Les 5 meilleurs livres sur le Moyen Âge

Les 5 meilleurs livres sur le Moyen Âge

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le Moyen Âge.


1. Histoire du Moyen Âge (Georges Minois)

Histoire du Moyen Âge Georges Minois

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’image qu’ont nos contemporains du monde médiéval a perdu toute cohérence dans la mémoire collective. La restaurer impose de restituer les faits, dans leur enchaînement logique et chronologique. Pour comprendre. Pour nous comprendre, car là se trouvent les racines de nos aspirations et de nos drames actuels.

Aujourd’hui plus que jamais, il est en outre indispensable de remettre en lumière les relations que  » notre  » Moyen Âge européen entretenait avec ses voisins, et en particulier l’Orient byzantin, puis musulman.

Georges Minois brosse avec justesse et passion une nouvelle histoire de cette période qu’il connaît si bien, loin des poncifs et sans sacrifier les exigences de la démarche scientifique. Il réussit l’exploit d’écrire une synthèse à la fois dense et agréable.

À propos de l’auteur

Georges Minois a publié chez Perrin de nombreuses biographies comme Charlemagne, Philippe le Bel ou Charles le Téméraire. Son dernier ouvrage est une vaste synthèse de l’histoire du Moyen Age.


2. Le vrai visage du Moyen Âge – Au-delà des idées reçues (Nicolas Weill-Parot, Véronique Sales)

Le vrai visage du Moyen Age – Au delà des idées reçues Nicolas Weill Parot Véronique Sales

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Que la violence y ait régné sans partage, que les puissants y aient exercé une impitoyable domination sur les faibles, que la justice y ait été cruelle et expéditive, qu’une religion fanatique y ait régenté la vie des hommes, à peine tempérée par les superstitions les plus extravagantes, qu’on n’y ait eu que de très approximatives connaissances dans les domaines de la science, de la médecine ou de l’hygiène, qu’on y ait méprisé les femmes et méconnu tout ce qui était étranger aux frontières de l’Occident, pour la majorité d’entre nous, cela ne fait aucun doute : le Moyen Âge, interminable parenthèse entre les accomplissements de l’Antiquité et les merveilles de la Renaissance, est le point de référence obligé lorsqu’on veut dénigrer les temps obscurs auxquels nous avons échappé pour accéder enfin à la modernité.

Autant d’idées reçues que les plus grands spécialistes français de la question contestent avec force.

À propos de l’auteur

Nicolas Weill-Parot est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Section des sciences historiques et philologiques), titulaire de la chaire « Histoire des sciences dans l’Occident médiéval », et membre de SAPRAT (EA 4116). Ses travaux portent sur la rationalité scientifique face à ses limites externes (magie, utopies) et internes (les défis de la physique).


3. La France au Moyen Âge du Ve au XVe siècle (Claude Gauvard)

La France au Moyen Age du Ve au XVe siècle Claude Gauvard

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Quels sont les événements historiques qui inaugurent, jalonnent et clôturent le Moyen Age français ? Comment un ensemble de régions dominées par les Francs devient-il progressivement le royaume de France ? Quelles sont les valeurs sur lesquelles s’est construite la société médiévale et quelle a été leur évolution ?

Parcourant mille ans d’histoire française dans un style clair et précis, Claude Gauvard visite la France médiévale, de la fin de l’Empire romain d’Occident jusqu’au crépuscule du XVe siècle. Évoquant tour à tour les aspects économiques, politiques, mais aussi sociaux et culturels de la France médiévale, l’historienne démontre avec brio à quel point cette période, éloignée des stéréotypes négatifs issus de la Renaissance, a ses valeurs propres fondées sur l’honneur, tout en préfigurant déjà l’Etat moderne.

À propos de l’auteur

Claude Gauvard, membre honoraire de l’Institut universitaire de France, est professeur émérite d’histoire du Moyen Age à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Spécialiste d’histoire politique et sociale, elle codirige la Revue historique et la collection  » Le nœud gordien « . Elle a dirigé ou codirigé aux Puf le Dictionnaire du Moyen Age (2004), le Dictionnaire de l’historien (2015) et Une histoire de France (2017). Son dernier ouvrage : Condamner à mort au Moyen Age (2018).


4. Le Moyen Âge en Occident (Michel Balard, Michel Rouche, Jean-Philippe Genet)

Le Moyen Âge en Occident Michel Balard Michel Rouche Jean Philippe Genet

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le Moyen Âge en Occident présente de manière claire et précise dix siècles d’Histoire de Clovis à Christophe Colomb.

Ouvert par les invasions barbares, le haut Moyen Age s’achève avec la désagrégation de l’empire carolingien. Le Moyen Âge classique voit s’épanouir la féodalité dans l’Europe chrétienne. À la fin de la période naissent les États monarchiques européens et les premières formes du capitalisme.

L’ouvrage montre les liens constants entre les institutions et les sociétés, largement influencés par les retournements de la conjoncture. La trame est constituée par l’étude du fait religieux et des mentalités.

Il s’appuie sur un cahier de cartographie, une chronologie, des définitions et un index. Cette nouvelle édition, dans une nouvelle présentation, propose une cartographie entièrement modernisée et en 4 couleurs, ainsi qu’une mise à jour de la bibliographie et de l’historiographie.

À propos de l’auteur

Michel Balard est professeur à l’université Parie-I-Panthéon-Sorbonne.

Michel Rouche est professeur à l’université Paris-IV-Panthéon-Sorbonne.

Jean-Philippe Genet est professeur à l’Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne.


5. Crime et châtiment au Moyen Âge (Valérie Toureille)

Crime et Châtiment au Moyen Age Valérie Toureille

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’histoire de la criminalité au Moyen Âge est entachée d’une image noire et sanglante, qui renvoie aux archétypes traditionnels de la violence médiévale : ce Moyen Âge serait en effet le conservatoire des pratiques judiciaires les plus irrationnelles et le laboratoire de la torture, comme des peines les plus cruelles.

Au-delà des clichés, Valérie Toureille s’attelle à démêler les complexités de la justice médiévale à partir du XIIIe siècle : existe-t-il une hiérarchie judiciaire (justice seigneuriale, justice royale, justice urbaine) ? Qui en sont les juges ? Le système évolue-t-il avec le renforcement de l’autorité royale ? Derrière la diversité des crimes et l’hétérogénéité des acteurs surgit une véritable sociologie criminelle, riche d’enseignement sur la société médiévale et ses valeurs.

On découvre ainsi que le Moyen Âge connaît une criminalisation spécifique de certaines transgressions (vol, blasphème…), bien différente de celle qui a cours dans nos sociétés contemporaines. De même, le traitement du crime par la justice accorde une place conséquente à une résolution des conflits par l’accord et la réparation, sans oublier le pardon. Loin des stéréotypes de barbarie, la justice médiévale parvient donc à conjuguer sans les opposer, le châtiment et la miséricorde.

À propos de l’auteur

Valérie Toureille est agrégée d’histoire, docteur, maître de conférences d’histoire du Moyen Âge à l’université de Cergy-Pontoise. Elle a obtenu plusieurs prix pour ses travaux et la publication de son livre, Vol et brigandage au Moyen Âge (PUF, 2006).

error: Contenu protégé