Les 5 meilleurs livres tirés d’histoires vraies

Les 5 meilleurs livres tirés d’histoires vraies

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres tirés d’histoires vraies.


1. Je voulais retrouver ma mère (Saroo Brierley)

Je voulais retrouver ma mère (Saroo Brierley)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

C’est un jour comme un autre dans la vie de Saroo. Le garçon, âgé de cinq ans, est dans une gare du fin fond de l’Inde en train de ramasser quelques pièces lorsqu’il monte dans un train à quai. Le lendemain, Saroo se réveille à Calcutta. Dans l’immense ville, il est complètement seul, sans aucun papier.

Il est recueilli par un orphelinat où, quelques mois plus tard, un couple d’Australiens va l’adopter. Saroo grandit, mais, depuis l’Australie, il pense toujours à sa famille biologique.

Pendant 25 ans, il scrute les rues et les villages indiens sur Internet, à la recherche d’images familières. Et là, le miracle se produit. L’orphelin va alors se lancer dans un long voyage pour enfin retrouver sa mère et rentrer à la maison.

L’émouvante histoire d’un petit garçon qui a cherché sa mère pendant 25 ans.

À propos de l’auteur

Saroo Brierley est Indien et il a passé une partie de son enfance en Australie. Il a réussi à retrouver sa famille biologique à force de ténacité, grâce à Internet. Il est aujourd’hui dirigeant d’entreprise.


2. Tragédie à l’Everest (Jon Krakauer)

Tragédie à l'Everest (Jon Krakauer)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Je t’aime. Dors bien, ma chérie. Je t’en prie, ne te fais pas trop de souci. » Telles furent les dernières paroles que Rob Hall, guide himalayen chevronné, adressa à sa femme depuis le sommet de l’Everest. Il ne devait pas redescendre vivant.

Le 10 mai 1996, le Toit du monde fut le théâtre d’une véritable hécatombe. En route vers le sommet, quatre expéditions furent prises dans une violente tempête. En vingt-quatre heures, huit alpinistes, dont deux guides réputés, trouvèrent la mort. Envoyé spécial du magazine américain Outside, Jon Krakauer fait partie des survivants.

Tragédie à l’Everest, son récit de ce drame, est un livre lucide et courageux qui passionnera tous les amoureux de récits d’aventures vécues, amateurs de montagne ou non, comme il a fasciné des millions de lecteurs américains. Un classique du genre.

À propos de l’auteur

Jon Krakauer est un écrivain et alpiniste américain, employé par le magazine Outside et qui vit actuellement à Seattle.


3. Le courage d’une mère (Marie-Laure Picat)

Le courage d'une mère (Marie-Laure Picat)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le combat d’une mère, qui, condamnée à une mort imminente, se démène pour trouver une famille d’accueil qui s’occupera et protégera ses quatre enfants. Son histoire et sa personnalité ont bouleversé la France entière.

Comment vivre la fin de sa vie, quand on n’a pas quarante ans et qu’on est mère de famille ? L’automne dernier, Marie-Laure Picat apprend qu’elle est atteinte d’un cancer fatal à court terme. Sa première pensée est pour ses enfants : que deviendront-ils après sa mort ?

Résolue à assumer son rôle de mère jusqu’au bout, elle choisit elle-même une famille d’accueil. Aussitôt, elle se heurte à une fin de non-recevoir : non, ce n’est pas à elle de décider du futur de ses enfants mais au juge, après sa mort. Non, rien ne garantit que Julie, Thibault, Matthieu et Margot seront élevés ensemble. Non, ils n’habiteront pas là où ils ont grandi.

Révoltée par l’aberration de la situation, Marie-Laure alerte les médias. Alors, un extraordinaire mouvement de solidarité se met en place, la presse relaye son message : le courage de cette jeune maman émeut le pays et elle reçoit un soutien inespéré.

C’est pour laisser une trace que Marie-Laure a voulu écrire ce témoignage, pour ses enfants d’abord et aussi pour montrer qu’il faut assouplir le carcan administratif imposé aux familles dans la détresse. Pour que son combat ne meure pas avec elle.

À propos de l’auteur

Marie-Laure Picat est une écrivaine française connue pour avoir, avant de décéder d’un cancer, recherché dans sa ville de résidence une famille d’accueil pour ses enfants, leur évitant de voir leur environnement recomposé après sa mort.


4. Eux sur la photo (Hélène Gestern)

Eux sur la photo (Hélène Gestern)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices: deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille, qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas.

Une réponse arrive: Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père. Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire.

Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu’ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie.

Avec Eux sur la photo, Hélène Gestern nous livre une magnifique réflexion sur le secret de famille et la mémoire particulière que fixe la photographie. Elle suggère que le dévoilement d’éléments inconnus, la résolution d’énigmes posées par le passé ne suffisent pas: ce qui compte, c’est la manière dont nous les comprenons et dont nous acceptons qu’ils modifient, ou pas, ce que nous sommes.

À propos de l’auteur

Hélène Gestern est une écrivaine française née en 1971. Elle vit et travaille à Nancy. Elle est également enseignante-chercheuse à l’Université, où elle est rattachée à un laboratoire spécialisé dans l’étude du lexique.


5. Orange is the New Black (Piper Kerman)

Orange is the New Black (Piper Kerman)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Une année au cœur d’une prison américaine pour femmes, un récit saisissant qui a inspiré la série télévisée du même nom, déjà culte aux Etats-Unis.

Piper Kerman est une jeune femme comme tant d’autres : elle a un emploi, un compagnon, une famille aimante. Elle est très loin de la jeune casse-cou qui avait livré une valise d’argent pour un trafiquant de drogues dix ans plus tôt.

Mais le passé l’a rattrapée. Condamnée à quinze mois d’incarcération dans une prison pour femmes du Connecticut, la jeune cadre dynamique de bonne famille devient le matricule 11187-424. Le choc est brutal.

De sa première fouille corporelle à sa libération, Piper Kerman apprend à naviguer dans cet étrange univers aux codes absurdes et aux lois arbitraires. Elle rencontre des femmes issues de tous les milieux, qui la surprennent par leur générosité, leur humour et leur ouverture d’esprit.

Déchirant, drôle et parfois rageant, le récit de Piper Kerman nous offre un témoignage rare et précieux sur le quotidien des détenues américaines. Car c’est en grande partie pour elles que Piper a écrit ce livre : pour témoigner au nom de toutes celles qui n’ont pas la possibilité de s’exprimer.

À propos de l’auteur

Piper Kerman est vice-présidente d’une société de communication située à Washington D.C., travaillant avec des associations caritatives et des fondations. Elle vit aujourd’hui à Brooklyn avec son mari.

Orange is the New Black, récit autobiographique, raconte l’année qu’elle a passée en prison pour blanchiment d’argent. Énorme succès aux États-Unis, Orange is the New Black a été adapté pour la télévision.

error: Contenu protégé