Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de l'Islande

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de l’Islande

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de l’Islande.


1. Histoire de l’Islande, des origines à nos jours (Michel Sallé, Æsa Sigurjónsdóttir)

Histoire de l'Islande, des origines à nos jours (Michel Sallé, Æsa Sigurjónsdóttir)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Baptisé « terre de glace » par les Vikings qui le colonisèrent en 874, ce bout de terre isolée au nord de l’océan Atlantique, aussi splendide qu’imprévisible, intrigue. Dès le Xe siècle, les Islandais affirment leur originalité en inventant l’un des parlements les plus anciens du monde.

« L’Alþingi » incarne l’esprit de ce peuple qui se pense d’abord comme une communauté et préfère, à l’autorité d’un roi, élaborer ses lois au sein d’une assemblée en plein air et en assurer lui-même l’exécution. Mais cet âge d’or, celui des Sagas – chefs-d’œuvre de la littérature médiévale et socle culturel –, prend  fin au XIIIe siècle lorsque les clans dominants se déchirent et signent un pacte avec le roi norvégien. Elle n’aurait pu rester qu’une colonie mais c’était sans compter sur la détermination tenace de ses habitants qui obtiendront de haute lutte leur indépendance de la Couronne danoise, en 1944.

De la colonisation à l’adhésion forcée au protestantisme, en passant par les « guerres de la morue », la « révolution des casseroles » ou la question de l’intégration dans l’Union européenne, voici l’étonnante destinée d’un peuple ingénieux, souvent menacé de disparition et fascinant par sa capacité à s’adapter. Les Islandais, 330 000 aujourd’hui, ont montré au cours des siècles une volonté hors norme à faire valoir leur identité et la démocratie pour devenir une nation moderne et prospère qui tient désormais son rang.

À propos de l’auteur

Michel Sallé, docteur en études politiques, spécialiste de l’Islande, est régulièrement sollicité par les médias. Il est l’auteur d’un ouvrage sur la société contemporaine, L’Islande (2013).

Æsa Sigurjónsdóttir est professeure d’histoire de l’art à l’Université d’Islande et commissaire d’expositions.


2. L’Islande des Vikings (Jesse Byock)

L'Islande des Vikings (Jesse Byock)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Seigneurs sanguinaires, maraudeurs sillonnant les rivages de l’Europe du Nord et pillant tout sur leur passage, les Vikings n’ont pas bonne réputation. Et pourtant ils ont fondé, en Islande, sur cette île demeurée quasi vierge de toute présence humaine jusqu’au IXe siècle, une société unique : basée sur un Etat libre et indépendant, elle est en grande partie exempte des hiérarchies sociales habituelles – y compris dans les rapports entre hommes et femmes – et fait reposer le règlement des conflits davantage sur le consensus que sur la violence et la guerre.

Entre festins de raie pourrie et manuel de survie en milieu hostile, conflits juridiques et méthode de construction des maisons en mottes de terre herbeuse… c’est la vie quotidienne des Vikings à l’époque médiévale qui nous est ici dévoilée. En entrelaçant ses propres recherches historiques et archéologiques avec ses interprétations magistrales des sagas, ces récits littéraires typiquement islandais, Jesse Byock fait revivre cette civilisation avec brio.

À propos de l’auteur

Jesse L. Byock est professeur d’études scandinaves vieux-nordiques et médiévales à la section scandinave de l’Université de Californie à Los Angeles. Il a reçu son doctorat de l’Université de Harvard.


3. L’Islande médiévale (Régis Boyer, Jean-Noël Robert)

L'Islande médiévale (Régis Boyer, Jean-Noël Robert)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Une sorte de paresse intellectuelle s’empare de nous dès qu’il s’agit du Nord, que nous nous empressons de reléguer dans des brumes inexpugnables. Pourtant, il appartient au premier chef à notre civilisation occidentale et aura même suscité, avec l’Islande, un phénomène culturel d’une telle qualité que les spécialistes, en mal d' »explication » satisfaisante parlent de « miracle islandais ».

En effet, que la poignée d’hommes et de femmes qui se sont installés dans cette île à partir de la fin du IXe siècle pour y édifier une société sans équivalent ailleurs – et notoirement en avance sur son temps-, une législation, une jurisprudence qui confondent l’entendement, et surtout une littérature qui compte parmi les plus beaux fleurons de notre Moyen Age (car elle va bien au delà des sagas), voilà qui devrait suffire à nous convaincre de l’urgence de combler nos lacunes sur ce point: c’est ce à quoi s’emploie le présent volume, qui s’attache autant à divulguer qu’à démythifier.

Car après tout, ce sont bien cette culture et cette civilisation-là qui auront sous-tendu le prestigieux phénomène viking.

À propos de l’auteur

Régis Boyer a été professeur de langues, littérature et civilisation scandinaves à l’Université Paris-Sorbonne et Directeur de l’Institut d’études scandinaves en la même université. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et traductions qui font autorité. Il dirige aux Belles Lettres la collection « Classiques du Nord ».

Il a publié dans la collection « Vérité des Mythes » La mort chez les anciens scandinaves (1994), Deux sagas islandaises légendaires (1996), Les sagas légendaires (1998) et Les sagas miniatures (1999). A paru également aux Belles Lettres en 2013 son Pourquoi faut-il lire les Lettres du Nord ?

Jean-Noël Robert, latiniste et historien de Rome, a publié aux éditions Les Belles Lettres une quinzaine d’ouvrages sur l’histoire des mentalités dans l’Antiquité romaine, parmi lesquels Les Plaisirs à Rome (1986, nlle édition 2005), Rome la gloire et la liberté (2008), Les Romains et la mode (2011) ou L’Empire des loisirs (Signet, 2011).

Il dirige en outre la collection « Realia » et celle des « Guides Belles lettres des civilisations » dans laquelle il a signé deux volumes, Rome et Les Étrusques.


4. Islande (Michel Sallé)

Islande (Michel Sallé)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

De plus en plus de touristes visitent l’Islande de nos jours, attirés par sa nature exceptionnelle. Mais l’Islande fascine aussi par son développement socio-économique, qui la place aujourd’hui en tête de nombreux classements internationaux.

Comment ses habitants ont-ils pu atteindre un tel niveau de vie sur une île perdue au milieu de l’Atlantique nord, sans ressources naturelles autres que le poisson et la possibilité récente de fabriquer de l’énergie bon marché ?

Commencée en 874, la colonisation de l’Islande est tardive mais très rapide puisqu’elle est considérée comme achevée en 930, date de la première réunion de son parlement, l’Alþingi. Les rois de Norvège ne perdront pas de vue ces Vikings qui ont quitté leur royaume pour fonder une curieuse république sans pouvoir exécutif. Ils imposent leur domination sur l’île en 1262, suivis par les Danois.

Commence alors une très longue période noire, faite surtout d’épidémies et de misère, au point que la population chute à moins de 30 000 à la fin du XVIIIe siècle, totalement oubliée du reste du monde, y compris des commerçants danois détenteurs du monopole du commerce.

La marche vers l’indépendance est engagée vers 1840 et dure un siècle, au cours duquel émerge une communauté dynamique dont le libéralisme clairement assumé repose sur un pacte social fort, qui résistera à des épreuves aussi dures que la crise financière de 2008.

À travers l’histoire, la géographie, la culture et la vie économique et politique de l’île, l’auteur montre l’ingéniosité et l’extraordinaire capacité de résilience de la société islandaise, une communauté apparemment isolée et pourtant si présente au monde.

À propos de l’auteur

Michel Sallé, docteur en études politiques (Fondation nationale des sciences politiques), est l’auteur d’une thèse sur la vie politique, économique et sociale de l’Islande contemporaine. Il a écrit de nombreux articles sur ce sujet, ainsi qu’une Histoire de l’Islande (Tallandier, 2018).


5. Deux îles aux confins du monde – Islande et Groenland (Sumarlidi R. Isleifsson)

Deux îles aux confins du monde - Islande et Groenland (Sumarlidi R. Isleifsson)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il est incontestable que l’Islande et le Groenland sont deux territoires différents, bien qu’ils soient voisins. Il existe nombre de différences entre l’Islande et le Groenland, mais également de nombreuses ressemblances.

Les deux îles partagent le fait d’être situées aux confins septentrionaux. Elles furent longtemps soumises à une autorité étrangère. Pendant longtemps, elles demeurèrent si éloignées du « centre » européen que c’est à peine si on les mentionnait.

C’est la fascinante histoire de la constitution de l’image de ces deux îles aux confins du monde que l’historien Sumarlidi R. Isleifsson nous raconte dans cet essai remarquable, contribuant ainsi à l’histoire de l’imaginaire du Nord et de l’Arctique.

À propos de l’auteur

Sumarlidi R. Isleifsson a publié de nombreux essais sur son pays, notamment sur l’histoire des syndicats islandais (2013) et sur l’histoire sociale de l’alcool (2015). Il a codirigé avec Daniel Chartier, dans cette même collection, un essai collectif intitulé Iceland an Images of the North (2011).

error: Contenu protégé