Les 5 meilleurs livres sur le Dzogchen

Les 5 meilleurs livres sur le Dzogchen

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le Dzogchen.


1. Dzogchen et tantra – La voie de la lumière du bouddhisme tibétain (Chögyal Namkhai Norbu, John Shane)

Dzogchen et tantra - La voie de la lumière du bouddhisme tibétain (Chögyal Namkhai Norbu, John Shane)

Disponible sur Amazon

Le Dzogchen, ou voie de la Grande Perfection, est considéré comme l’enseignement suprême de la tradition Nyingmapa, c’est-à-dire de la plus ancienne et la plus ésotérique des écoles du bouddhisme tibétain. Il conduit à appréhender directement sa véritable nature, à atteindre la transparence totale de l’esprit et à maintenir cet état de clarté dans la vie quotidienne.

Pour accomplir ce retour à la conscience primordiale, méditation et yoga offrent des voies privilégiées, que nous expose ici Namkhaï Norbu Rinpoché. Nul ne peut pratiquer réellement le Dzogchen s’il n’est d’abord reçu par un maître, mais chacun peut par ce texte découvrir les enseignements les plus élevés du bouddhisme tibétain.

À propos de l’auteur

Chögyal Namkhai Norbu était l’un des maîtres majeurs du Dzogchen..


2. Le miroir au sens limpide – Trésor du Dzogchen (Nuden Dorjé, James Low)

Le miroir au sens limpide - Trésor du Dzogchen (Nuden Dorjé, James Low)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le Miroir au Sens Limpide est un texte dzogchen du grand maître tibétain Nuden Dorjé (XIXe siècle) ici commenté par James Low. Il traite de la vue et de la pratique du dzogchen, la grande perfection naturelle, voie directe permettant de s’éveiller sans effort à la nature essentielle de l’esprit, de manière immédiate et radicale, grâce à des pratiques très puissantes et originales.

Rares sont les textes authentiques du dzogchen disponibles dans des langues occidentales ; la publication de celui-ci en français est un événement pour tous ceux qui s’intéressent au bouddhisme, ou plus largement qui cherchent des voies vers l’éveil.

James Low a su présenter cet enseignement profond de manière moderne, vive et même impertinente ce qui rend le livre accessible à tous, qu’on soit bouddhiste ou non.

À propos de l’auteur

Nuden Dorjé est considéré comme une incarnation de Kyétchoung Lotsa, l’un des principaux disciples de Padmasambhava et il reçut de ce dernier cet enseignement du Miroir au Sens Limpide. Il vécut dans l’est du Tibet, au XIXe siècle, principalement au monastère de Khordong.

James Low a commencé à étudier et à pratiquer le bouddhisme tibétain en Inde dans les années 1960. Il enseigne maintenant en Europe les principes du dzogchen et a publié plusieurs traductions et commentaires de ces textes.


3. Le vol du Garouda – La tradition dzogchen du bouddhisme tibétain (Keith Dowman)

Le vol du Garouda - La tradition dzogchen du bouddhisme tibétain (Keith Dowman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cet ouvrage exceptionnel regroupe un certain nombre de textes majeurs de la littérature bouddhiste tibétaine de l’école nyingma, et plus particulièrement du  » véhicule  » bouddhiste le plus achevé, le Dzogchen, la Grande Perfection qui est la quintessence des voies tantriques vers la bouddhéité.

La pratique du Dzogchen nous permet de faire l’expérience directe de la nature de l’esprit et de l’unité du samsara et du nirvana. Les enseignements mystiques du Dzogchen sont de plus en plus largement enseignés en Occident ; ceux qui désireront approfondir leur compréhension de ces pratiques, claires et puissantes, considéreront Le vol du Garouda comme un ouvrage essentiel.

Le livre transmet les conseils du cœur de l’un des maîtres les plus révérés du Tibet, le yogi itinérant Shabkar, qui communique ici l’essence des enseignements Dzogchen grâce à des chants à la fois poétiques et poignants. En même temps que les chants de Shabkar, Keith Dowman a traduit quatre autres textes déterminants du Dzogchen, notamment un texte remarquable de Patrul Rinpoché.

Ces textes s’adressent à tous : aux bouddhistes de toutes sortes, y compris les pratiquants du Zen et de la méditation Vipassana, qui trouveront dans ces explications lyriques de la vue Dzogchen une formidable inspiration, mais aussi plus largement à tous les chercheurs de vérité. Il s’agit ici d’un enseignement universel et parmi les plus profonds qui soient.

À propos de l’auteur

Keith Dowman est un enseignant et traducteur bouddhiste basé à Katmandou au Népal, où il habite depuis 25 ans. Il a pratiqué le bouddhisme tibétain depuis plus de 30 ans et étudié avec certain des plus grands maîtres contemporains de Dzogchen et Mahamoudra.

Il enseigne le bouddhisme et conduit des retraites de méditation dans le monde entier, et a gagné sa réputation grâce à son approche directe du bouddhisme dépourvue des rituels, pièges et jargons culturels. Plus récemment il s’est consacré uniquement à la conduite de retraites Dzogchen.


4. Enseignements dzogchen (Namkhaï Norbu)

Enseignements dzogchen (Namkhaï Norbu)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre présente un ensemble d′enseignements donnés oralement par Chögyal Namkhai Norbu à ses étudiants à travers le monde. Namkhai Norbu est aujourd′hui un des plus grands maîtres tibétains vivants ; il transmet le dzogchen, considéré comme la cime et l′essence du bouddhisme tibétain.

Le dzogchen ou  » grande perfection  » est l′enseignement et la pratique qui dévoilent la perfection naturelle de notre véritable nature, la Présence éveillée (rigpa) ou Nature de Bouddha. Cette voie directe enseignée dans les écoles tibétaines Nyingmapa et Bönpo repose sur la transmission du maître qui présente à ses disciples la nature de leur esprit.

Grâce à ses explications et instructions claires, directes et précises, l′auteur sait rendre accessibles ces profonds enseignements issus de la lignée la plus ancienne du bouddhisme tibétain. Ce livre contient une immense sagesse, un savoir précieux et rare qui intéressera tous les pratiquants du dzogchen, mais plus largement les bouddhistes et tous les chercheurs de vérité.

Le livre a été traduit par Serge Zaludkowski, qui est lui-même un pratiquant bouddhiste. Cette traduction a été revue par la Communauté dzogchen de Namkhai Norbu.

À propos de l’auteur

Né à Derghe (Tibet oriental) en 1938, Chögyal Namkhai Norbu fut reconnu à sa naissance comme la réincarnation d’un célèbre maître de la tradition dzogchen. Vers la fin des années cinquante, il était déjà considéré, en dépit de son jeune âge, comme un profond connaisseur de la culture tibétaine et du dzogchen.

En 1963 on lui demanda d’enseigner la langue et la littérature tibétaines à l’Institut universitaire oriental de Naples, où il a travaillé jusqu’en 1992, en axant particulièrement ses recherches sur l’étude de l’histoire antique du Tibet.

Retraité de l’université depuis 1992, Namkhaï Norbu est aujourd’hui un des maîtres les plus respectés de la tradition tibétaine du dzogchen. Il est l’auteur de 14 ouvrages dont « Yantra Yoga » paru chez Almora en 2017.


5. Le miroir du cœur – Tantra du Dzogchen (Philippe Cornu)

Le miroir du cœur - Tantra du Dzogchen (Philippe Cornu)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Considéré comme la cime des enseignements dans le bouddhisme tibétain, le Dzogchen, ou voie de la Grande Perfection, traite de la véritable nature de notre esprit et des pratiques pour la réaliser. Le Miroir du cœur de Vajrasattva est l’un des tantras fondateurs de cette voie, c’est-à-dire un texte source, une révélation de l’esprit de sagesse des Bouddhas, à l’origine de tous les enseignements.

Si sa force vive réside dans sa transmission vivante, de maître à disciple, sa traduction et les commentaires proposés par Philippe Cornu montrent un aspect méconnu de la littérature mystique tibétaine. Élan poétique, style épique et densité sont caractéristiques de ces textes sacrés dont le but est d’œuvrer à la libération des êtres.

À propos de l’auteur

Président de l’Institut d’études bouddhiques, Philippe Cornu enseigne à l’INALCO à Paris et à l’UCL à Louvain-la-Neuve (Belgique). Traducteur de tibétain, spécialiste du bouddhisme, il a notamment publié Le Bouddhisme. Une philosophie du bonheur ? (Seuil, 2013).

error: Contenu protégé