Les 5 meilleurs livres de Jay McInerney

Les 5 meilleurs livres de Jay McInerney

Jay McInerney, né le 13 janvier 1955 à Hartford dans le Connecticut, est un écrivain américain. Il a appartenu au Brat Pack, un groupe de romanciers américains.


1. La belle vie

La belle vie (Jay McInerney)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ils avaient trente ans et des poussières. Le monde leur appartenait. Ils étaient, disait-on, le plus beau Couple de New York. C’était en 1987.

Quatorze ans plus tard, Corrine et Russell Calloway Ont deux enfants et vivent dans un loft, à TriBeCa. Ce soir-là, ils ont invité des amis à dîner (Salman Rushdie vient de se décommander). Nous sommes le 10 septembre 2001. Dans quelques heures, le monde va basculer dans l’horreur. Cette horreur, Jay McInerney se garde bien de nous la montrer.

Ce livre n’est pas le roman du 11-Septembre. Il nous parle de ce qui se passe après, quand l’onde de choc de l’attentat du World Trade Center vient percuter des millions d’existences. Une étrange atmosphère Se répand, mélange de chaos et de responsabilité collective, d’angoisse et d’euphorie. L’impossible est devenu possible. Désormais, tout peut arriver.

Corrine fait du bénévolat sur le Site de Ground Zero. Elle y rencontre Luke. C’est le début d’une passion qui, elle aussi, va tout balayer sur son passage. Dans cette ville qui ne ressemble plus à rien, sinon, peut-être, au Londres de la fin d’une liaison, ils cachent leurs amours clandestines, au point d’oublier ce qui les entoure: le fric, le toc et le chic du milieu auquel ils appartiennent, l’érosion des sentiments, le poids des habitudes. Jusqu’au moment où…

On retrouve dans ce livre tout ce qui a fait de Jay McInerney un des écrivains les plus brillants de sa génération: l’humour, la légèreté, l’élégance, et cet art de croquer avec férocité la comédie sociale, à une époque où tout le monde rêve de devenir riche et célèbre. Avec, en plus, une touche de gravité, un zeste de mélancolie qui donnent à ce roman magnifique une couleur plus sombre, à laquelle Jay McInerney ne nous avait pas habitués.


2. Trente ans et des poussières

Trente ans et des poussières (Jay McInerney)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

C’était à Manhattan, dans les années 80. Corrine était courtière en Bourse ; Russell éditeur. Ils avaient trente ans et des poussières. Leurs amis les trouvaient beaux et spirituels. Mais Corrine a voulu des enfants et Russell n’était pas prêt. Jeff s’est remis à prendre de la dope, Trina Cox est arrivée, et soudain, tout s’est mis à déraper.

Ce n’est pas grave, ont-ils pensé. Juste une petite erreur de script. Ils n’avaient oublié qu’une seule chose : dans la vie, on ne tourne pas une deuxième fois les scènes ratées. Le 18 octobre 1987, les golden boys se jetaient du haut des immeubles, à Wall Street.


3. Bright Lights, Big City

Bright Lights, Big City (Jay McInerney)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

New York, années 80. Un garçon de vingt-quatre ans tente d’oublier son chagrin et sa déception (sa femme vient de le quitter) à l’aide de diverses méthodes éprouvées : l’échec professionnel, la dope, les boîtes. Et la littérature. Entre un défilé de haute couture, une fête ratée et une orgie de coke dans les toilettes de l’Odeon, il lui reste peu de temps pour rassembler ses esprits. Heureusement, le Destin veille au grain…


4. Les jours enfuis

Les jours enfuis (Jay McInerney)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

A New York, Russell lutte pour garder sa maison d’édition tandis que sa femme Corinne se consacre aux plus démunis. Mais un homme, avec qui Corinne a eu une liaison aux lendemains du 11 septembre, resurgit dans leur entourage et l’équilibre de la famille en est fragilisé.


5. Le dernier des Savage

Le dernier des Savage (Jay McInerney)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Comme l’inoubliable héros de Citizen Kane, Will Savage est un personnage plus grand que nature. Sa biographie est un roman, une histoire pleine de bruit et de fureur.

Rebelle Sudiste, milliardaire hippie, ami des Black Panthers, Will Savage traverse les années 70 comme un météore, laissant dans Son sillage des amours fracassées, des espoirs déçus, des amitiés fanatiques. Son existence tient à la fois du Soap Opera et de la tragédie grecque.

Pour la raconter, Jay Mcinerney invente Patrick Keane, délicieux confident tout droit sorti d’un roman de Scott Fitzgerald. Calme, introverti, prudent, Patrick est secrètement amoureux de Will, dont il devient le mémorialiste.

Des juke-joints du delta du Mississippi aux scènes de guerre civile qui marquent la décennie, il nous entraîne dans une Amérique où s’affrontent l’Ancien et le Nouveau, la justice et la liberté, le sens de l’honneur et la tentation de la trahison.

error: Contenu protégé