Les 5 meilleurs livres de Karl Marx

Les 5 meilleurs livres de Karl Marx

Karl Marx, né le 5 mai 1818 à Trèves en Rhénanie et mort le 14 mars 1883 à Londres, est un historien, journaliste, philosophe, sociologue, économiste, essayiste, théoricien de la révolution, socialiste et communiste allemand.


1. Manifeste du parti communiste

Manifeste du Parti communiste Karl Marx

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le manifeste du Parti communiste demeure, près de cent cinquante ans après sa parution, un texte de combat. Il est temps de lire Marx, enfin débarrassé des catéchismes et des chapelles qui s’en sont inspiré et se le sont approprié en érigeant sa pensée en dogme messianique, le lire pour ce qu’il est : un théoricien révolutionnaire.


2. Le capital – Livre 1

Le Capital Livre 1 Karl Marx

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« J’étudie dans cet ouvrage le mode de production capitaliste et les rapports de production et d’échange qui lui correspondent. […] Il ne s’agit point ici du développement plus ou moins complet des antagonismes sociaux qu’engendrent les lois naturelles de la production capitaliste, mais de ces lois elles-mêmes, des tendances qui se manifestent et se réalisent avec une nécessité de fer.

Au premier abord, la marchandise nous est apparue comme quelque chose à double face, valeur d’usage et valeur d’échange. Ensuite nous avons vu que tous les caractères qui distinguent le travail productif de valeurs d’usage disparaissent dès qu’il s’exprime dans la valeur proprement dite. J’ai le premier mis en relief ce double caractère du travail représenté dans la marchandise. […]

Tant qu’elle est bourgeoise, c’est-à-dire tant qu’elle voit dans l’ordre capitaliste, non une phase transitoire du progrès historique, mais bien la forme absolue et définitive de la production sociale, l’économie politique ne peut rester une science qu’à condition que la lutte des classes demeure latente ou ne se manifeste que par des phénomènes isolés. »


3. Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte

Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte Karl Marx

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Hegel remarque quelque part que tous les grands faits et les grands personnages de l’histoire universelle adviennent pour ainsi dire deux fois.

Il a oublié d’ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce. » Ainsi commence ce texte mordant, féroce et drôle. Voici la tragédie : le 18 Brumaire de l’an VIII – 9 novembre 1799 dans le calendrier révolutionnaire -, Bonaparte renverse le Directoire par un coup d’Etat, prenant le titre de Premier Consul ; puis la farce : le 2 décembre 1851, son neveu, Louis Napoléon Bonaparte, répète l’opération.

Comment comprendre l’acte de ce Napoléon le Petit ? Son coup d’Etat fut-il, comme le qualifie Victor Hugo, une « félonie en chair et en os » ? Ou fut-il au contraire une avancée révolutionnaire, comme le prétend Proudhon ? A ces deux conceptions – l’histoire partisane mais anecdotique de Hugo, l’histoire scientiste de Proudhon -, Marx oppose une histoire des conditions de possibilité de l’action : « Je démontre comment la lutte des classes en France créa des circonstances et des conditions qui rendirent possible le fait qu’un personnage médiocre et grotesque joue le rôle de héros. »


4. Les luttes de classes en France

Les luttes de classes en France Karl Marx

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il est des textes qui ont une réputation pauvrement décalée au regard de leur profondeur analytique. Qu’a-t-on retenu des essais d’histoire immédiate de Karl Marx, face aux événements qui secouent la France entre 1848 et 1851, sinon la formule triviale qui voudrait qu’événements et personnages surgissent deux fois, la première comme grande tragédie, la seconde comme misérable farce ?

Or les écrits de Marx, historien de la France, sont avant tout des modèles d’histoire conceptuelle. Tocqueville, son contemporain, a forgé, comme grille d’analyse de la démocratie libérale, le couple antagonique liberté-égalité ; Marx nous a laissé en héritage le couple société-État. Historiens, philosophes, sociologues et politistes n’ont cessé d’en débattre depuis lors autonomie relative de l’État, limites de la société civile, ou bien encore notion, vite devenue inusable fourre-tout, de « bonapartisme ».

Éclairer l’héritage conceptuel et interprétatif de Marx, qui d’autre mieux que Maximilien Rubel pouvait le faire dans Karl Marx devant le bonapartisme, étude toujours lumineuse sur le statut historique, philosophique et politique de l’État dans la pensée marxienne ?


5. Philosophie

Philosophie Karl Marx

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Argent, État, prolétariat
Économie et philosophie
De l’abolition de l’État à la constitution de la société humaine
La Sainte Famille ou Critique de la critique critique
L’Idéologie allemande
Le Manifeste communiste
De la Critique de l’économie politique
Du Capital

error: Contenu protégé