Les 5 meilleurs livres de Sophie Chauveau

Les 5 meilleurs livres de Sophie Chauveau

Sophie Chauveau, née le 30 janvier 1953 à Boulogne-Billancourt, est une écrivaine, journaliste et metteuse en scène française. Depuis 2015, elle est administratrice de la SGDL et de la SOFIA.


1. La passion Lippi

La passion Lippi Sophie Chauveau

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Florence 1414. Un enfant hirsute, aux pieds couverts de corne, griffonne furieusement une fresque remarquable à même le sol d’une ruelle des bas-fonds de la ville.

Miraculeusement repéré par Cosme de Médicis et placé au couvent des carmes, il va faire souffler un vent de passion sur la peinture de la Renaissance.

Moine et libertin, artiste intransigeant et manipulateur sans scrupules, futur maître de Botticelli, ses sublimes madones bouleversent son époque. Elles lui sont pourtant très intimement inspirées par les filles des maisons de plaisir de Florence qui en ont fait leur petit prince caché.

Bravant tous les interdits et jusqu’à l’autorité suprême du Pape, il commet par amour l’ultime provocation. Le scandale le pousse à l’exil et le renvoie au secret sanglant enfoui au cœur de son enfance.

Peintre voyou, ange ivre, fra Filippo Lippi invente un rapport nouveau entre l’art et le monde de l’argent et, le premier, fait passer les peintres du statut d’artisans estimés à celui d’artistes reconnus.


2. Le rêve Botticelli

Le rêve Botticelli Sophie Chauveau

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Florence, quinzième siècle. Sous le règne de Laurent le Magnifique, jamais le sang, la beauté, la mort et la passion ne se sont autant mêlés dans la capitale toscane.

Le plus doué des élèves de Fra Filippo Lippi, un certain Sandro Filipepi surnommé depuis l’enfance « botticello » (le petit tonneau) va mener à son apogée la peinture de la Renaissance. Maître d’œuvre de la chapelle Sixtine, créateur bouleversant d’un « Printemps » inouï, il ressent intimement et annonce les soubresauts de son époque.

Pendant que Savonarole enflamme la ville par ses prophéties apocalyptiques, il continue à peindre avec fougue. Il entretient alors avec Léonard de Vinci une relation faite de rivalité farouche et d’amitié profonde. Adulé puis oublié de tous, aussi secret que Florence est flamboyante, Botticelli habite un rêve connu de lui seul.

Sophie Chauveau lève le voile sur la personnalité intime, les amours et la mélancolie fascinante du plus mystérieux des génies de l’histoire de l’art. Après « La Passion Lippi », elle poursuit son voyage unique dans le siècle de Florence.


3. L’obsession Vinci

L’obsession Vinci Sophie Chauveau

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Florence 1476 Leonardo di ser Piero da Vinci, 24 ans, sort littéralement brisé d’un affrontement sanglant avec son père. En quelques semaines, il se reconstruit et se choisit un destin inouï, unique qui marquera la Renaissance et l’histoire de l’humanisme.

Mais qui est véritablement Léonard de Vinci ? On connaît l’inventeur virtuose, le scientifique précurseur, fasciné par les mécanismes du corps humain ou les tourbillons de l’eau, le peintre et le sculpteur de génie… mais l’homme, son intimité, les ressorts de son inépuisable créativité ?

Des bas-fonds de Florence à la forteresse de Ludovic Le More à Milan, des campagnes guerrières de César Borgia à la cour de François Ier, jeune roi passionné qui le choisit pour père d’adoption, Léonard dissimule. Quelle obsession profonde le pousse à séduire tous ceux qui l’approchent ? Pourquoi cette frénésie de tout connaître, tout explorer, tout essayer, pour toujours tout abandonner, sauf ceux qu’il aime ?

Sa ville, Florence, le boude. Rome le rejette, mais fait un triomphe à Raphaël. Venise se méfie de lui… Pourquoi ? Quelles sont ses relations avec ses pairs et surtout son alter ego Botticelli, le maître de la mélancolie ?


4. Fragonard, l’invention du bonheur

Fragonard l’invention du bonheur Sophie Chauveau

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Paris 1761, dans le rougeoiement crépusculaire de la monarchie, une couleur nouvelle apparaît, un « jaune vie » éclatant, qui va révolutionner d’un sourire l’art pictural.

Frangonard invente le bonheur… et Sophie Chauveau, avec le talent si particulier qui est le sien, brosse avec un formidable luxe de détails, la fresque foisonnante et méconnue de ses soixante-quatorze années d’existence.

Du soleil de Grasse aux ruelles lugubres de la capitale, des ateliers de Chardin ou Boucher à l’école de Rome, d’un Louvre totalement inconnu, véritable cité des artistes, aux intrigues assassines des salons du Paris pré-révolutionnaire, des horreurs de la Terreur aux diktats imprévisibles de l’Empire, Jean-Honoré Fragonard traverse miraculeusement un demi-siècle de chaos.

Éternel amoureux d’une famille recomposée très particulière et de la ribambelles d’animaux qui l’entoure, Fragonard est le jouet des caprices des puissants mais ne se soumet qu’à son seul désir : peindre.

Précurseur des impressionnistes, premier conservateur du futur musée du Louvre par la grâce de Napoléon avec le soutien actif de David, il pose un regard nouveau sur l’amour.-, ivre de couleur et de lumière

. »Frago » comme il signe lui-même ses œuvres, aura toujours choisi la voie faussement futile de la légèreté. Certains historiographes de l’art ne lui ont jamais pardonné. Sophie Chauveau balaie leurs doutes avec jubilation et une profonde tendresse.


5. Diderot, le génie débraillé

Diderot le génie débraillé Sophie Chauveau

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Diderot l’écrivain, le philosophe, l’Encyclopédiste nous est ici révélé sous un autre jour.

Voici un adolescent, fuyant son père avec la complicité de sa sœur, qui plonge avec délices dans le Quartier Latin. Voici un bon vivant, gastronome et séducteur, navigant d’amour en amour.

Surveillé par les censeurs sous le règne du Roi Soleil, il se passionne pour toutes les causes, entraîne d’Alembert, La Condamine dans l’aventure de l’Encyclopédie. Avant de quitter la France pour la Russie et de rejoindre à Saint-Pétersbourg la cour de la Grande Catherine…

Après avoir ressuscité Lippi, Botticelli, et Leonard de Vinci dans le « Siècle de Florence », Sophie Chauveau se penche avec la même verve sur le siècle des Lumières. Des années bohème aux cercles de l’Encyclopédie, elle nous raconte la vie passionnée et passionnante d’un de nos plus grands penseurs.

error: Contenu protégé