Les 5 meilleurs livres de la littérature japonaise

Les 5 meilleurs livres de la littérature japonaise

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres de la littérature japonaise.


1. La parfaite lumière (Eiji Yoshikawa)

La parfaite lumière Eiji Yoshikawa

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Soudain, il vit la vérité : les techniques de l’homme d’épée n’étaient pas son but ; il cherchait une Voie du sabre qui embrassât toute chose. (…) Pour la première fois, il se demanda s’il était possible à un être humain insignifiant de ne faire qu’un avec l’univers. »

Le jeune Takezô est devenu Miyamoto Musashi, redoutable samouraï. Il sait maintenant que l’art du sabre ne s’acquiert qu’à force de sacrifices et de choix, qu’il est aussi art de la Vie.

Sur les terres entourant le mont Fuji, la belle Otsu, le disciple Jotaro et l’enfant lori suivent les traces de Musashi : ceux qui le vénèrent doivent accepter, eux aussi, la rude discipline du samouraï. Affrontements, rencontres, épreuves et leçons : telle est la voie de la sagesse, l’unique voie menant à la parfaite lumière. Mais pour l’atteindre, Musashi doit engager l’ultime combat.

À propos de l’auteur

Eiji Yoshikawa, né le au Japon – mort le 7 septembre 1962 à Tokyo est un écrivain japonais. Il est principalement influencé par des écrits classiques majeurs du Japon et de la Chine tels que le Le Dit des Heike, le Le Dit du Genji, les Chroniques des Trois Royaumes et Au bord de l’eau.


2. Kafka sur le rivage (Haruki Murakami)

Kafka sur le rivage Haruki Murakami

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d’esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse.

Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d’autres choses encore… Avant de voir leur destin converger inexorablement, et de découvrir leur propre vérité.

Magique, hypnotique, Kafka sur le rivage est un roman d’initiation où se déploient, avec une grâce infinie et une imagination stupéfiante, toute la profondeur et la richesse de Haruki Murakami. Une œuvre majeure, qui s’inscrit parmi les plus grands romans d’apprentissage de la littérature universelle.

À propos de l’auteur

Haruki Murakami est un écrivain japonais contemporain. Auteur de romans à succès, mais aussi de nouvelles et d’essais, Murakami a reçu une douzaine de prix et autres distinctions. Traduit en cinquante langues et édité à des millions d’exemplaires, il est un des auteurs japonais contemporains les plus lus au monde.


3. Je suis un chat (Natsume Sōseki)

Je suis un chat Natsume Sōseki

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Mort en 1916 à quarante-neuf ans, Natsume Sôseki vécut aux confins de la psychose la déchirure dont pâtirent tous les intellectuels nés avec la révolution industrielle, politique et culturelle du Meiji.

Formé aux lettres classiques chinoises, au haïku, mais envoyé en Angleterre de 1900 à 1903 pour pouvoir enseigner ensuite la littérature anglaise, il s’imprégna si profondément du ton de Swift, de Sterne et de De Foe que, sans nuire à tout ce qu’il y a de japonais dans « Je suis un chat », cette influence nous impose de penser au voyage de Gulliver chez les Houyhnhnms; sans doute aussi d’évoquer « Le chat Murr » d’Hoffmann.

C’est pourquoi le traducteur peut conclure sa préface en affirmant que « Je suis un chat » «suffit amplement à démentir l’opinion si répandue selon laquelle les Japonais manquent d’humour». Ni Hegel, ni Marx, ni Darwin, qu’il a lus, ne lui ont fait avaler son parapluie.

La gouaille, voire la désinvolture apparente, n’empêchent pas les chapitres de s’organiser, cependant que tous les styles (jargon des savants et du zen, ou argot d’Edo, ancien nom de Tokyo) se mêlent pour présenter la satire désopilante d’une société en transition, et même en danger de perdition.

Kushami-Sôseki se demande parfois s’il n’est pas fou, mais c’est la société d’alors qui devient folle, elle qui déjà enferme en asile ceux qui la jugent. Le chat ne s’y trompe jamais, lui : aucun ridicule n’échappe à ce nyctalope. Alors que peut-être on en devrait pleurer, on rit follement. Si vous voulez comprendre le Japon, identifiez-vous au chat de Sôseki.

À propos de l’auteur

Natsume Sōseki est un auteur japonais de romans et de nouvelles, représentatif de la transition du Japon vers la modernité, pendant l’ère Meiji.


4. Le fusil de chasse (Yasushi Inoue)

Le fusil de chasse Yasushi Inoue

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Tu avais fini de frotter le canon et tu remontais la culasse, que tu avais également nettoyée.
Alors tu levas et abaissas plusieurs fois le fusil en épaulant à chaque fois. Mais peu après le fusil ne bougea plus. Tu l’appuyas fermement contre ton épaule et tu visas, en fermant un œil.
Je me rendis compte que le canon était manifestement dirigé vers mon dos. »

Trois lettres, adressées au même homme par trois femmes différentes, forment la texture tragique de ce récit singulier. Au départ, une banale histoire d’adultère. À l’arrivée, l’une des plus belles histoires d’amour de la littérature contemporaine.

Avec une formidable économie de moyens, dans une langue subtilement dépouillée, Yasushi Inoue donne la version éternelle du couple maudit.

À propos de l’auteur

Yasushi Inoue, né le 6 mai 1907 à Asahikawa et mort le 29 janvier 1991 à Tokyo, est un écrivain japonais. Inoue reçoit de nombreux prix pendant sa carrière et plusieurs de ses œuvres sont adaptées au cinéma.


5. Le pavillon d’or (Yukio Mishima)

Le Pavillon d’Or Yukio Mishima

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Sans rien changer à sa pose parfaitement protocolaire, la femme, tout à coup, ouvrit le col de son kimono. Mon oreille percevait presque le crissement de la soie frottée par l’envers raide de la ceinture. Deux seins de neige apparurent. Je retins mon souffle. Elle prit dans ses mains l’une des blanches et opulentes mamelles et je crus voir qu’elle se mettait à la pétrir. L’officier, toujours agenouillé devant sa compagne, tendit la tasse d’un noir profond.

Sans prétendre l’avoir, à la lettre, vu, j’eus du moins la sensation nette, comme si cela se fût déroulé sous mes yeux, du lait blanc et tiède giclant dans le thé dont l’écume verdâtre emplissait la tasse sombre – s’y apaisant bientôt en ne laissant plus traîner à la surface que de petites taches -, de la face tranquille du breuvage troublé par la mousse laiteuse.

À propos de l’auteur

Yukio Mishima est un écrivain japonais, né le 14 janvier 1925, et qui s’est suicidé par seppuku le 25 novembre 1970.

error: Contenu protégé