Les 5 meilleurs livres sur le socialisme

Les 5 meilleurs livres sur le socialisme

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le socialisme.


1. Qu’est-ce que le socialisme ? Une leçon de philosophie (Jean Jaurès)

Qu'est-ce que le socialisme ? Une leçon de philosophie (Jean Jaurès)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Qu’est-ce que le socialisme ? Une politique, mais fondée sur une philosophie, et sur le cœur de la vie humaine. C’est ce que Jaurès, homme politique, mais aussi philosophe, démontre dans ces deux inédits essentiels.

Le socialisme consiste à justifier l’intervention de la société dans la vie humaine, les « relations de travail ». Mais il le fait pour réaliser la liberté individuelle et les principes universels, dans le monde concret et vivant.

Revenir à l’origine du socialisme pour résister à la « fin de l’histoire », tel est le programme de ce livre. Ce n’est pas un hasard si ces deux textes précèdent le retour de Jaurès en politique en tant que député de Carmaux. Jaurès se confronte au réel, à la fois en philosophe et en citoyen.

Pour lui, la liberté et la justice sont indispensables pour sauver la politique et l’humanité. Quoi de plus actuel ? Ces textes, qui forment une véritable leçon de philosophie, aident à penser le socialisme et notre temps.

À propos de l’auteur

Auguste Marie Joseph Jean Léon Jaurès, dit Jean Jaurès, est un homme politique français, né à Castres le 3 septembre 1859 et mort assassiné à Paris le 31 juillet 1914. Issu d’une famille de la bourgeoisie, il étudie à l’École normale supérieure et obtient une agrégation de philosophie.


2. Le socialisme en France et en Europe (XIXe-XXe siècle) (Michel Winock)

Le socialisme en France et en Europe (XIXe-XXe siècle) (Michel Winock)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le socialisme a fait sa première véritable percée électorale en France en 1893. Un siècle plus tard, ses objectifs n’ont été atteints nulle part. Pourtant, le XXe siècle est profondément marqué par lui et par le communisme, qui en a été la variante grandiose et tragique.

L’auteur présente ici, successivement, un essai de synthèse sur cette histoire, en s’efforçant d’analyser la nature multiple d’un mouvement autant que d’en repérer les principales étapes, et un recueil d’études plus spécialisées sur le socialisme français – ce qui est mort et ce qui survit à de grandes espérances.

À propos de l’auteur

Professeur émérite d’histoire contemporaine à Sciences Po, auteur de nombreux ouvrages, Michel Winock a reçu le prix Médicis essai pour Le Siècle des intellectuels (1997) et le prix Goncourt de la biographie pour Madame de Staël (2010).


3. Quand les socialistes inventaient l’avenir – 1825-1860 (Edward Castleton, Ludovic Frobert, François Jarrige)

Quand les socialistes inventaient l'avenir - 1825-1860 (Edward Castleton, Ludovic Frobert, François Jarrige)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cet ouvrage ambitieux propose une cartographie des grandes figures, des idées et controverses du premier socialisme français, aujourd’hui largement méconnu et pourtant incroyablement inventif et actuel.

Dans les années qui suivent les Trois Glorieuses de juillet 1830, ce bouillonnement d’idées s’est notamment incarné dans une presse foisonnante, qui ne peut se résumer aux seuls noms d’Étienne Cabet, Pierre-Joseph Proudhon ou Louis Blanc. Sa puissance reste vive pour notre temps.

En 1825, les socialistes sont dans les premiers balbutiements de leur histoire. Trente-cinq ans plus tard, leur élan s’interrompt au fond des prisons de Napoléon III, en exil ou dans le silence. Au cours de ces années trop souvent négligées, ils dénoncent les désordres et les injustices de leur temps tout en élaborant une nouvelle connaissance du lien social, de la solidarité et de l’union.

Ils se placent au croisement de la science, de la philosophie ou de la religion pour revendiquer un droit à l’action et à l’expérience. Ils s’attellent à fonder une nouvelle association des hommes dans un monde en crise et en mutation. Cette gestation est enthousiasmante mais aussi douloureuse : elle est rythmée par d’âpres querelles que l’histoire ultérieure des socialismes ne cessera de rejouer.

L’une des armes maîtresses dont se saisissent les socialistes pour leurs combats est le journal : c’est notamment à la pointe de leurs plumes qu’ils donnent corps à leur action et qu’ils propagent leurs foisonnantes découvertes.

Du Globe au Nouveau Monde, de La Démocratie pacifique au Tocsin des travailleurs, de La Revue du progrès à La Revue indépendante, de L’Écho de la fabrique à L’Atelier, saint-simoniens, sociétaires, cabétistes ou buchéziens, socialistes chrétiens ou républicains, communistes et féministes partent en quête d’une compréhension du présent pour en extraire, sous les désordres apparents, les contours d’un avenir émancipé.

Quand les socialistes inventaient l’avenir est l’enquête inédite qu’une trentaine d’auteurs consacrent à cette histoire politique, sociale, économique, culturelle et savante de première importance et toujours très largement méconnue.

À propos de l’auteur

Edward Castleton est chercheur et enseignant en philosophie et histoire, associé à l’université de Franche-Comté et membre de l’équipe Logiques de l’agir. Il a édité, entre autres ouvrages et inédits de Pierre-Joseph Proudhon, le Manuel d’un spéculateur à la Bourse ainsi que, Qu’est-ce que la propriété ?.

Ludovic Frobert est directeur de recherche au CNRS (Maison française d’Oxford). Il a récemment publié Le Solitaire du ravin. Pierre Charnier (1795-1857), prud’homme tisseur et canut (ENS éditions, 2014) et codirigé le volume Quand les socialistes inventaient l’avenir (1825-1852) (La Découverte, 2015).

François Jarrige est historien, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Bourgogne (Centre Georges-Chevrier). Il s’intéresse à l’histoire des mondes du travail, des techniques et aux controverses qui ont accompagné l’industrialisation. Il a publié Au temps des  » tueuses de bras «  (PUR, 2009) et Face au monstre mécanique (2009).


4. Histoire du socialisme européen (Élie Halévy)

Histoire du socialisme européen (Élie Halévy)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

«Doctrine économique avant tout, le socialisme moderne affirme qu’il est possible de remplacer la libre initiative des individus par l’action concertée de la collectivité dans la production et la répartition des richesses.»

Que la collectivité soit l’organisation consciente des producteurs, et le socialisme sera l’anarchisme ; que la collectivité soit l’État, seule puissance légitime, et ce sera le socialisme autoritaire, sinon la dictature du Parti.

La tension qui traverse le socialisme entre le besoin de liberté et le besoin d’organisation, le risque qu’une philosophie profondément démocratique puisse verser dans la contrainte, voire la tyrannie, sont au cœur des réflexions d’Élie Halévy (1870-1937).

À propos de l’auteur

Élie Halévy, né le 6 septembre 1870 à Étretat et mort le 21 août 1937 à Sucy-en-Brie, est un philosophe et historien libéral français, spécialiste du Royaume-Uni.


5. La face cachée du socialisme français (Jean-Pierre Deschodt)

La face cachée du socialisme français (Jean-Pierre Deschodt)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

À l’heure où le PS est en crise, ce livre exhume les sources contradictoires et embarrassantes de la pensée socialiste. Et si l’impasse était originelle ? Qui se souvient que les premiers socialistes furent des défenseurs ardents de la propriété et de la famille, des opposants farouches à l’intervention de l’État, de véritables ennemis de la grève ?

Tout le monde croit savoir ce qu’est le socialisme ; mais en faisant l’archéologie de ses structures, en relisant ses textes fondateurs, on reste stupéfait de ce que l’on découvre, à rebours de la version officielle, qui livre une représentation très commode et arrangeante du passé.

Jean-Pierre Deschodt dévoile la vérité dans cette enquête minutieuse. Il montre notamment qu’avant le triomphe majeur du collectivisme, les premiers socialistes exprimaient leur admiration pour Comte et Proudhon – mais qu’ils ignoraient complètement Marx.

Voici enfin publiée, implacable et documentée, la première contre-histoire du socialisme français.

À propos de l’auteur

Professeur des Universités, Jean-Pierre Deschodt est également directeur du département d’histoire de l’ICES, l’Institut catholique de Vendée.

error: Contenu protégé