Les 5 meilleurs livres de Zygmunt Bauman

Les 5 meilleurs livres de Zygmunt Bauman

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres de Zygmunt Bauman.


1. La vie liquide (Zygmunt Bauman)

La vie liquide (Zygmunt Bauman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

La vie liquide est la vie prise dans le flux incessant de la mobilité et de la vitesse. Elle est le triomphe du consumérisme. Tout, y compris l’homme, devient objet de consommation, avec une date de péremption au-delà de laquelle il devient jetable.

Analysant les changements qui affectent l’individu, les nouveaux modes de la célébrité, les transformations de la culture ou encore la promotion de la sécurité comme valeur, l’auteur décrit ainsi la société en voie de liquéfaction avancée et avance des pistes pour imaginer un avenir plus vivable.

Ouvrage fondateur de la pensée de Zygmunt Bauman, La Vie liquide annonce les concepts qu’il déploie dans toute son oeuvre et est considéré comme un livre majeur de la sociologie politique.

À propos de l’auteur

Zygmunt Bauman, né le 19 novembre 1925 à Poznań et mort le 9 janvier 2017 à Leeds, est un sociologue possédant la double nationalité britannique et polonaise. Doctorant et enseignant à la London School of Economics, il était également professeur émérite à l’université de Leeds.


2. Le présent liquide (Zygmunt Bauman)

Le présent liquide (Zygmunt Bauman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Notre société engendre de nouvelles peurs. Car la modernité, devenue  » liquide « , a fait triompher l’incertitude perpétuelle : la quête de sens et de repères stables a laissé la place à l’obsession du changement et de la flexibilité. le culte de l’éphémère et les projets à courts terme favorisent le règne de la concurrence au détriment de la solidarité et transforment les citoyens en chasseurs ou, pis, en gibier. Ainsi le présent liquide sécrète des individus peureux, hantés par la crainte de l’insécurité.

L’un des plus grands sociologues contemporains porte un regard sans concession sur l’insécurité sociale et s’interroge sur la fin des utopies.

À propos de l’auteur

Zygmunt Bauman, né le 19 novembre 1925 à Poznań et mort le 9 janvier 2017 à Leeds, est un sociologue possédant la double nationalité britannique et polonaise. Doctorant et enseignant à la London School of Economics, il était également professeur émérite à l’université de Leeds.


3. L’amour liquide (Zygmunt Bauman)

L'amour liquide (Zygmunt Bauman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Cet ouvrage aborde la figure centrale de notre époque « moderne liquide » contemporaine : l’homme ou la femme sans liens et, en particulier sans ceux de type fixe ou durable qui permettraient de mettre un terme aux efforts de définition et d’affirmation de soi.

Dépourvus de liens permanents, les habitants de notre société moderne liquide doivent nouer ceux qu’ils souhaitent utiliser pour s’engager auprès des autres par le biais de leurs propres jugeote, talents et dévouement. Rien ne garantit cependant la durée des liens en question.

En outre, il convient de ne pas les nouer trop fort, afin qu’on puisse les dénouer rapidement et avec le moins d’efforts possible, lorsque les circonstances évoluent : or, c’est certain, dans notre société moderne liquide contemporaine, elles vont évoluer sans arrêt.

L’étrange fragilité des liens humains, le sentiment d’insécurité qu’elle inspire, ainsi que les désirs conflictuels visant à resserrer les liens tout en leur laissant du mou, constituent les thèmes principaux du nouvel ouvrage de Zygmunt Bauman, l’un des penseurs sociaux les plus influents et originaux de notre époque.

À propos de l’auteur

Zygmunt Bauman, né le 19 novembre 1925 à Poznań et mort le 9 janvier 2017 à Leeds, est un sociologue possédant la double nationalité britannique et polonaise. Doctorant et enseignant à la London School of Economics, il était également professeur émérite à l’université de Leeds.


4. Vies perdues – La modernité et ses exclus (Zygmunt Bauman)

Vies perdues - La modernité et ses exclus (Zygmunt Bauman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Le triomphe global de la modernité a changé le monde dans lequel nous vivons. Si le monde moderne est fondé sur la construction de l’ordre, la situation initiale a été rendue de plus en plus complexe par l’augmentation de la population, l’accélération du processus industriel et l’émergence de nouveaux pays accédant à la modernisation.

Toute forme d’ordre implique des rebuts. Notre planète est pleine et déborde de déchets ; mais aujourd’hui, ce terme désigne souvent ce que l’auteur appelle des  » déchets humains « , une population en surnombre d’êtres qui sont rejetés, exclus, qui ne peuvent rien faire de leur existence.

À propos de l’auteur

Zygmunt Bauman, né le 19 novembre 1925 à Poznań et mort le 9 janvier 2017 à Leeds, est un sociologue possédant la double nationalité britannique et polonaise. Doctorant et enseignant à la London School of Economics, il était également professeur émérite à l’université de Leeds.


5. Les riches font-ils le bonheur de tous ? (Zygmunt Bauman)

Les riches font-ils le bonheur de tous ? (Zygmunt Bauman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Notre monde n’a jamais été aussi riche et inégalitaire. N’en déplaise aux fondamentalistes de la croissance économique, le fossé continue de se creuser entre les uns, de plus en plus riches, et les autres, de plus en plus pauvres. A l’heure actuelle, une infime minorité de la population mondiale concentre près de la moitié des richesses totales. La « main invisible » des marchés opère pour une petite caste, étranglant tous les autres.

Dans cet essai incisif, Zygmunt Bauman condamne les mirages de la société de consommation, du toujours plus. Il poursuit sa réflexion sur les ravages de la mondialisation, en attaquant les systèmes élitistes. Il montre leur inefficacité économique et sociale, ainsi que les dangers qui pèsent désormais sur la démocratie.

À propos de l’auteur

Zygmunt Bauman, né le 19 novembre 1925 à Poznań et mort le 9 janvier 2017 à Leeds, est un sociologue possédant la double nationalité britannique et polonaise. Doctorant et enseignant à la London School of Economics, il était également professeur émérite à l’université de Leeds.

error: Contenu protégé