Les 5 meilleurs livres sur l'esclavage

Les 5 meilleurs livres sur l’esclavage

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’esclavage.


1. Les routes de l’esclavage – Histoire des traites africaines VIe-XXe siècle (Catherine Coquery-Vidrovitch)

Les routes de l'esclavage - Histoire des traites africaines VIe-XXe siècle (Catherine Coquery-Vidrovitch)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Arrachés violemment à leur terre et à leurs proches, ils furent des millions à se retrouver enchaînés, entassés comme des bêtes dans des bateaux, contraints à traverser à pied forêts ou déserts dans des conditions tellement inhumaines que presque la moitié d’entre eux en mouraient.

Ce crime effroyable, qui a dévasté l’Afrique subsaharienne, a pris de nombreux visages au cours des siècles. Car ses exécuteurs et ses commanditaires sont issus de tous les horizons : de l’Afrique elle-même avec la traite interne, des différentes terres musulmanes avec les traites orientales, de l’Europe avec la traite atlantique.

Pour comprendre l’ampleur et la complexité historique de l’esclavage des Noirs, il faut donc en faire la géographie, qui passe par les routes des différentes traites. C’est cette synthèse que Catherine Coquery-Vidrovitch nous présente ici avec rigueur et pédagogie, loin de toute polémique.

Elle s’appuie sur son savoir immense d’historienne de l’Afrique, mais aussi sur le riche matériau réuni dans une série de quatre films intitulée Les Routes de l’esclavage, diffusée par la chaîne ARTE, dont elle a été la conseillère historique, et où interviennent les meilleurs spécialistes issus de nombreux pays.

Un ouvrage aussi passionnant que terrible, qui révèle les rouages d’un système criminel sur lequel s’est construit en grande partie notre monde actuel.

À propos de l’auteur

L’historienne Catherine Coquery-Vidrovitch est une des grandes spécialistes de l’Afrique, du colonialisme et du post-colonialisme. Parmi ses nombreux ouvrages, Histoire des villes d´Afrique noire : Des origines à la colonisation, Albin Michel, 1993.


2. Racines (Alex Haley)

Racines (Alex Haley)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Lorsque Alex Haley était enfant, sa grand-mère avait coutume de lui raconter des histoires sur sa famille, des histoires qui remontaient à travers les générations jusqu’à l’«Africain».

Elle disait que cet homme avait vécu de l’autre côté de l’Océan et qu’un jour où il était allé couper un tronc dans la forêt pour se tailler un tambour, quatre hommes l’avaient assailli, battu, enchaîné et traîné jusqu’à un bateau d’esclaves en partance pour l’Amérique.

Devenu écrivain, Alex Haley n’avait rien oublié de ces récits. Douze ans et 800 000 kilomètres furent nécessaires pour reconstituer deux siècles d’histoire de sa famille, depuis le village natal de Djouffouré en Gambie et ce 29 septembre 1767 où son ancêtre fut débarqué sur le’ quai d’Annapolis.

Deux siècles et six générations. Avec des esclaves et des affranchis, des fermiers et des forgerons, des avocats et des architectes et un écrivain. Un écrivain pour écrire cette admirable saga dans laquelle 25 millions d’Américains d’origine africaine retrouvèrent l’héritage culturel que l’esclavage leur avait ôté, en même temps que leur nom et leur identité.

À propos de l’auteur

Alexander Murray Palmer Haley, né le 11 août 1921 à Ithaca et mort le 10 février 1992 à Seattle, est un écrivain américain. Il est connu notamment pour sa collaboration à l’autobiographie de Malcolm X et pour son roman Racines.


3. Les traites négrières – Essai d’histoire globale (Olivier Grenouilleau)

Les traites négrières - Essai d'histoire globale (Olivier Grenouilleau)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Monstrueuse, la matière de ce livre l’est, pour deux raisons. Le sujet, d’abord : le trafic d’hommes noirs, «infâme trafic» jusque dans les justifications qu’on a voulu lui trouver. Monstrueuse aussi, son étendue dans l’espace, de l’Afrique à la Méditerranée orientale puis de l’Afrique aux Amériques ; et dans le temps, puisque cette histoire est longue de près de quatorze siècles.

Il fallait à Olivier Pétré-Grenouilleau, pour maîtriser dans sa totalité l’étude de ce trafic et l’ériger en objet historique, une approche globale, qui mettrait en relation l’histoire de l’esclavage avec d’autres domaines de la recherche historique – histoire des idées, des comportements, de l’industrialisation…

Cette méthode comparative, alliée à une vision à la fois panoramique et plongeante, permettrait de découvrir comment des logiques différentes, propres à l’Afrique noire, au monde musulman et à l’Occident, ont pu se connecter pour donner naissance aux traites négrières.

Comment, une fois pris le pli, enclenché l’engrenage négrier, les traites ont évolué jusqu’à leur terme, résultat d’une dynamique abolitionniste, certes ambiguë, mais radicale.

De l’esclavage antique à la mise en place de nouveaux systèmes d’exploitation de l’homme, ce livre restitue pour la première fois dans son ensemble la complexité d’une histoire débarrassée des clichés et des tabous, riche aussi de révoltes et de combats. Un des phénomènes mondiaux à l’origine du monde moderne.

À propos de l’auteur

Olivier Grenouilleau, né le 20 avril 1962 à Rumilly, est un historien français. Spécialiste de l’histoire de l’esclavage, professeur depuis 1999 à l’université de Bretagne-Sud et depuis 2007 à Sciences Po Paris, il a rejoint en 2009 le groupe Histoire et Géographie de l’Inspection générale de l’Éducation nationale.


4. Le génocide voilé – Enquête historique (Tidiane N’Diaye)

Le génocide voilé - Enquête historique (Tidiane N'Diaye)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Cette étude éclaire un drame passé à peu près inaperçu : la traite des Noirs d’Afrique par le monde arabo-musulman. Cette traite a concerné dix-sept millions de victimes tuées, castrées ou asservies, pendant plus de treize siècles sans interruption.

Les razziés étaient contraints de traverser le désert à pied pour rejoindre le Maghreb, l’Égypte ou la péninsule Arabique via Zanzibar, par bateaux… Pourtant, cette traite négrière a été minimisée, contrairement à la traite occidentale vers l’Amérique.

Pourquoi ? Parce que seule la conversion à l’islam permettait d’échapper à l’esclavage, mais n’a pas épargné les Noirs. Toutefois, de nos jours la majeure partie de l’Afrique est devenue musulmane, d’où une forme de fraternité religieuse entre le côté «blanc» et le côté «noir» du continent, et une volonté commune de «voiler» ce génocide.

Un livre polémique et courageux.

À propos de l’auteur

Écrivain et anthropologue d’origine franco-sénégalaise, Tidiane N’Diaye vit en Guadeloupe, où il travaille comme économiste à l’Insee. Il est également directeur de recherches à Sup de Co Caraïbes.

Auteur de nombreuses études économiques et sociales sur les départements français d’Amérique et de plusieurs ouvrages sur les civilisations négro-africaines, il a déjà publié dans la collection “Continents Noirs”, aux Editions Gallimard, quatre “enquêtes historiques” : Les Falachas, Nègres errants du peuple juif (2004), Le génocide voilé (2008), Par-delà les ténèbres blanches (2010), Le jaune et le noir (2013) et L’appel de la lune (2017).


5. Beloved (Toni Morrison)

Beloved (Toni Morrison)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Vers 1870, aux États-Unis, près de Cincinnati dans l’Ohio, le petit bourg de Bluestone Road, dresse ses fébriles demeures.

L’histoire des lieux se lie au fleuve qui marquait jadis pour les esclaves en fuite la frontière où commençait la liberté. Dans l’une des maisons, quelques phénomènes étranges bouleversent la tranquillité locale : les meubles volent et les miroirs se brisent, tandis que des biscuits secs écrasés s’alignent contre une porte, des gâteaux sortent du four avec l’empreinte inquiétante d’une petite main de bébé.

Sethe, la maîtresse de maison est une ancienne esclave. Dix-huit ans auparavant, dans un acte de violence et d’amour maternel, elle a égorgé son enfant pour lui épargner d’être asservi. Depuis, Sethe et ses autres enfants n’ont jamais cessé d’être hantés par la petite fille.

L’arrivée d’une inconnue, Beloved, va donner à cette mère hors-la-loi, rongée par le spectre d’un infanticide tragique, l’occasion d’exorciser son passé.

Inspirée par une histoire vraie, renforcée par ses résonances de tragédie grecque, cette œuvre au lyrisme flamboyant est l’histoire d’un destin personnel et d’un passé collectif.

Hymne à l’amour et à la maternité, roman de la faute, de la difficulté du pardon comme du deuil, de la rédemption par l’oubli, Beloved fut récompensé par le prix Pulitzer en 1988.

À propos de l’auteur

Chloe Ardelia Wofford Morrison connue sous le nom de Toni Morrison, née le 18 février 1931 à Lorain dans l’Ohio et morte à New-York le 5 août 2019, est une romancière, essayiste, critique littéraire, dramaturge, librettiste, professeure de littérature et éditrice américaine.

 
error: Contenu protégé