Les 5 meilleurs livres de Philippe Sollers

Les 5 meilleurs livres de Philippe Sollers

Philippe Sollers, né Philippe Joyaux, à Talence en Gironde le 28 novembre 1936, est un écrivain français. Il est l’époux de Julia Kristeva.


1. Femmes

Femmes Philippe Sollers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Kate, journaliste politique française ; Cyd, Anglaise vivant à New York ; Flora, anarchiste espagnole ; Bernadette, dirigeante féministe ; Ysia, Chinoise attachée d’ambassade ; Louise, une claveciniste ; Deborah, la femme du narrateur… Telles sont les femmes. Le narrateur, un journaliste américain, nous dit tout sur elles, mais sa réflexion embrasse l’évolution du monde, ces dix dernières années : pouvoir féminin, érotisme, crise, terrorisme, idées et passions des intellectuels. Rien de plus actuel que ce vaste roman.


2. La fête à Venise

La Fête à Venise Philippe Sollers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Que fait au juste Pierre Froissart, écrivain clandestin, l’été, dans un petit palais de Venise ? Pourquoi est-il accompagné de cette jeune physicienne américaine, Luz, avec laquelle il a l’air de si bien s’entendre ? Activités illégales ? Drogue ? Trafic d’œuvres d’art ? Mais quel est alors le réseau international qui l’emploie, lui et certains de ses anciens amis ?

Et que représente au fond cette toile de Watteau qu’il doit acheminer vers son but secret ; cette peinture célèbre et recherchée qui donne son nom au roman et l’entraîne peu à peu, comme d’elle-même, dans une révélation de l’Histoire ?


3. Trésor d’amour

Trésor d’amour Philippe Sollers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« On vit donc à Venise, Minna et moi, à l’écart. On ne sort pas, on ne voit personne, l’eau, les livres, les oiseaux, les arbres, les bateaux, les cloches, le silence, la musique, on est d’accord sur tout ça. Jamais assez de temps encore, encore. Tard dans la nuit, une grande marche vers la gare maritime, et retour, quand tout dort. Je me lève tôt, soleil sur la gauche, et voilà du temps, encore, et encore du temps.

On se tait beaucoup, preuve qu’on s’entend. L’amour, c’est comme retrouver un parent perdu, son regard traverse la mort, et, avec lui, surgissent des foules de détails précis, formes, sons, couleurs, odeurs. Une femme vraiment aimée est brusquement la même qu’une autre, très différente, et qu’on n’oubliera jamais.

Mais cette matinée aussi est la même qu’il y a vingt ou trente ans, ce rayon de soleil est le même, ce passage de bateaux le même, ces mouettes les mêmes. L’autre, contrairement à la vieille rengaine romantique, est le même quand même. Toute séparation se dissout dans le soir puissant.

Les amoureux sont seuls au monde parce que le monde est fait pour eux et par eux. L’amour est cellulaire dans les tourbillons du hasard, et ces deux-là avaient une chance sur quelques milliards de se rencontrer à la même époque. Entre le français et l’italien, il y a une longue et bizarre histoire. Elle ne demande, avec Stendhal, qu’à s’approfondir»..


4. Portrait du joueur

Portrait du joueur Philippe Sollers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Je lève les yeux. Mon refuge est parfait. Chambre et jardin. Les hauts acacias remuent doucement devant moi. Je sens les vignes tout autour, à cent mètres, comme un océan sanguin. C’est la fin de l’après-midi, le moment où le raisin chauffe une dernière fois sous le soleil fluide.

J’ai donc fini par revenir ici. Après tout ce temps. Chez moi, en somme. Ou presque. L’une de mes sœurs m’a prêté la maison… Ni ferme, ni manoir, ni château ; « chartreuse », ils appellent ça, repos, chasse, vendanges… Avec son drôle de nom musical anglais : Dowland…

Je suis arrivé en voiture il y a deux heures… J’ai pris un bain, j’ai mis mon smoking pour moi seul, je me suis installé sous la glycine, pieds nus… Premier whisky, cigarettes… J’ai sorti ma machine à écrire, mon revolver, mes papiers : dossiers, lettres, cahiers et carnets… Vérifié si les malles étaient là, celles que j’ai demandé à Laure de me garder… Oui, deux grosses caisses remplies à craquer.

Notre enfance aussi est tassée dedans, je suis sûr qu’elle n’a jamais jeté un coup d’œil… »


5. Mystérieux Mozart

Mystérieux Mozart Philippe Sollers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il est étrange de se dire qu’après Mozart tout s’est brusquement ralenti dans le bruit, la fureur, la lourdeur ou le tintamarre. Il y a eu une accélération de l’Histoire, soit, mais sur fond de stupeur, de torpeur. De nos jours, la vitesse est partout sauf dans les esprits.

Du temps de Wolfgang, c’est le contraire. On voyage en diligence, les préjugés barrent l’horizon, c’est encore l’immense province, la noblesse, à quelques exceptions près, n’entend rien à ce qui va venir, mais le bouillonnement sensuel et neuronal est là, l’intelligence fuse à travers les doigts et les souffles. L’humanoïde actuel est un montage électronique à tête molle. La pointe du XVIIIe siècle, au contraire, est un oiseau spirituel à animalité de soie et d’acier.

error: Contenu protégé