, et depuis une trentaine d’années se rend souvent au Japon où il est adoré du public.

L’Âme et la Corde est l’autobiographie de cet homme exceptionnel. Ivry Gitlis y raconte avec une passion et un style inimitable ses relations à son instrument, la musique, le public. On y découvre la personnalité attachante de l’un des violonistes les plus prodigieux de notre siècle.

À propos de l’auteur

Ivry Gitlis est un violoniste israélien, né le 25 août 1922 à Haïfa, en Palestine mandataire. Il est également ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO.


5. Jean-Sébastien Bach (Roland de Candé)

Jean-Sébastien Bach (Roland de Candé)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

De Jean-Sébastien Bach, l’un des plus grands génies qu’à connus le monde occidental, longtemps fut conservée l’image de vieux  » cantor  » sévère et pompeux, figé par la gloire.

C’est un tout autre personnage que nous révèle Roland de Candé : tendre et coléreux, exigeant et généreux, patient et combatif, passionné, sensuel, attaché aux traditions et curieux de l’avenir. Bien que sans vanité, il se sait pleinement maître de son art.

On le voit tirant l’épée contre un étudiant d’Arnstadt, prolongeant plusieurs mois un congé de quatre semaines pour aller entendre Buxtehude à Lübeck. Il est emprisonné à Weimar, fêté à Dresde, humilié à Leipzig, reçu comme un souverain par Frédéric II.

Opéré de la cataracte par un célèbre chirurgien anglais, il meurt à 65 ans, le 28 juillet 1750. Neuf de ses vingt enfants lui survivent. Plusieurs sont des musiciens renommés. Aujourd’hui encore, sur la dalle qui recouvre ses restes au milieu de la nef de Saint-Thomas de Leipzig, des fleurs sont souvent déposées par des mains anonymes.

 » S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu « , a écrit Cioran. En tout cas l’œuvre de Bach forme la clef de voûte de notre histoire musicale. Considérable et contrastée, elle est riche d’autant de pages ressassées que de chefs-d’œuvre ignorés dont Roland de Candé fait une analyse d’une remarquable clarté.

Bach y apparaît dans son temps et face à la postérité, admirablement maître d’une technique et d’une inventivité qui sont ici décrites avec rigueur et passion.

À propos de l’auteur

Roland de Candé est un musicologue français du XXᵉ siècle, né le 22 juillet 1923 à Paris et mort le 20 novembre 2013. Il est l’auteur de nombreux dictionnaires de la musique faisant référence.

error: Contenu protégé