Les 5 meilleurs livres sur l'histoire des Comores

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire des Comores

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire des Comores.


1. La vie du sultan Saïd Ali des Comores – Ma foi est ma force (Thoueybat Saïd Omar-Hilali)

La vie du sultan Saïd Ali des Comores - Ma foi est ma force (Thoueybat Saïd Omar-Hilali)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

À l’occasion du centenaire de la mort du sultan Saïd Ali, Thoueybat Saïd Omar-Hilali porte la lumière sur une injustice. Saïd Ali fut victime d’un complot orchestré par la cupidité d’un milieu affairiste, largement soutenu par la politique colonialiste du Pavillon de Flore et facilité par la complicité de notables comoriens.

Son tort fut d’avoir compris, avant ses compatriotes, l’importance de la situation hautement stratégique de l’archipel. En son âme et conscience, il opta pour le protectorat de la France plutôt que pour celui d’une autre puissance.

À propos de l’auteur

Thoueybat Saïd Omar-Hilali est consultante, politologue et ancienne ambassadeur, déléguée permanente des Comores auprès de l’UNESCO (1997-2008), diplômée de l’Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris, de l’INALCO et ancienne élève du CHEAM (Promotion Ismaÿl Urbain, 1990, Paris).


2. Les Comores, un peuple bafoué – Un archipel aux avatars coloniaux (Louis Vermay)

Les Comores, un peuple bafoué - Un archipel aux avatars coloniaux (Louis Vermay)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’archipel des Comores, quatre îles qui, au mépris des résolutions internationales, sont séparées depuis 1975 entre l’Union des Comores et Mayotte, devenue en mars 2011 un département français.

S’appuyant sur l’analyse de l’assassinat du Président Abdallah orchestré par Bob Denard, l’auteur condamne les avatars récurrents du colonialisme au sein de l’archipel entremêlant mercenaires, apartheid, services secrets et Françafrique.

À propos de l’auteur

Louis Vermay, de 1959 à 2000, porte des uniformes divers, de ceux d’enfant de troupe, appelé, sous-officier à ceux d’officier des troupes de marine et de plusieurs armées africaines.

Son parcours de deuxième classe à lieutenant-colonel le mène des régiments d’artillerie de part et d’autre du Rhin à la coopération au Gabon, aux Comores et à Djibouti en passant par le Service militaire adapté en Guyane et le renseignement à Paris et à Djibouti.

Durant plus de treize ans, il met son vécu institutionnel au service de l’entreprise privée en Europe, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, au Caucase et aux Etats-Unis. Au gré de ses pérégrinations professionnelles et privées, Louis Vermay passe plus de seize ans à l’étranger dont neuf ans en Afrique, continent dont il se sent particulièrement proche.


3. État français et colons aux Comores (1912-1946) (Mahmoud Ibrahime)

État français et colons aux Comores (1912-1946) (Mahmoud Ibrahime)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les soubresauts que connaît l’archipel des Comores depuis son indépendance en 1975 amènent de nombreux Comoriens à s’intéresser de plus en plus à leur propre histoire contemporaine. Ils espèrent y trouver les raisons des mécomptes de tous ordres pour tirer les leçons qui pourraient apporter une amélioration à leur pays.

Pourquoi en 1912 la France décide-t-elle de faire de cet archipel sans ressources économiques suffisantes une colonie ? Quelles sont les conséquences du rattachement des Comores à Madagascar entre 1912 et 1946 ? Quels rôles jouent l’administration et la Colonisation aux Comores pendant cette période ?

Cet ouvrage analyse les conflits qui, dans cette situation de colonisation, ont opposé les représentants de l’État colonial français aux Comoriens et aux sociétés coloniales. Il examine les mécanismes qui peuvent expliquer en partie l’archaïsme que connaît la société comorienne d’aujourd’hui.

À propos de l’auteur

Mahmoud Ibrahime est né à Moroni (Comores). Il est docteur en histoire de l’Université Paris 7, spécialiste de l’histoire coloniale. Il enseigne dans le secondaire en France depuis 20 ans.


4. Culture intellectuelle et colonisation aux Comores (1895-1974) (Toibibou Ali Mohamed)

Culture intellectuelle et colonisation aux Comores (1895-1974) (Toibibou Ali Mohamed)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Y avait-il place pour la figure de l’intellectuel dans une société telle que celle des Comores de la période coloniale ?

Ce livre analyse le parcours d’intellectuel et de fonctionnaire colonial d’Ahmad Qamar al-Dîn, lequel s’inscrit dans un réseau religieux et intellectuel complexe entre 1895 et 1974.

Après l’indépendance de Madagascar en 1960, il prend sa retraite aux Comores où il suscita une prise de conscience collective sur l’identité nationale, le patriotisme et l’accès à l’indépendance.

À propos de l’auteur

Toibibou Ali Mohamed est docteur en histoire de l’Université Paris Diderot-Paris 7 depuis 2010 et diplômé en éducation de l’Université d’Ottawa (Canada). Il est l’auteur de La transmission de l’islam aux Comores (L’Harmattan, 2008).


5. La naissance de l’élite politique comorienne, 1945-1975 (Mahmoud Ibrahime)

La naissance de l'élite politique comorienne, 1945-1975 (Mahmoud Ibrahime)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Depuis juillet 1997, l’Etat comorien est plongé dans une crise institutionnelle. On pourrait dire que depuis l’indépendance en 1975, les Comores n’ont pas réussi à trouver une forme constitutionnelle durable, et conforme aux aspirations démocratiques des Comoriens.

Comment comprendre que la démocratie ne réussisse jamais à prendre racine dans cet archipel après vingt-trois ans d’indépendance ? Faut-il imputer ces échecs à la manière dont l’Etat colonial a dirigé le pays pendant plus d’un siècle ?

La question est d’autant plus légitime que la plupart des hommes qui se succèdent aux hautes sphères du pouvoir ont tous ou presque été formés par cet Etat colonial, et que la France a pendant longtemps justifié son maintien aux Comores par une volonté de former des cadres capables de prendre en main les destinées de leur pays.

Mahmoud Ibrahime étudie ici trente années (1945-1975) qui ont vu l’émergence de l’élite politique comorienne, et analyse ses caractéristiques afin de nous amener vers une meilleure compréhension de l’Etat comorien actuel.

À propos de l’auteur

Mahmoud Ibrahime est Professeur de Français et d’Histoire-géo au Lycée Professionnel Jean-Moulin (Vincennes). Il est l’auteur de Etat français et Colons aux Comores, L’Harmattan, 1997. Il prépare actuellement une thèse sur Saïd Mohamed Cheikh.

error: Contenu protégé