Les 5 meilleurs livres de Raymond Aron

Les 5 meilleurs livres de Raymond Aron

Raymond Aron, né le 14 mars 1905 à Paris et mort le 17 octobre 1983 dans la même ville, est un philosophe, sociologue, politologue, historien et journaliste français.


1. L’opium des intellectuels

L’Opium des intellectuels Raymond Aron

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Au milieu des années cinquante, Raymond Aron prend vivement à partie les intellectuels compagnons de route du Parti communiste, notamment Sartre et le groupe des Temps modernes. Il analyse ici les raisons de leur aveuglement.

Malgré la différence de contexte, ce livre est encore d’actualité, tant le message de cet ouvrage peut continuer à nourrir une éthique intellectuelle telle que les dernières lignes du livre la définissent : « Si la tolérance naît du doute, qu’on enseigne à douter des modèles et des utopies, à récuser les prophètes de salut, les annonciateurs de catastrophes. Appelons de nos vœux la venue des sceptiques s’ils doivent éteindre le fanatisme. »

La préface de Nicolas Baverez présente le contexte dans lequel fut écrit ce classique de la pensée politique.


2. Les étapes de la pensée sociologique

Les étapes de la pensée sociologique Raymond Aron

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

 » Parti à la recherche des origines de la sociologie moderne, j’ai abouti, en fait, à une galerie de portraits intellectuels… Je me suis efforcé de saisir l’essentiel de la pensée de ces sociologues, sans méconnaître ce que nous considérons comme l’intention spécifique de la sociologie, sans oublier non plus que cette intention était inséparable, au siècle dernier, des conceptions philosophiques et d’un idéal politique.  » Raymond Aron

Cet ouvrage est constitué de sept études sur les fondateurs de la sociologie – Montesquieu, Comte, Marx, Tocqueville – et sur la génération du tournant du siècle – Durkheim, Pareto et Weber.


3. Démocratie et totalitarisme

Démocratie et totalitarisme Raymond Aron

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre fait suite aux Dix-huit leçons sur la société industrielle et à La lutte de classes. Il traite de deux régimes typiques de la civilisation moderne, l’un que j’appelle constitutionnel-pluraliste et l’autre que je caractérise par la prétention d’un parti au monopole de l’activité politique.

La comparaison entre les régimes politiques, à la différence des comparaisons entre les économies, met surtout en lumière des différences. Les régimes apparaissent comme des solutions opposées à des problèmes semblables.

L’année 1957-1958, celle durant laquelle le cours fut professé, fut celle de la fin de la IVe République et du retour au pouvoir du général de Gaulle. Une préface écrite en 1965, équilibre le chapitre consacré à la République morte par une analyse critique de la République gaulliste.


4. Mémoires

Mémoires Raymond Aron

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Vingt ans après la mort de Raymond Aron, le doute s’insinue dans nos esprits : et si nous avions eu tort d’avoir préféré avoir tort avec Sartre qu’avoir raison avec Aron ? Pour preuve, les Mémoires de ce dernier, rééditées pour commémorer l’anniversaire de sa disparition en 1983. Et mesurer combien sa lucidité et sa clairvoyance l’avaient bien malgré lui cantonné dans une injuste solitude tout au long du XXe siècle.

Fondateur des Temps modernes avec son complice et ennemi juré Jean-Paul Sartre, éditorialiste au Figaro pendant trente ans, chantre de la démocratie libérale, Raymond Aron est l’incarnation par excellence de l’esprit libre penseur. Au carrefour de la philosophie, de la politique, de l’histoire et de la sociologie, ses réflexions restent de puissants antidotes à la pensée unique et au politiquement correct.

Enfin, ces Mémoires sont l’occasion d’y découvrir la trajectoire d’une conscience individuelle à travers les grandes idéologies du XXe siècle – nazisme, communisme, anti-colonialisme – toujours habitée par le doute. Augmentées d’une instructive préface de Tzvetan Todorov, ces Mémoires restent plus de vingt ans après leur publication l’un des témoignages les plus lucides sur les errements du XXe siècle.


5. Le spectateur engagé – Entretiens avec Jean-Louis Missika et Dominique Wolton

Le spectateur engagé entretiens avec Jean Louis Missika et Dominique Wolton Raymond Aron

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Raymond Aron est inclassable. Intellectuel anticonformiste, il est allé à contre-courant des Idées dominantes de l’intelligentsia de gauche. Il a eu raison avant les autres sur la nature du régime soviétique, du stalinisme. Et dans les années 50, Il a eu le courage de tenir sa position, tout en accomplissant une œuvre scientifique indiscutée.

A la fois journaliste, sociologue, historien, philosophe, Raymond Aron retrace dans ces entretiens avec Jean-Louis Missika et Dominique Wolton son itinéraire politique et intellectuel. Dans ce dialogue vif, stimulant, il analyse les grands événements qu’il a vécus depuis un demi-siècle.

La montée de Hitler au pouvoir, le front populaire, Munich, la débâcle, Vichy et la résistance, le génocide, la guerre froide, ses polémiques avec Jean-Paul Sartre et Maurice Merleau-Ponty, la construction européenne, la stratégie nucléaire, l’Algérie et la décolonisation, le gaullisme, mai 68, l’union de la gauche…

On y découvre une conception de l’histoire qui laisse sa part à la liberté des hommes, un plaidoyer pour la démocratie occidentale, mais aussi une personnalité complexe, lucide et passionnée.

error: Contenu protégé