Les 5 meilleurs livres sur la guerre de Trente Ans

Les 5 meilleurs livres sur la guerre de Trente Ans

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur la guerre de Trente Ans.


1. La guerre de Trente Ans : 1618-1648 (Henry Bogdan)

La guerre de Trente Ans Henry Bogdan

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Henry Bogdan s’est attaché à donner, dans un volume relativement concis, une vision globale, aussi claire que possible, de cet immense cataclysme qui mit à feu et à sang une grande partie de l’Europe.

Il s’est gardé de privilégier, comme le font généralement les historiens français, la participation de la France qui n’intervint militairement que seize ans après le début du conflit dont le théâtre principal fut le Saint Empire romain et germanique.

Religieuse à l’origine, la guerre de Trente Ans est partie de la Bohême où se déroulèrent les deux événements détonateurs : la défenestration de Prague par les protestants en 1618 et la célèbre défaite, à la Montagne Blanche, de ces derniers qui refusaient de reconnaître l’empereur Ferdinand II.

Les affaires de Bohême dégénérèrent en un interminable affrontement entre l’empereur catholique et certains princes protestants du Saint Empire, ce qui entraîna l’intervention en Allemagne des souverains protestants du Nord (Danemark et Suède), soutenus financièrement par la France de Richelieu et de Louis XIII, ceux-ci ayant intérêt à la défaite de l’empereur.

C’est en 1634-1635 que Richelieu intervint ouvertement à la fois contre les Impériaux et contre l’Espagne. Dès lors, le conflit franco-espagnol se greffant sur le premier, la guerre s’étendit en France, aux Pays-Bas, en Italie et en Catalogne.

Les traités de Westphalie mirent fin en 1648 à la guerre née en Bohême trente ans auparavant (tandis que se poursuivit jusqu’en 1659 le sempiternel affrontement franco-espagnol).

Dévastatrice et meurtrière (notamment pour l’Allemagne qui perdit un tiers de sa population et pour la Lorraine où la population de nombreux villages fut exterminée), la guerre de Trente Ans, aux incessants rebondissements, bouleversa l’Europe démographiquement et politiquement.

Il est indispensable d’en connaître l’histoire, si l’on veut comprendre l’évolution de l’Europe jusqu’à nos jours.

À propos de l’auteur

Henry Bogdan est agrégé d’histoire et titulaire de plusieurs diplômes des langues O (hongrois, finnois, estonien). Il est chargé de conférences à l’EMSST et à l’Institut de l’Europe centrale et orientale de l’université d’Aix-Marseille.

Spécialiste de l’Europe de l’Est et des problèmes des minorités nationales, il est l’auteur entre autres d’une Histoire de la Hongrie et, chez Perrin de : Histoire des pays de l’Est, Histoire des peuples de l’ex-URSS et des Chevaliers teutoniques.


2. Les armées françaises de la guerre de Trente Ans (Stéphane Thion)

Les armées françaises de la guerre de Trente ans Stéphane Thion

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les trois mousquetaires et Cyrano de Bergerac, Louis XIII et Richelieu, Condé et Turenne, La Rochelle et Rocroi. Voilà en quelques mots les représentations, littéraires ou historiques, que la majorité du public est capable d’associer aux événements tumultueux de la première moitié du dix-septième siècle. Ne nous en plaignons pas, c’est déjà bien !

Cet ouvrage commence en 1617, année où Louis XIII prend réellement le pouvoir en éloignant la reine mère et en ordonnant l’assassinat de Concini (24 avril 1617) et se termine en 1648, cinq ans après la mort de Louis XIII mais année du traité de Westphalie (24 octobre 1648).

Cette période fut en grande partie dominée par la personnalité et l’œuvre de Richelieu, entré au conseil du roi en avril 1624. Il proposa alors au Roi une ambition : « Ruiner le parti huguenot ; rabaisser l’orgueil des grands ; réduire tous les sujets en leur devoir et relever le nom du roi dans les nations étrangères au point où il devait être. » A sa mort, le 4 décembre 1642, ce programme avait été mené à bien.

C’est aussi cette volonté qui permettra à Louis XIII et Richelieu de disposer d’un formidable outil qui sortira transformé de la guerre de trente ans. L’armée que Marie de Médicis laisse à l’héritier de Henri IV est peu nombreuse et inexpérimentée. Mais les guerres de religion du début du règne de Louis XIII et l’action de Richelieu permettront au royaume de France de disposer d’une armée de plus en plus efficace.

Commandée par de grands capitaines tels que le duc de Rohan, le vicomte de Turenne ou le prince de Condé, elle fera des prodiges. Avins et la Valteline en 1635, Tornavento en 1636, Leucate en 1637, la Rota en 1639, Casal et Turin en 1640, Wolfenbüttel en 1641, Kempen et Lerida en 1642, Rocroi en 1643, Fribourg en 1644, Allerheim (ou Nördlingen) et Lhorens en 1645, Zusmarchausen en 1647 et Lens en 1648 forment une longue liste de victoires françaises qui en témoigne.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


3. La guerre de Trente Ans (Yves Krumenacker)

La guerre de Trente Ans Yves Krumenacker

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La guerre de Trente ans (1618-1648) est certainement le conflit le plus important qu’ait connu l’époque moderne. Pour l’Allemagne, elle représente un des plus grands cataclysmes de son histoire. Mais c’est aussi une catastrophe considérable pour l’ensemble de l’Europe centrale, constamment touchée par les combats.

C’est même l’ensemble de l’Europe qui est concerné, puisque presque tous les pays ont participé à un moment ou à un autre à cette guerre. On peut même parler de première guerre vraiment mondiale, dans la mesure où des batailles ont eu lieu au Brésil ou en Insulinde.

Cet ouvrage fait le point des connaissances sur cette question. Il offre un exposé précis du déroulement très complexe des événements, en insistant sur les régions qui sont les moins connues. Mais il veut aussi replacer le conflit dans l’histoire de chaque État et il ne se borne pas à indiquer le déroulement des faits.

Il évoque également les questions religieuses, politiques, économiques sous-jacentes au conflit. Il donne un aperçu des nouvelles approches historiques, que ce soit à propos de la révolution militaire, de l’histoire de la diplomatie, de la démographie ou de l’anthropologie historique.

Il cherche enfin à ouvrir sur les conséquences de cette guerre, aussi bien sur le plan de l’équilibre européen des puissances que sur celui des mentalités, de l’histoire des religions ou de l’évolution artistique

À propos de l’auteur

Yves Krumenacker, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, enseigne l’histoire moderne à l’université Jean Moulin (Lyon 3).

Il est spécialiste d’histoire religieuse, plus particulièrement de l’histoire du protestantisme, sur laquelle il a déjà écrit plusieurs livres et de nombreux articles. Il a également travaillé sur l’histoire de la spiritualité catholique du XVIIe siècle


4. Le comte de Tilly, général de la guerre de Trente Ans (Guillaume Samsoen de Gérard)

Le comte de Tilly général de la guerre de Trente Ans Guillaume Samsoen de Gérard

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le comte Jean T’Serclaes de Tilly fut l’un des plus grands chefs militaires du XVIIe siècle. Rarement y eut-il plus éblouissante carrière que celle de ce gentilhomme brabançon.

Après de solides études chez les Jésuites, il s’engagea à l’armée de Farnese, se mit à la disposition de l’empereur, combattit les Turcs, se révéla ensuite le grand vainqueur des deux premières phases de la guerre de Trente Ans et mourut en 1632, à l’âge de 73 ans, après avoir été blessé en défendant le passage de la rivière Lech.

L’auteur ne nous présente pas seulement la biographie de son héros. L’exposé qu’il fait de la guerre de Trente Ans est d’une clarté aussi rigoureuse que synthétique. Tilly resta invaincu jusqu’au moment où il rencontra un adversaire de classe exceptionnelle, Gustave-Adolphe, roi de Suède, qui savait habilement manier deux outils qui manquaient à Tilly : une armée  » moderne  » et l’or de Richelieu.

Mais Tilly avait des qualités morales qui transcendent le talent guerrier. Il était pieux, mais refusait tout sectarisme. Son souci du respect des populations et de leurs biens le distinguait de Mansfeld, de Brunswick, de Wallenstein, et des condottieri de son temps, qui pillaient et assassinaient sans vergogne.

Si tous les chefs des deux camps avaient été pareils à Tilly pendant la guerre de Trente Ans, l’Allemagne n’aurait pas connu cette accumulation de deuils et de ruines qui créa pour longtemps un inimaginable vide démographique, et économique au centre de l’Europe.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


5. La guerre de Trente Ans – Tome 1 – L’ombre de Charles-Quint (Henry Sacchi)

La guerre de Trente Ans – Tome I – L’ombre de Charles Quint Henry Sacchi

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Tournant important de l’histoire européenne, la Guerre de Trente Ans (1618-1648) liquide les structures économiques, sociales, politiques, religieuses et territoriales héritées de la Renaissance.

Ce premier tome s’attache à retrouver les causes du conflit dans l’examen des structures de l’Empire des Habsbourg. L’ouvrage analyse aussi la situation dans toute l’Europe à la veille de la guerre puis retrace les premières péripéties du drame jusqu’à la bataille de la Montagne-Blanche (1558 à 1620).

À propos de l’auteur

Henri Sacchi est un écrivain français, né en 1952, auteur d’études historiques sur le XVIIᵉ siècle et de romans d’aventures.

error: Contenu protégé