Les 5 meilleurs livres de la littérature russe

Les 5 meilleurs livres de la littérature russe

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres de la littérature russe.


1. Crime et châtiment (Fiodor Dostoïevski)

Crime et châtiment Fiodor Dostoïevski

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Seul l’être capable d’indépendance spirituelle est digne des grandes entreprises. Tel Napoléon qui n’hésita pas à ouvrir le feu sur une foule désarmée, Raskolnikov, qui admire le grand homme, se place au-dessus du commun des mortels.

Les considérations théoriques qui le poussent à tuer une vieille usurière cohabitent en s’opposant dans l’esprit du héros et constituent l’essence même du roman.

Pour Raskolnikov, le crime qu’il va commettre n’est que justice envers les hommes en général et les pauvres qui se sont fait abusés en particulier. « Nous acceptons d’être criminels pour que la terre se couvre enfin d’innocents », écrira Albert Camus.

Mais cet idéal d’humanité s’accorde mal avec la conscience de supériorité qui anime le héros, en qualité de « surhomme », il se situe au-delà du bien et du mal. Fomenté avec un sang-froid mêlé de mysticisme, le meurtre tourne pourtant à l’échec.

Le maigre butin ne peut satisfaire son idéal de justice, tandis que le crime loin de l’élever de la masse, l’abaisse parmi les hommes. Raskolnikov finira par se rendre et accepter la condamnation, par-là même, il accédera à la purification.

Crime et châtiment est le roman de la déchéance humaine, l’œuvre essentielle du maître de la littérature russe.

À propos de l’auteur

Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski est un écrivain russe, né à Moscou le 30 octobre 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 28 janvier 1881. Considéré comme l’un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.


2. Vie et destin (Vassili Grossman)

Vie et Destin Vassili Grossman

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Voici l’un des plus grands livres du siècle. Son auteur, juif russe né en 1905, fut pendant longtemps un écrivain et un journaliste communiste d’une orthodoxie absolue. Il suivit l’Armée rouge jusqu’à Treblinka, où fumaient encore les cendres des victimes du génocide nazi.

Mais lorsqu’il entreprend, en 1952, cette fresque consacrée à la bataille de Stalingrad, Vassili Grossman n’est plus le même homme. Il a assisté au déchaînement de l’antisémitisme dans son propre pays, entendu les procès, analysé le stalinisme.

Frappé par la convergence de deux systèmes politiques opposés qui aboutissent à créer des camps de concentration, il décide de repenser l’histoire du siècle après avoir contemplé les deux côtés de l’enfer.

Saisi par le KGB, disparu pendant vingt ans, ce livre n’a survécu que par miracle. Salué comme le « Guerre et paix » du XXe siècle, ce chef-d’œuvre est une épopée de la survie humaine et le premier grand cri de délivrance russe.

À propos de l’auteur

Vassili Semionovitch Grossman est un écrivain soviétique né le 29 novembre 1905 à Berditchev et mort le 14 septembre 1964 à Moscou.


3. La guerre et la paix – Tome 1 (Léon Tolstoï)

La Guerre et la Paix – Tome 1 Léon Tolstoï

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Eh bien, mon prince, Gênes et Lucques ne sont plus que des apanages, des domaines de la famille Buonaparte ». Prononcés en français, ces mots par lesquels une grande dame de Saint-Pétersbourg accueille un ami au mois de juin 1805 nous plongent d’emblée dans l’atmosphère des salons aristocratiques. Mais ils nous disent aussi que, passé les scènes de la vie domestique et mondaine, le véritable sujet du roman sera l’Histoire et les hostilités entre la France de Napoléon et la Russie d’Alexandre I er.

En écrivant La Guerre et la Paix qui paraît de 1865 à 1869, Tolstoï fait concurrence à l’historien : il puise ses informations aux sources les plus sûres sans renoncer aux pouvoirs de l’imagination qui ouvre à une vérité supérieure. Et cette vérité-là désacralise les grands hommes : les événements qu’ils croient susciter, ils ne font que leur obéir. Au-delà de l’Histoire, enfin, reste la vie elle-même : inconnaissable, et l’évocation de sa complexité donne aussi tout son prix au roman.

À propos de l’auteur

Léon Tolstoï, né le 28 août 1828 à Iasnaïa Poliana et mort le 7 novembre 1910 à Astapovo, en Russie, est un écrivain célèbre surtout pour ses romans et nouvelles qui dépeignent la vie du peuple russe à l’époque des tsars, mais aussi pour ses essais, dans lesquels il prenait position par rapport aux pouvoirs civils et ecclésiastiques et voulait mettre en lumière les grands enjeux de la civilisation.


4. Le pavillon des cancéreux (Alexandre Soljenitsyne)

Le pavillon des cancéreux Alexandre Soljenitsyne

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En 1955, au début de la déstalinisation, Alexandre Soljenitsyne est exilé dans un village du Kazakhstan après huit ans de goulag. Il apprend alors qu’il est atteint d’un mal inexorable dont le seul nom est un objet de terreur. Miraculeusement épargné, il entreprendra quelques années plus tard le récit de cette expérience.

Au  » pavillon des cancéreux « , quelques hommes, alités, souffrent d’un mal que l’on dit incurable. Bien que voisins de lit, Roussanov et Kostoglotov ne se parlent pas. Pour l’un, haut fonctionnaire, la réussite sociale vaut bien quelques concessions. Pour l’autre, Kostoglotov, seule compte la dignité humaine. Pour ces êtres en sursis, mais également pour Zoé la naïve, Assia la sensuelle, Vadim le passionné, c’est le sens même de leur vie qui devient le véritable enjeu de leur lutte contre la mort.

Une œuvre de vérité.

À propos de l’auteur

Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne, parfois en français Soljénitsyne, né le 28 novembre 1918 à Kislovodsk et mort le 3 août 2008 à Moscou, est un écrivain russe et dissident du régime soviétique. Né dans une famille modeste du nord du Caucase, il fait de brillantes études en mathématiques et en littérature.


5. La mère (Maxime Gorki)

La Mère Maxime Gorki

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Commencé en 1906, La Mère fut achevée à Capri où maxime Gorki était en convalescence. Très vite, le roman allait être connu, traduit et admiré dans le monde entier. Les éditions allaient se succéder et ce livre allait inspirer d’autres artistes tels le cinéaste Poudovkine ou Bertolt Brecht.

Mais ces dernières années ce roman fondateur était devenu introuvable en France. Témoignage sur le mouvement ouvrier russe, quelques années avant la révolution d’Octobre, ce roman est aussi et d’abord le portrait étonnant et fort d’une femme du peuple : Pélagie, l’humiliée, la sainte, va devenir la symbole à la fois de la misère et du courage.

Face aux persécutions et aux déportations, elle relève le drapeau et reprend le combat de son fils, Paul, et de ses compagnons. Un roman dont la dimension féministe, et l’aspect précurseur, ont sans doute été méconnus.

À propos de l’auteur

Maxime Gorki, parfois orthographié Gorky, nom de plume d’Alexis Pechkov, est un écrivain russe né le 16 mars 1868 à Nijni Novgorod et mort le 18 juin 1936 à Moscou.

error: Contenu protégé