Les 5 meilleurs livres sur le hooliganisme

Les 5 meilleurs livres sur le hooliganisme

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur le hooliganisme.


1. Du jeu & des pains (Alan Marchal)

Du jeu et des pains Alan Marchal

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

De tous les supporters qui peuplent les tribunes belges, certains font encore beaucoup parler d’eux malgré les mesures répressives que les zones de police appliquent aux abords des terrains.

Eux, ce sont les hooligans. Plus discrets et mieux préparés qu’à leur « apogée », ils se sont adaptés au football moderne. Par obligation. Par nécessité.

De matches au sommet en troisième mi-temps, de rencontres en interviews, ce livre propose une immersion parmi les nombreux « hools » qui peuplent les travées de Sclessin, Anderlecht, Charleroi ou encore le RFC Liège, mais aussi, du côté flamand, de Genk, de Bruges ou de Gand.

Histoire de mieux comprendre notamment qui ils sont et quelles sont leurs motivations. Sans préjugés et sans concession.

À propos de l’auteur

Journaliste au sein des éditions de l’Avenir, Alan Marchal est passionné de sport depuis sa plus tendre enfance. Que l’on parle de football amateur, qu’il a découvert dans son Brabant wallon natal, ou du Tour de France, qu’il a déjà couvert, il préfère l’émotion et l’humain aux records.

Pour son premier ouvrage, ce passionné de photographie et d’histoires insolites, curieux de tout ce qui fait le sel de notre société, se penche sur le milieu du hooliganisme belge, un monde qu’il a appris à connaître et à comprendre depuis plusieurs années.


2. Les guerriers du samedi soir (William Langlois)

Les guerriers du samedi soir William Langlois

Disponible sur Amazon

Hooligans : Voyage au bout de la haine… L’auteur a voyage a travers l’Europe afin de contempler attentivement les mœurs des différents noyaux durs des fans européens en multipliant les voyages initiatiques pendant une décennie.

L’auteur s’est immerge dans cette culture, en fréquentant les tribunes populaires de différents stades et en contactant de nombreux fans de Football. Il tente, alors, d’analyser et de comprendre le comportement parfois excentrique d’une foule de supporters, en s’engageant dans l’étude du hooliganisme français et européen.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


3. Hooliganisme en Europe (Anastassia Tsoukala)

Hooliganisme en Europe Anastassia Tsoukala

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Une première étude à l’échelle européenne de la manière dont le hooliganisme a été défini, depuis les années 1960.

Alors que les réflexions sur la tension actuelle entre la liberté et la sécurité résultent notamment de l’analyse des politiques de sécurité mises en place après le 11 septembre 2001, l’étude des politiques de contrôle du hooliganisme nous révèle la lente institutionnalisation des violations des libertés publiques, effectuée dans le cadre de l’ordinaire gestion policière du phénomène.

Si les libertés publiques peuvent être sacrifiées au nom de la lutte antiterroriste, pourquoi ne le seraient-elles pas aussi au nom de la lutte contre le hooliganisme ? Ce discours ne distingue plus les menaces en fonction de leur degré de gravité et, en admettant implicitement la supériorité de la sécurité sur la liberté, présente les libertés publiques comme un obstacle majeur à la protection de la sécurité intérieure des pays européens.

L’analyse de la gestion policière du hooliganisme en Europe n’a fait l’objet que de quelques rares études qui peinent à dépasser le niveau descriptif du phénomène. L’auteure tente ici de déchiffrer les logiques et enjeux des politiques de contrôle du hooliganisme en Europe et analyse les interactions développées entre l’ensemble du champ de la sécurité et les politiques de contrôle du hooliganisme, établies aux niveaux européen, communautaire, national et, le cas échéant, local.

À propos de l’auteur

Anastassia Tsoukala, juriste et criminologue, est Maître de Conférences HDR à l’UFR STAPS de l’Université Paris-Sud XI et chercheuse à l’Université Paris V-René Descartes.

Elle travaille sur la conception et la mise en application des politiques de sécurité en Europe, en matière de hooliganisme, d’antiterrorisme et d’immigration ainsi que sur la construction sociale de la menace.


4. Hooliblack – Naissance d’un hooligan (Mathias Cardet)

Hooliblack – Naissance d’un hooligan Mathias Cardet

Disponible sur Amazon

Le Parc, c’est chez moi. Et ce stade, c’est comme le miroir d’une société aux relents nauséabonds.

Le Parc des Princes comme baromètre social, comme laboratoire de la banlieue. Ou le récit sans concession d’un ancien hooligan parisien. C’est la première fois qu’un ouvrage de la sorte paraît en France : embarquez-vous dès lors dans un voyage sanguinolent à travers le prisme du football et plus particulièrement du Parc des Princes.

Car, dès les années 80, le Parc n’était plus seulement un stade de football. Avec l’apparition des premiers skinheads et par réaction des premières bandes estampillées  » caillera  » telles que les Black Dragons, et par extension des  » fights raciales  » l’enceinte francilienne s’est fait le miroir des déviances de la société française, à tel point que les évènements survenus autour du PSG et du Parc des Princes annonçaient toujours avec un temps d’avance les futurs problèmes sociaux qu’allait rencontrer la France.

 » Hooliblack, parce que je suis hooligan et noir. C’est possible ? Oui car le « hool » est avant tout un type violent, solidaire d’une bande prête à se battre contre une autre. Le foot sert de repère identitaire, le stade est un territoire à protéger.

Je suis hooligan, noir et patriote, ça choque ? Surtout si j’ajoute que j’ai fait partie des Black Dragons, l’une des plus violentes bandes anti-skins de Paris. J’ai été en guerre très longtemps. Et cette guerre m’a pris mon frère, que je suis d’ailleurs passé très près de rejoindre un soir de fight.

Politisé ? Non, ou plutôt pas comme on pourrait l’imaginer, comme les clichés partout rabâchés pourraient le laisser penser. Je me fous du Black – Blanc – Beur de SOS Racisme, d’Harlem Désir et Julien Dray et de toutes les foutaises socialisantes, j’aime la France, au moins autant que les fachos contre lesquels je me bats. Je suis en quelque sorte un patriote incompris. Incompris, car il y a une idéologie derrière notre ultra violence, notre manière à nous de nous réapproprier le réel.

Mais j’aime avant tout le foot et le PSG. Le Parc, c’est chez moi. Et ce stade, c’est comme le miroir d’une société aux relents nauséabonds. C’est le reflet d’un communautarisme grandissant, le laboratoire de la banlieue. Car à travers nos conflits et ses interactions sur la vie sociétale, c’est de la France d’aujourd’hui et de demain dont il s’agit…  »

À propos de l’auteur

Mathias Cardet, de son vrai nom Thomas N’Lend, né en 1975, est un essayiste français.


5. Sweet and tender hooligan (Joey Barton, Michael Calvin)

Sweet and tender hooligan Joey Barton Michael Calvin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’autobiographie passionnante du « bad boy » du football anglais.

« ​Je sais ce que vous pensez : ma place est derrière les barreaux. Je suis une brute, un homme des cavernes, le déshonneur de la société. Je suis celui qui a souillé le sport préféré des hommes, le football. Mais tout n’est pas aussi simple que vous le pensez. »

Vous croyez connaître Joey Barton parce que vous avez regardé, fasciné, l’une des multiples compilations des agressions, bagarres de rue, altercations avec ses propres coéquipiers, dans lesquelles il a été impliqué.

Vous ne confieriez pas votre fille à un homme marqué par une enfance difficile à Liverpool, qui a collectionné les cartons rouges et que ses excès ont fini par conduire en prison.

Et pourtant, vous avez un doute. Car vous savez que l’on dit de lui qu’il est l’un des footballeurs les plus engagés et les plus intelligents qui soient.

Vous savez aussi qu’une saison lui a suffi pour s’imposer comme une figure marquante de l’OM, où la banderole qui l’accueillit résume bien l’amour que lui portèrent les supporters :  » Welcome, Sweet and Tender Hooligan « .

Et s’il fallait voir au-delà des apparences ? C’est ce que permet cette autobiographie marquante, dans laquelle Joey Barton se raconte pour la première fois, sans filtre ni faux-semblants, tout au long d’une carrière en montagnes russes qui l’a mené de Manchester City aux Glasgow Rangers, en passant par l’OM et la sélection anglaise.

Un livre à son image : cru, brutalement honnête, intelligent, émouvant, passionnant. Son manuel de survie dans le monde du football et une immersion dans les vestiaires de Premier League et de Ligue 1.

Joey ne s’épargne pas : il reconnaît ses erreurs et revient sur les polémiques qui ont accompagné sa carrière. Il raconte la prison, et explique comment sa détention a marqué un tournant dans sa vie.

Et l’on comprend que oui, à sa façon unique, Joey Barton est un gendre idéal.

À propos de l’auteur

International anglais lorsqu’il évoluait à Manchester City, Joey Barton a joué à Newcastle, Queens Park Rangers, Burnley et bien sûr à l’Olympique de Marseille, devenu avec lui vice-champion de France en 2013 et où, fidèle à sa réputation de bad boy, il a marqué les esprits tant sur le terrain qu’en dehors. Il porte aujourd’hui les couleurs des Glasgow Rangers, où il continue de défrayer la chronique.

Écrit avec Michael Calvin, double lauréat des British Sports Book Awards en 2014 et 2015.

error: Contenu protégé