Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de la police

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de la police

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de la police.


1. Histoire des polices en France – De l’Ancien Régime à nos jours (Jean-Marc Berlière, René Lévy)

Histoire des polices en France - De l'Ancien Régime à nos jours (Jean-Marc Berlière, René Lévy)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Combinant histoire longue et histoire immédiate, ce livre propose la première synthèse globale des polices sur trois siècles, couvrant leurs principales missions : l’ordre public, la police criminelle et la police politique.

De la création de la lieutenance de police par Colbert et Louis XIV en 1667 au récent rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’intérieur, en passant par la création de la Police Nationale par Vichy au printemps 1941 et le rattachement de la préfecture de police à la Police Nationale par de Gaulle en 1966…, tout montre l’attention extrême de tous les régimes pour un instrument qui semble inséparable du politique.

Malgré l’image courante d’une institution purement étatique et centralisée, l’ouvrage s’attache à décrire un monde pluriel, traversé de concurrences séculaires entre le privé et le public, le local et le national (voire l’international), le civil et le militaire, les amateurs et les professionnels.

C’est l’histoire de toutes ces polices, de leurs rapports délicats avec le pouvoir, de leurs réformes et de leurs missions, des fantasmes et des sentiments contradictoires qu’elles suscitent qui constitue l’objet de cet ouvrage sans précédent.

À propos de l’auteur

Jean-Marc Berlière, historien, professeur émérite à l’université de Bourgogne, et René Levy, sociologue et directeur de recherche au CNRS, tous deux chercheurs au centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CESDIP) étudient l’objet « police » depuis trente ans et lui ont consacré de nombreux ouvrages et articles.


2. La Mondaine – Histoire et archives de la police des mœurs (Véronique Willemin)

La Mondaine - Histoire et archives de la police des mœurs (Véronique Willemin)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La Mondaine, brigade spécifique de la Police, a été officiellement créée en 1901. C est l’histoire de cette héritière de la très vieille institution des «gardiens des mœurs» née au Moyen-âge que raconte ce livre.

La première partie de l’ouvrage nous transporte dans les coulisses de la police des alcôves de l’ancien régime à laquelle les souverains (de Clovis à Louis-Philippe) ont confié la surveillance et la défense des bonnes mœurs.

La seconde et principale partie s’intéresse à la période contemporaine à travers la petite et la grande histoire. Renseignements généraux de la sphère privée, la Mondaine intrigue autant par la nature des renseignements qu’elle est censée détenir que par l’utilisation qu’elle est susceptible d’en faire.

Au fil des pages, les différents témoignages et confidences des principaux acteurs qui ont eu en charge des affaires sensibles lèvent le voile sur ces interrogations.

La troisième et dernière partie nous conduit avec le groupe des Cabarets dans la myriade des établissements de nuit à la rencontre des milieux qui les fréquentent.

Illustré par de très nombreux documents issus des archives de la Police, l’ouvrage sera précédé d’une introduction de l’actuel Directeur de la Mondaine. Un livre parfait pour les curieux !

À propos de l’auteur

Véronique Willemin a travaillé notamment pour le Ministère de la Coopération et des Affaires Etrangères. Elle a collaboré à de nombreuses publications scientifiques.


3. Histoire et dictionnaire de la Police (Michel Auboin, Arnaud Teyssier, Jean Tulard)

Histoire et dictionnaire de la Police (Michel Auboin, Arnaud Teyssier, Jean Tulard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Née de la cité, dont elle a tiré son nom, la police est dépositaire de la violence légitime. C’est le bras armé de la société pour assurer sa propre régulation, chargé à la fois de surveiller et de punir, comme l’aurait dit Michel Foucault. Miroir de l’État, c’est aussi le miroir du crime et de l’humaine condition.

Pour la première fois, des universitaires parmi les meilleurs se sont alliés à des policiers férus d’érudition et de mémoire pour écrire une somme unique en son genre. Indissociable de l’essor de la France urbaine, c’est une histoire qui commence avec les prévôts, les chevaliers du guet et les sergents à verge de l’Ancien Régime et se poursuit jusqu’à nos jours avec les  » hirondelles  » et les policiers d’élite du RAID.

Comment est-on passé des indicateurs du premier lieutenant de police de Paris (Nicolas de La Reynie), chargé de nettoyer la fameuse cour des Miracles, aux Brigades du Tigre, inventées par Clemenceau pour contrer les nouveaux avatars du crime ? Des fiches anthropométriques de Bertillon aux cybertechniques utilisées contre les narcotrafiquants ou les pédophiles ? Qu’est-ce que le quai des Orfèvres ? La police a-t-elle manqué à ses devoirs sous Vichy ? Les flics furent-ils collabos ou résistants ? Quel fut le rôle des services de renseignements pendant la guerre d’Algérie ?

C’est à toutes ces questions et à beaucoup d’autres encore que répond l’Histoire et Dictionnaire de la police, de fait le premier roman vrai de la police française.

À propos de l’auteur

Michel Aubouin est administrateur civil du ministère de l’Intérieur, sous-directeur de l’Administration territoriale. Arnaud Teyssier est inspecteur général de l’Administration, directeur du Centre d’études et de prospective du ministère de l’Intérieur. Jean Tulard, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, est membre de l’Institut, professeur honoraire à la Sorbonne.

Ils ont conçu et rédigé ce livre avec une équipe formée d’universitaires et de policiers.


4. BRI – Histoire d’une unité d’élite (Danielle Thiéry)

BRI - Histoire d'une unité d'élite (Danielle Thiéry)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Charlie Hebdo, les attentats du 13 novembre, Saint-Étienne de Rouvray… les policiers de la BRI sont en première ligne des multiples attaques terroristes qui bouleversent notre pays depuis quelques années.

Aujourd’hui, la BRI (Brigade de Recherches et d’Intervention) se fait discrète, par essence, par nécessité, et n’en est que plus efficace. Mais l’Antigang a connu son heure de gloire médiatique dans les années 1970, lorsque le non moins médiatique Robert Broussard était à sa tête, pourchassant les ravisseurs du baron Empain ou traquant l’ennemi public n°1, Jacques Mesrine.

Qui a jamais raconté par le détail ces  » autres affaires  » oubliées des Unes des journaux, ces mois de filatures, de surveillance H24, parsemés de rebondissements et à l’issue toujours incertaine ? Au fil des dossiers, des plus célèbres aux plus méconnus, ce livre ne se contente pas de donner la parole aux seuls patrons de l’Antigang, mais aussi à ces hommes qui ont fait et font encore l’histoire de cette unité exceptionnelle de la PJ parisienne.

Leur témoignage précieux est indispensable pour mieux comprendre cette période trouble de notre Histoire récente, et pour rendre hommage à ces hommes et ces femmes qui, au quotidien, risquent leurs vies pour sauver la nôtre.

À propos de l’auteur

Danielle Thiéry, auteur de polars à succès, fut aussi la première femme commissaire divisionnaire de la police française. À travers ce livre, grâce notamment à Christophe Molmy, actuel patron de la BRI, elle a souhaité rendre hommage à ces hommes de terrain pas tout à fait comme les autres, en nous emmenant avec eux dans leurs interventions.


5. Polices d’Empires : XVIIIe-XIXe siècles (Vincent Denis, Catherine Denys)

Polices d'Empires : XVIIIe-XIXe siècles (Vincent Denis, Catherine Denys)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les policiers furent les figures les plus visibles et les plus symboliques de la domination coloniale dont ils formaient le premier maillon. Au contact quotidien des populations, chargés des tâches les plus diverses, sous des dénominations très variables, ils jouaient cependant pleinement leur rôle dans la « mission civilisatrice de l’homme blanc ».

Cet ouvrage entend montrer quelle fut leur contribution à l’émergence d’un nouveau mode de gestion colonial des populations, des années 1750 à la veille de la Grande Guerre.

De Buenos Aires à Sydney, en passant par Rio, Montréal, Bombay, Le Cap ou Batavia, du Suriname aux Indes néerlandaises, les contributions réunies ici retracent l’histoire des forces de l’ordre des empires coloniaux européens, l’intense circulation des pratiques, des conceptions policières et des hommes au sein des empires.

Loin d’être la projection des structures des polices métropolitaines, les polices des territoires coloniaux ont été des terrains d’expérimentation, sans cesse adaptés aux contraintes matérielles et politiques des sociétés locales. A bien des égards, les colonies furent le laboratoire de la modernité policière, présentée comme une innovation des métropoles du XIXe siècle.

Fruit d’une enquête collective, rassemblant douze études inédites de spécialistes internationaux, cet ouvrage se veut une contribution à l’histoire de l’Etat et des empires coloniaux, ainsi qu’à celle des polices.

À propos de l’auteur

Vincent Denis, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris I et chercheur au Centre de Recherche en Histoire Moderne (Equipe « Modernités et Révolutions », EA 127). Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur l’histoire de l’identification des personnes.

Catherine Denys, professeur d’histoire moderne à l’université Lille 3 et directrice de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion (UMR 8529 CNRS-Lille 3). Spécialiste de la police dans la France du Nord et les anciens Pays-Bas, elle a publié Police et sécurité dans les villes de la frontière franco-belge au XVIIIe siècle (L’Harmattan, 2002).

error: Contenu protégé