Les 5 meilleurs livres de James Baldwin

Les 5 meilleurs livres de James Baldwin

James Arthur Baldwin, né le 2 août 1924 à Harlem, New York, et mort le 1ᵉʳ décembre 1987 à Saint-Paul-de-Vence, dans les Alpes-Maritimes, en France, est un écrivain américain, auteur de romans, de poésies, de nouvelles, de pièces de théâtre et d’essais.


1. La chambre de Giovanni

La Chambre de Giovanni James Baldwin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans le Paris de l’après-guerre, David, un jeune Américain, s’éprend de Giovanni tandis que sa fiancée est en Espagne. La sincérité et l’audace avec lesquelles James Baldwin décrit le trouble émotionnel de David, déchiré entre Giovanni et Hella, font de ce livre un classique. Publié en 1956 aux Etats-Unis, La Chambre de Giovanni est un récit bouleversant sur la confrontation culturelle, l’identité sexuelle et l’amour.

James Baldwin (1924-1987) est né à Harlem. Préoccupé par la condition des Noirs américains, il milite activement au sein du mouvement des droits civiques. A vingt-quatre ans, il s’installe en France où il entame une œuvre majeure composée de romans et d’essais politiques sur la conscience noire.


2. Harlem quartet

Harlem quartet James Baldwin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans le Harlem des années cinquante se nouent les destins de quatre adolescents : Julia, la jeune évangéliste qui enflamme les foules, Jimmy, son petit frère souffre-douleur, Arthur, qui manifeste déjà son talent de chanteur de gospel, et Hall, le frère aîné d’Arthur, qui s’apprête à partir pour la guerre en Corée.

Trente ans plus tard, la mort d’Arthur amène Hall à revenir sur leur jeunesse. Il tente alors de découvrir la folle logique qui a conduit la vie de ces êtres liés à tout jamais. Pourquoi Julia a-t-elle subitement cessé de prêcher ? Pourquoi le quartette s’est-il dispersé ? Pourquoi Arthur, l’empereur du soul, n’a-t-il jamais vraiment trouvé le bonheur malgré l’amour de Jimmy ? L’écriture sensuelle de James Baldwin, rythmée par les cris poignants du gospel, nous entraîne dans une Amérique rongée par la haine raciale et le mépris des minorités.

Ce roman bouleversant, dans lequel la violence et l’érotisme se mêlent à la tendresse et l’humour du poète, est un chant d’amour. Chant d’amour de Hall à Arthur et à ses frères noirs, dans un monde qui les rejette avec arrogance.


3. La prochaine fois, le feu

La prochaine fois le feu James Baldwin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En dépit des bouleversements psychologiques et sociaux qu’il exige, cet ouvrage ne veut que proposer la solution de bon sens au problème de la place des Noirs dans la société américaine. Malgré le ton parfois menaçant, malgré la satire souvent mordante, La prochaine fois, le feu est avant tout un appel à la modération, une ultime tentative de compromis (en 1963) entre les extrémistes des deux bords aveuglés par la passion.

Tant par l’actualité des phénomènes dont il présente l’analyse irréfutable que par le mélange de douleur contenue et d’ironie cinglante qui lui donne ce ton si particulier, ce témoignage ne manquera pas d’attirer l’attention du lecteur qui en retiendra les qualités littéraires autant que l’importance politique.


4. Un autre pays

Un autre pays James Baldwin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Rufus Scott n’en pouvait plus de vivre dans le monde cruel et implacable des Blancs, humilié, abandonné de tous, écrasé par le poids d’une cité inhumaine.

Par une nuit froide de novembre, il est allé s’engloutir à jamais dans l’eau glacée du fleuve. Ce drame est le point de départ d’une œuvre émouvante, violente et passionnée dont les personnages, à la recherche d’eux-mêmes et du bonheur, tentent désespérément de renverser les barrières de la ségrégation raciale et des conventions bourgeoises.

Dans ce livre inoubliable, James Baldwin s’affirme une fois de plus comme le porte-parole le plus brillant et le plus éloquent de la minorité noire aux Etats-Unis.


5. I am not your negro

I am not your Negro James Baldwin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

 » Ce que les Blancs doivent faire, c’est essayer de trouver au fond d’eux-mêmes pourquoi, tout d’abord, il leur a été nécessaire d’avoir un « nègre’, parce que je ne suis pas un « nègre’. Je ne suis pas un nègre, je suis un homme. Mais si vous pensez que je suis un nègre, ça veut dire qu’il vous en faut un.  » James Baldwin.

Dans ses dernières années, le grand écrivain américain James Baldwin a commencé la rédaction d’un livre sur l’Amérique à partir des portraits de ses trois amis assassinés, figures de la lutte pour les droits civiques : Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King Jr. Partant de ce livre inachevé, Raoul Peck a reconstitué la pensée de Baldwin en s’aidant des notes prises par l’écrivain, ses discours et ses lettres. Il en a fait un documentaire – salué dans le monde entier et sélectionné aux Oscars – aujourd’hui devenu un livre, formidable introduction à l’œuvre de James Baldwin. Un voyage kaléidoscopique qui révèle sa vision tragique, profonde et pleine d’humanité de l’histoire des Noirs aux États-Unis et de l’aveuglement de l’Occident.

error: Contenu protégé