Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Maroc

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Maroc

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Maroc.


1. Histoire du Maroc (Bernard Lugan)

Histoire du Maroc (Bernard Lugan)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En 987, quand Hugues Capet monte sur le trône de France, l’Etat marocain a déjà deux siècles d’existence. A la différence de tout ce qui avait été écrit jusque-là, Bernard Lugan replace dans ce livre le Maroc au cœur de l’espace saharo-méditerranéen.

Vers l’est, sous les Almoravides (XIe-XIIe siècles) et plus encore sous les Almohades (XIIe-XIIIe siècles), le Maroc domina territorialement tout le Maghreb. Vers le nord, durant sept siècles, le Maroc fut directement acteur dans la question d’Al-Andalus, l’Espagne musulmane. Vers le sud, en 1589, sous le sultan saadien al-Mansour, Gao et Tombouctou furent conquis et jusqu’en 1660 la prière y fut dite au nom du sultan du Maroc.

Avant la période coloniale, le Sahara occidental était économiquement, politiquement et religieusement lié au Maroc dont le rayonnement s’étendait depuis Tanger, Fès et Marrakech jusqu’aux vallées des fleuves Sénégal et Niger.

A la fin du XIXe siècle, la France amputa largement le Maroc au profit du nouvel Etat algérien. Quant à l’Espagne, elle coupa le pays de ses assises sahariennes puisque plusieurs dynasties marocaines en sont originaires.

En ayant récupéré le Sahara occidental, le Maroc a renoué avec ses racines et est devenu une puissance atlantique ouverte sur les grandes routes maritimes.

À propos de l’auteur

Bernard Lugan, auteur de best-sellers sur l’Afrique, notamment la monumentale « Histoire de l’Afrique des origines à nos jours » (Ellipses), nous transporte ici dans la fabuleuse histoire de l’un des plus vieux royaumes du monde, dont il dégage les constantes historiques et géopolitiques avec une maîtrise rarement égalée.


2. Les Berbères – Mémoire et identité (Gabriel Camps)

Les Berbères - Mémoire et identité (Gabriel Camps)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Connus dès le temps des pharaons égyptiens, les Berbères ont occupé un immense territoire, de la Méditerranée au sud du Niger, de l’Atlantique au voisinage du Nil.

Les millénaires ont passé et, malgré les vicissitudes d’une histoire particulièrement mouvementée, des groupes de populations berbères subsistent de nos jours dans une douzaine de pays africains, coupés les uns des autres mais fidèles pour la plupart à leur culture, à leur langue et à leurs traditions.

Paru en 1980, cet ouvrage de Gabriel Camps proposait pour la première fois une étude complète de l’histoire et de l’identité berbères, prenant en compte toutes les disciplines – archéologie, géographie, ethnologie, linguistique, arts… – avec une exigence scientifique et une qualité de synthèse qui en font aujourd’hui encore une référence aussi incontestée qu’inégalée.

À propos de l’auteur

Né en Algérie en 1927, décédé en 2002, Gabriel Camps a consacré sa vie à l’étude des Berbères. Professeur émérite de l’université de Provence, il a occupé de hautes fonctions scientifiques en Algérie et en France.

Préhistorien et protohistorien, il était le plus grand spécialiste de l’histoire des Berbères et avait à ce titre créé l’Encyclopédie berbère, dont il a dirigé la publication jusqu’à sa mort (vingt-huit volumes parus chez Edisud).


3. Juifs et musulmans au Maroc – Des origines à nos jours (Mohammed Kenbib)

Juifs et musulmans au Maroc - Des origines à nos jours (Mohammed Kenbib)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Avant le milieu du XXe siècle, les communautés juives du Maroc étaient fortes de 250 000 âmes coexistant avec dix millions de musulmans. Aujourd’hui, elles comptent moins de 3 000 personnes.

L’auteur remet en perspective leur présence plus que bimillénaire dans le pays. Rappelant qu’elles formaient la première communauté juive du monde arabe, Mohammed Kenbib souligne leur contribution à l’histoire du Maroc, à sa culture, son patrimoine, son économie, ses échanges maritimes et sa diplomatie.

Il s’attache notamment à étudier la diversité des fondements de leurs relations avec les autres populations, quels qu’en aient été les aléas et les turbulences. En outre, il analyse les bouleversements provoqués par la présence européenne, le protectorat, la Deuxième Guerre mondiale -principalement la Shoah- et le conflit du Moyen-Orient.

Il évoque aussi les juifs du Maroc d’aujourd’hui, ainsi que les liens que gardent avec ce pays près d’un million de leurs coreligionnaires d’origine marocaine vivant pour la plupart en Israël, en France, au Canada et ailleurs dans le monde.

Enfin, en 2011, cas unique dans le monde arabo-musulman, une référence explicite à l’ « affluent hébraïque » de la culture marocaine figure dans le Préambule de la nouvelle Constitution du royaume.

À propos de l’auteur

Mohammed Kenbib enseigne l’histoire à l’université Mohammed-V de Rabat. Il a été professeur visiteur à l’université Paris-1 (Sorbonne), Senior Associate Professor à Oxford et a enseigné aux Etats-Unis.


4. Histoire du Maroc (Michel Abitbol)

Histoire du Maroc (Michel Abitbol)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cette étude de Michel Abitbol met en lumière le passé du Maroc que des liens uniques, attachent à la France et à l’Europe. Analyses politiques, sociales, économiques et culturelles s’entremêlent dans cette immense fresque qui prend en compte toutes les composantes humaines qui font la richesse et l’originalité de la civilisation marocaine : berbères, arabes, juives et européennes.

Cet ouvrage étudie avec le même sérieux et la même exigence des périodes lointaines comme l’époque romaine et les débuts de la conquête arabo-musulmane et celles plus proches comme l’ascension des Alaouites, l’établissement du Protectorat français (et espagnol) et l’accession à l’indépendance.

Il analyse en détail l’œuvre et l’action de personnages devenus légendaires : Moulay Idris, fondateur de Fès ; Yussuf ibn Tashfi n, bâtisseur de Marrakech ; ou encore ‘Abd al-Mu’min, dont l’empire s’étendit de l’Andalousie à la Libye, et Moulay Isma’il, contemporain de Louis XIV, dont les descendants règnent toujours sur le Maroc.

Fruit d’un labeur de nombreuses années c’est une véritable “ biographie “ du Maroc, depuis sa naissance jusqu’à nos jours, que l’auteur nous livre. La multitude de faits relatés, sur la base de sources européennes et arabes, loin de nuire et d’alourdir apporte une note pittoresque et originale à ce tableau et contribue à laisser au Maroc la chaleur de ses couleurs, sa vie et par là même son authenticité historique.

À propos de l’auteur

Michel Abitbol est un historien orientaliste connu et reconnu dans le monde entier. Il est le seul à utiliser des sources en arabe, en hébreux, en anglais et en français. Il a écrit des dizaines de livres et d’articles scientifiques publiés dans plusieurs langues. Son dernier livre « Histoire des juifs » est paru chez Perrin en 2013.


5. La Guerre du Rif – Maroc 1921-1926 (Vincent Courcelle-Labrousse, Nicolas Marmié-Maniglier)

La Guerre du Rif - Maroc 1921-1926 (Vincent Courcelle-Labrousse, Nicolas Marmié-Maniglier)

Disponible sur Amazon

Entre 1921 et 1926, le Maroc est le théâtre d’un véritable combat : la guerre du Rif. De sa montagne au relief tourmenté, un jeune chef berbère, Abdelkrim, défie les deux puissances européennes qui occupent son pays, la France et l’Espagne.

Rien ne semble pouvoir arrêter les troupes d’Abdelkrim qui écrasent l’armée du roi Alphonse XIII et provoquent la chute de la fragile monarchie parlementaire espagnole. Après l’Espagne, c’est au tour de la France de prendre de plein fouet l’explosion rifaine.

Le choc est d’une brutalité inouïe. Dans la canicule des djebels, Lyautey, Juin, de Lattre de Tassigny, Catroux, Giraud connaissent la peur de voir l’armée française battue par des paysans berbères.

Lutte sans merci pour la liberté, conflit oublié de l’histoire coloniale, la guerre du Rif éclaire encore aujourd’hui par bien des aspects les liens très spéciaux de la France et du Maroc.

À propos de l’auteur

Vincent Courcelle-Labrousse est avocat et ancien secrétaire de la Conférence. Sa profession l’a conduit au Maroc, comme à intervenir auprès du Tribunal international pour le Rwanda ou de la Cour pénale internationale.

Nicolas Marmié-Maniglier est journaliste indépendant. Il a été correspondant permanent de l’agence Associated Press au Maghreb et correspondant du Figaro à Rabat.

error: Contenu protégé