Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Ghana

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Ghana

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Ghana.


1. Avant l’empire du Ghana – L’Afrique de l’Ouest avant le VIè siècle (Youba Bathily)

Avant l'empire du Ghana - L'Afrique de l'Ouest avant le VIè siècle (Youba Bathily)

Disponible sur Amazon

L’empire du Ghana est le premier état africain connu en Afrique de l’Ouest. Les traditions rapportent l’existence d’autres formations politiques qui ont précédé le Ghana ou Wagadou et qui ont même contribué à la création du premier empire soudanais: l’Empire du Ghana.

Les sources de cette recherche sont orales et les informations ont été collectées auprès des conservateurs de différentes familles.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


2. L’or et les esclaves – Histoire des forts du Ghana du XVIe au XVIIIe siècle (Jean-Michel Deveau)

L'or et les esclaves - Histoire des forts du Ghana du XVIe au XVIIIe siècle (Jean-Michel Deveau)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Du XVIe au XVIIIe siècle, les Européens édifient un impressionnant ensemble de forts sur les côtes du Ghana, où ils achètent massivement de l’or et des esclaves. L’histoire de cette première colonisation de l’Afrique nous introduit au cœur de la rivalité des grandes puissances pour la domination économique du monde, mais illustre que cette primauté passait par une indispensable collaboration avec les grands États africains.

L’auteur commence par l’analyse des sociétés africaines et de la politique des États qui deviennent alors les interlocuteurs des Européens. Cette démarche conduit à mettre en perspective l’histoire interne de l’Afrique et à montrer qu’elle est le fruit d’une logique intérieure propre à ce continent et non pas essentiellement celui d’une influence européenne, comme on a trop longtemps voulu le laisser croire.

À propos de l’auteur

Jean-Michel Deveau est professeur d’histoire moderne à l’Université de Nice. À l’UNESCO, il est vice-président du Comité scientifique international  » La Route de l’esclave,  » et membre fondateur du Comité international d’experts du Projet éducatif sur la traite négrière transatlantique (TST) du Réseau du système des écoles associées.

Spécialiste d’histoire coloniale et d’histoire de l’esclavage, il a notamment publié Le Commerce rochelais face à la Révolution, La Traite rochelaise, La France au temps des négriers, Femmes esclaves, Australie, terre du rêve.


3. Le Royaume Asante (Ghana) – Parenté – Pouvoir – Histoire : XVIIe-XXe siècles (Gérard Pescheux)

Le Royaume Asante (Ghana) - Parenté - Pouvoir - Histoire : XVIIe-XXe siècles (Gérard Pescheux)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cet ouvrage est centré sur les relations entre la parenté, le pouvoir et l’histoire chez les Asante du Ghana entre les XVIIe et XXe siècles. Les Asante émergent peu à peu comme un groupe distinct qui formera le royaume du même nom, mais des précédents ont fourni un modèle et exercé des influences sur la création de ce royaume.

Au sein des Asante, les Oyoko vont rapidement devenir dominants. Leur itinéraire géographique et politique est l’histoire de la mise en place de cette domination. Fondé sur des sources orales et écrites, dont la collecte, le traitement et l’analyse relèvent aussi bien du métier d’anthropologue que de celui de l’historien, cet ouvrage fait place également aux apports de l’archéologie et de la linguistique.

Il propose une analyse historiographique très serrée des sources et de la bibliographie existante, explicitant à chaque fois les conditions de leur production. Il propose une réflexion d’une grande originalité, mettant en question entre autres les idées reçues sur la parenté chez les Asante, dont il démontre qu’elle ne répond pas au  » modèle  » exclusivement matrilinéaire dans lequel les travaux de ses prédécesseurs l’ont confiné.

Une analyse de la notion de personne chez les Asante et des modèles de parenté élaborés par R.S. Rattray et M. Fortes introduit une étude de chaque matriclan où sont abordés les ancêtres fondatrices, les mythes d’origine et récits de fondation et les itinéraires de chacun d’entre eux.

Une large place est consacrée au facteur patrilinéaire, la notion de ntoro, qui relève de la parenté sans pour autant être réductible à celle-ci. Cette analyse débouche sur des interrogations d’ordre méthodologique et théorique qui interpellent les études de parenté, incapables de rendre compte de ce principe selon les normes qu’elles emploient habituellement.

Étant donné le verrouillage opéré dans la capitale, Kumase, par les tenants de l’histoire officielle asante liés au Palais, il est remarquable que l’auteur ait réussi à franchir cet obstacle et à atteindre d’autres versions. En se basant sur l’analyse d’un certain nombre de rituels et de mythes, il est parvenu à éclairer la période jusque-là obscure qui a précédé la fondation de l’État asante.

La troisième partie offre une relecture subtile et convaincante de l’histoire de la dynastie royale Oyoko de Kumase. L’étude de cette histoire est la mise en perspective diachronique des poids relatifs de la matrilinéarité et du facteur patrilinéaire, de leur utilisation et manipulation, et de la dynamique des relations interpersonnelles à l’intérieur du lignage royal

À propos de l’auteur

Gérard Pescheux est docteur en anthropologie de l’École des hautes études en sciences sociales, chercheur associé au C.R.A. et membre du Ghana Studies Council.

Il poursuit depuis près d’une décennie des recherches sur le royaume asante du Ghana et prépare un ouvrage sur les rituels de royauté asante. Il est directeur de l’Institut français de recherche en Afrique à Ibadan (Nigeria)


4. Rois et peuples de l’empire du Ghana : VI-XII siècles (Youba Bathily)

Rois et peuples de l'empire du Ghana : VI-XII siècles (Youba Bathily)

Disponible sur Amazon

Cet ouvrage est une suite du livre, publié sous le nom « Les racines de l’Empire de Ghana », et faisant référence à la période qui précéda la formation du Wagadou ou Empire de Ghana.

Cette publication apporte des réponses aux questions qui restent encore obscures: la création du royaume et son évolution vers l’empire, les principales dynasties ou tribus qui y ont régné, l’organisation de l’état sous les différentes dominations, les principales provinces et leur capitale, les principaux souverains (leur nom, leur durée de règne, leur œuvre, leur apparence), la succession royale, relation avec les almoravides.

Le patrimoine immatériel, tradition orale, est la source de ce document. Mais cette tradition orale a été collectée à travers une méthodologie spéciale et auprès des informateurs non conventionnels.

L’empire de Ghana a été dirigé par des Berbères et des Noirs comme nous informent les sources écrites. Ce document retrace les cinq groupes de souverains qui se sont succédé pendant six siècles. Le pays était riche en or et il déclina au milieu du XIIe siècle.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


5. La politique extérieure du Ghana sous Kwame Nkrumah : 1957-1966 (Abou Dappah)

La politique extérieure du Ghana sous Kwame Nkrumah : 1957-1966 (Abou Dappah)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’indépendance du Ghana en mars 1957 fut l’occasion pour Kwame Nkrumah de dévoiler toute son ambition internationale et africaine. Sa politique extérieure se dessine autour de fondements tant endogènes qu’exogènes. La voulant très active sur le continent africain, il mobilise de nombreux moyens et met en place plusieurs instruments à cet effet.

Ainsi, du Ministère des affaires étrangères, au Centre des affaires africaines en passant par le Bureau et le Secrétariat aux affaires africaines, ces instruments expriment le dévouement et l’engagement du premier dirigeant ghanéen ainsi que de son parti le Convention People’s Party (CPP) sur la scène africaine et internationale.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.

error: Contenu protégé