Les 5 meilleurs livres sur l'Empire romain

Les 5 meilleurs livres sur l’Empire romain

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’Empire romain.


1. SPQR – Histoire de l’ancienne Rome (Mary Beard)

SPQR - Histoire de l'ancienne Rome (Mary Beard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

L’ancienne Rome continue de soutenir l’édifice de la culture occidentale, de façonner notre vision du monde et la place que nous y occupons.

Mais comment et pourquoi ce qui n’était qu’un village insignifiant dans le centre de l’Italie a-t-il pu devenir une puissance à ce point dominante, exerçant son autorité sur un vaste territoire déployé à travers trois continents et façonnant nombre de nos concepts fondamentaux sur le pouvoir, la citoyenneté, la guerre, l’empire, le luxe ou la beauté ?

Pour y répondre, Mary Beard retrace mille ans d’histoire de l’Urbs, du mythe fondateur de Romulus et Remus à l’édit de l’empereur Caracalla offrant la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’empire (IIIe siècle).

Ce faisant, l’auteur conteste les perspectives historiques confortables, refusant l’admiration simpliste ou la condamnation systématique. Elle montre que l’histoire romaine, loin d’être figée dans le marbre, est constamment révisée en fonction de nouvelles connaissances. Rome ne fut pas, par exemple, le petit frère violent de la Grèce, féru d’efficacité militaire, là où son aînée aurait au contraire privilégié la recherche intellectuelle.

De célèbres personnages – Cicéron, César, Cléopâtre, Auguste et Néron – prennent ainsi une tout autre couleur, tandis que les acteurs négligés dans les histoires traditionnelles – les femmes, les esclaves et affranchis, les conspirateurs et, globalement, ceux qui ne sont pas du côté des vainqueurs – retrouvent leur place dans l’éblouissante aventure romaine.

SPQR – Senatus Populus Que Romanus – est l’abréviation qu’utilisent les Romains pour désigner leur État. À travers ce livre exceptionnel, ponctué par une centaine d’illustrations, le Sénat et le Peuple de Rome reprennent vie.

À propos de l’auteur

Figure académique anglaise, Mary Beard est professeur à Cambridge. Personnalité hors norme, alliant une hauteur de vue unique à une écriture rare, elle est membre de la British Academy et de l’American Academy of Arts and Sciences.

Auteur de nombreux livres acclamés par la presse et plébiscités par le public, dont The Roman Triumph, The Parthenon, et Pompéi, elle est également chargée de l’Antiquité pour le prestigieux Times Literary Supplement. Brillante pédagogue, elle conseille la BBC pour ses émissions historiques.


2. Comment l’Empire romain s’est effondré (Kyle Harper)

Comment l'Empire romain s'est effondré (Kyle Harper)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Ce livre monumental propose un autre récit de la chute de Rome, faisant des puissances de la nature un acteur essentiel de son destin. Changements climatiques, éruptions et bactéries ont largement pesé dans la décimation de l’Empire, marquant la période qui s’étend du VIe au VIIe siècle, comme la plus grande régression de toute l’histoire de l’humanité en matière de population.

Comment Rome est-elle passée d’un million d’habitants à 20 000 (à peine de quoi remplir un angle du Colisée) ? Que s’est-il passé quand 350 000 habitants sur 500 000 sont morts de la peste bubonique à Constantinople ?

On ne peut plus désormais raconter l’histoire de la chute de Rome en faisant comme si l’environnement (climat, bacilles mortels) était resté stable. L’Empire tardif a été le moment d’un changement décisif : la fin de l’Optimum climatique romain qui, plus humide, avait été une bénédiction pour toute la région méditerranéenne. Les changements climatiques ont favorisé l’évolution des germes, comme Yersinia pestis, le bacille de la peste bubonique.

Mais ” les Romains ont été aussi les complices de la mise en place d’une écologie des maladies qui ont assuré leur perte “. Les bains publics étaient des bouillons de culture ; les égouts stagnaient sous les villes ; les greniers à blé étaient une bénédiction pour les rats ; les routes commerciales qui reliaient tout l’Empire ont permis la propagation des épidémies de la mer Caspienne au mur d’Hadrien avec une efficacité jusque-là inconnue. Le temps des pandémies était arrivé.

Face à ces catastrophes, les habitants de l’Empire ont cru la fin du monde arrivée. Les religions eschatologiques, le christianisme, puis l’islam, ont alors triomphé des religions païennes.

À propos de l’auteur

Kyle Harper est professeur d’histoire à l’université de l’Oklahoma (États-Unis).


3. Histoire de la Rome antique – Les armes et les mots (Lucien Jerphagnon)

Histoire de la Rome antique - Les armes et les mots (Lucien Jerphagnon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Rome, maîtresse du monde. Les douze siècles de l’histoire romaine ont longtemps constitué le passage obligé d’une éducation humaniste. Ils pâtissent aujourd’hui des clichés et des anachronismes répandus par le cinéma et le roman.

Aristocrates républicains idéalisés en défenseurs des libertés modernes, empereurs rabaissés au rang de tyrans maniaques, premiers chrétiens confinés dans l’obscurité des catacombes. Autant de généralités hâtives que Lucien Jerphagnon s’emploie à combattre, avec un bonheur d’écriture, une densité de réflexion et un humour souvent corrosif qui sont un véritable régal.

Synthèse d’histoire politique, militaire, sociale et intellectuelle, nourrie des derniers acquis de la recherche, ce livre est aussi une vaste fresque où se côtoient grands seigneurs, mécènes, poètes et philosophes. Tous ont contribué à bâtir cette civilisation fascinante dont l’héritage imprègne, aujourd’hui encore, notre pensée et notre langage.

À propos de l’auteur

Spécialiste de la pensée grecque et romaine, Lucien Jerphagnon a notamment publié dans la collection « Pluriel » Au bonheur des sagesLes Divins CésarsHistoire de la penséeMes leçons d’antan et Les dieux ne sont jamais loin.

4. La chute de l’Empire Romain (Bertrand Lançon)

La chute de l'Empire Romain (Bertrand Lançon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Et si la chute de l’Empire romain n’avait jamais eu lieu ?

La ” chute ” de l’Empire romain ne cesse de faire couler beaucoup d’encre. Plus encore, elle a suscité un nombre de publications sans précédent ces dernières années. On la traite à tort comme une énigme historique qu’il s’agirait de résoudre en identifiant les causes, alors que c’est bien la longévité de l’Empire romain qui relève de l’énigmatique.

Si elle fascine autant, c’est parce qu’elle agit tel un miroir reflétant les peurs contemporaines du déclin et de l’effondrement, qui connaissent aujourd’hui un nouvel essor au sein de l'” Empire américain ” comme de l’Union européenne.

Si ce livre raconte et interroge naturellement le dernier siècle de l’empire d’Occident, il entend montrer que sa ” chute ” est largement un fantasme. Non seulement il est impossible d’en épuiser la réalité, mais encore la culture occidentale semble n’avoir aucun désir d’y renoncer. La raison en est peut-être que cet abandon mettrait en cause le pessimisme foncier qui la sous-tend.

Cette ” chute ” est devenue une histoire sans fin, car on s’efforce en vain d’accumuler les facteurs incertains d’un événement sans contours définissables, tandis qu’elle sert en réalité de miroir et d’exutoire à nos angoisses.

À propos de l’auteur

Bertrand Lançon est professeur émérite d’histoire romaine à l’université de Limoges. Ses travaux portent principalement sur les empereurs et les aspects politiques, religieux et médicaux des IVe-VIe siècles.

Il a notamment publié Rome dans l’Antiquité tardive (312-604) ; Constantin (avec Tiphaine Moreau) et, chez Perrin, Théodose.


5. Naissance, vie et mort de l’empire romain (Yann Le Bohec)

Naissance, vie et mort de l'empire romain (Yann Le Bohec)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Une vaste fresque du monde romain, véritable somme par Yann Le Bohec, professeur émérite d’histoire romaine de l’université Paris IV-Sorbonne.

La chronologie est essentielle pour l’histoire, il a fallu commencer par là. Ensuite, une déclinaison thématique : institutions, armée (jadis négligée), économie, société, culture (souvent oubliée) et religions (au pluriel). On a ajouté à cela une ouverture sur la vie quotidienne.

L’étendue de l’empire imposait également de brosser un tableau des différentes régions qui le composaient. Après ces descriptions du Principat, un retour à la chronologie s’imposait, lié à la thématique et à la diversité géographique.

La crise du IIIe siècle fut surtout militaire, et aussi économique (conjoncturelle, ce qui a échappé aux historiens) ; les conséquences sont connues, mais pas les causes. Le Bas-Empire, pour finir, reprend le même schéma, chronologique et thématique, avec une problématique particulière. L’étude de cette période conduit à deux questions : quand et pourquoi l’empire romain est-il mort ?

Un ouvrage destiné aux étudiants de master et aux nombreux amateurs d’histoire romaine qui reconnaissent en Yann Le Bohec un pédagogue éclairé. S’appuyant sur une illustration abondante, l’auteur balaye toute la destinée de l’empire romain et en restitue la vie et l’esprit. Un livre incontournable.

À propos de l’auteur

Yann Le Bohec est un universitaire historien et épigraphiste français né le 26 avril 1943 à Carthage, en Tunisie. Professeur émérite à l’université Paris IV, il est spécialiste de l’Antiquité romaine, en particulier d’Afrique romaine et d’histoire militaire.

 
error: Contenu protégé