Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de l'Inde

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de l’Inde

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de l’Inde.


1. Histoire des Indes (Michel Angot)

Histoire des Indes (Michel Angot)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Faire l’histoire de peuples et de pays qui jusqu’au XVIIIe siècle ont tout ignoré de l’Inde et des Indes, et dont beaucoup ont ignoré l’idée même de l’histoire, tel est le pari de ce livre.

En 1888, John Strachey écrivait dans son India : « Il n’y a pas, et il n’y a jamais eu d’Inde, ou même un pays, l’Inde, qui, selon les idées européennes, aurait possédé quelque unité, physique, politique, sociale ou religieuse. » L’Inde était un artefact créé par l’impérialisme européen.

Cela était vrai à la fin du XIXe siècle et pour le passé, mais aujourd’hui l’Inde, partie des Indes, existe : être indien est la fois une réalité et une prétention ; c’est aussi une exclusion, dont témoignent les violents débats historiques qui passionnent l’Asie du Sud.

Pour retracer la longue histoire de ce pays promis à devenir une des grandes puissances du monde, Michel Angot réussit un véritable tour de force : embrasser plusieurs milliers d’années et un espace aux dimensions de l’Europe, avoir recours aux sources les plus étendues et tenir ensemble les traces du temps, de l’Antiquité à nos jours, qui font de cette histoire une fabrique de l’Histoire.

La lecture d’Histoire des Indes de Michel Angot donne immanquablement le vertige. L’écriture d’un tel ouvrage, un défi en soi monumental, est relevée avec brio, l’auteur réussissant à faire l’histoire de peuples et de pays qui jusqu’au 18e siècle ont tout ignoré de l’Inde et des Indes, et dont beaucoup ont ignoré l’idée même de l’histoire.

À propos de l’auteur

Michel Angot, né le 15 mars 1949, est un indianiste et sanskritiste français. Chercheur indépendant associé du Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud, il est également chargé de cours à l’EHESS.


2. Histoire de l’Inde moderne – 1480-1950 (Claude Markovits)

Histoire de l'Inde moderne - 1480-1950 (Claude Markovits)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Berceau d’une civilisation millénaire, l’Inde, par ses richesses, a toujours attiré l’étranger. L’aube du XVIe siècle voit arriver les premiers navigateurs portugais. Tandis qu’ils édifient sur ses rivages un empire maritime et que Goa se couvre d’églises, d’autres conquérants venus d’Asie centrale, des Turco-Mongols, pénètrent dans le nord de la péninsule.

Babur, leur chef, fonde un Etat qui, sous le règne d’Akbar, devient l’un des plus puissants du monde, l’Empire moghol. Une brillante civilisation s’épanouit, dont témoignent encore tant de splendeurs architecturales. La prospérité de l’Inde émerveille les voyageurs européens et suscite la convoitise des compagnies de commerce qui établissent des comptoirs.

Au XVIIIe siècle, l’Empire moghol, en proie aux querelles de succession, s’affaiblit, et de nouveaux Etats indiens se forment. Anglais et Français, profitant de ce déclin du pouvoir, se disputent la suprématie commerciale et politique de la péninsule. A Pondichéry, Dupleix cherche à établir un protectorat sur le Deccan, mais ses rêves échouent.

Les Anglais sont libres de s’emparer de l’Inde. En un demi-siècle, après avoir conquis le Bengale, ils vont édifier un gigantesque empire à la fois terrestre et maritime. Celui-ci atteint son apogée sous la reine Victoria, proclamée impératrice des Indes pour incarner la légitimité britannique aux yeux de deux cents millions de sujets indiens.

Le premier siècle colonial n’entraîne pas de bouleversements radicaux dans la société rurale. Mais au lendemain de la Grande Guerre, Gandhi, dont l’image messianique se répand dans le monde des campagnes, mobilise des mouvements de protestation spectaculaires. Bientôt, le Congrès nationaliste, sous l’impulsion de Nehru, conteste la domination coloniale tandis que Jinnah revendique un Etat séparé pour les musulmans.

En 1947, le Raj britannique s’effondre, laissant place à l’Union indienne et au Pakistan. Naissance douloureuse, la partition clôt dans le sang et dans les larmes ce qui aurait pu être la victoire exemplaire d’un mouvement anticolonialiste non violent.

À propos de l’auteur

Claude Markovits est historien spécialiste de l’Inde contemporaine. Elève à l’ENS de 1966 à 1971, il obtient son doctorat à l’université de Cambridge en 1978. Il intègre le CNRS dès 1975 et devient directeur de recherche émérite en 2011. Il est également membre du comité scientifique de la revue Modern Asian Studies éditée par Cambridge University Press.

Son Histoire de l’Inde moderne publiée en 1994 (Fayard) est une référence incontournable pour qui s’intéresse à l’Inde contemporaine. Claude Markovits est également l’auteur de Gandhi (Presses de Sciences Po, 2000) et co-auteur de Les Indes et l’Europe. Histoires connectées xve-xxie siècles (Gallimard, 2015).


3. L’Inde contemporaine de 1950 à nos jours (Christophe Jaffrelot)

L'Inde contemporaine de 1950 à nos jours (Christophe Jaffrelot)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’Inde fait aujourd’hui irruption sur la scène internationale à la faveur de la globalisation économique, forte de son nouveau statut de puissance nucléaire et en vertu d’une formidable dynamique culturelle dont la littérature et le cinéma sont les meilleurs symboles.

Cette montée en puissance est le fouit de ce qu’elle a semé au lendemain de l’indépendance de 1947, point de départ de cet ouvrage qui décrit la trajectoire singulière de l’Inde contemporaine, tant au plan politique que diplomatique, économique, social et artistique.

Le non-alignement des années 1950 a ainsi fait place à un rapprochement avec l’URSS avant de céder le pas à la convergence indo-américaine des années 2000 ; l’intervention de l’Etat dans l’économie a été remise en cause dans les années 1990, la libéralisation donnant naissance à une nouvelle classe moyenne et creusant les écarts entre les régions ; l’urbanisation s’est poursuivie au rythme de la croissance démographique sans que l’exode rural ne vide pour autant les campagnes, toujours majoritaires ; les castes ne s’agencent plus suivant un ordre aussi hiérarchique que dans le passé, mais si elles s’organisent en groupes d’intérêt en compétition pour le pouvoir et l’obtention d’une meilleure part du gâteau, leur rôle dans la société ne faiblit pas.

La dimension culturelle informe également tout l’ouvrage, non seulement parce qu’on ne comprend pas l’Inde en dehors de ses catégories propres, mais aussi parce que ce pays, riche en arts, est porteur d’une grande civilisation. Celle-ci souffre toutefois de tensions religieuses qui opposent notamment les hindous aux musulmans, un phénomène indissociable du contentieux indo-pakistanais à l’origine de trois guerres en cinquante ans.

Cette nouvelle édition, augmentée de sept nouveaux chapitres et entièrement mise à jour, permet d’appréhender pleinement l’Inde dans sa complexité.

À propos de l’auteur

Christophe Jaffrelot est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, de l’université Paris I-Sorbonne et de l’Institut national des langues et civilisations orientales. Il est titulaire d’un doctorat en sciences politiques, et est habilité à diriger des recherches à l’Institut d’études politiques de Paris où il enseigne la politique de l’Asie du sud. Directeur du CERI (Centre d’études et de recherches internationales), Christophe Jaffrelot est l’un des meilleurs spécialistes de l’Asie du Sud en France.

Christophe Jaffrelot est l’auteur de plusieurs ouvrages et essais – pour la plupart traduits dans plusieurs pays. Il a notamment publié La Démocratie en Inde (Fayard, 1998), Le Pakistan (Fayard, 2000), Inde : la démocratie par la caste (2005) et L’Inde contemporaine (Fayard, 2006).


4. Une histoire de l’Inde – Les Indiens face à leur passé (Eric Paul Meyer)

Une histoire de l'Inde - Les Indiens face à leur passé (Eric Paul Meyer)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’Occident s’étonne aujourd’hui de voir le sous-continent indien faire son entrée sur la scène internationale. Mais en réalité, l’Inde  » éternelle  » et isolée du monde n’a jamais existé ; elle fut une invention de l’Europe, confortée parfois par certains discours religieux des Indiens eux-mêmes.

Un cinquième de l’humanité est l’héritier d’une histoire complexe, riche en ruptures et en épopées, qui couvre plus de quatre mille ans, des premières cités de l’Indus à l’empire d’Ashoka, de celui des Grands Moghols au Raj britannique, puis à l’Indépendance et à la Partition.

Éric Paul Meyer, professeur et vice-président de l’Inalco, dresse ici une fresque vivante de ce monde en mouvement. On y voit naître le bouddhisme, se transformer l’hindouisme, s’implanter l’islam, arriver d’Occident les marchands et les missionnaires.

Au-delà des indispensables repères chronologiques, c’est à une réflexion plus thématique, centrée sur les liens entre économie, politique et religion que nous convie l’auteur. En montrant les enjeux considérables mobilisés par les différentes interprétations de cette histoire, il nous aide à comprendre l’un des acteurs majeurs de la mondialisation.

À propos de l’auteur

Éric Paul Meyer, né le 20 février 19431, est un historien français spécialiste de Sri Lanka et du sous-continent indien, professeur des universités à l’Institut national des langues et civilisations orientales (histoire de l’Asie du Sud) de 1994 à 2009, dont il a été le directeur du département Asie du Sud, puis le vice-président, chargé du suivi de la relocalisation de l’institut sur le site de Tolbiac et de la création de la Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations (Bulac).


5. L’Inde – Histoire, culture et identité (Amartya Sen)

L'Inde - Histoire, culture et identité (Amartya Sen)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Comment l’Inde, malgré ses disparités, peut-elle former une communauté malgré tout cohérente ? Amartya Sen montre ici à quel point l’acceptation de l’hétérodoxie et la tradition pluraliste sont cruciales dans la culture indienne.

Ce parcours conduit de l’Inde ancienne aux débats actuels sur l’influence de la rationalité occidentale ou la laïcité, le statut des différentes religions ou même l’arme atomique ; il révèle toute la richesse de la pensée indienne. L’Inde cherche depuis toujours à concilier enracinement dans la tradition et évolution, diversité et unité : serait-elle un modèle pour demain ?

A côté de son œuvre d’économiste, consacrée aux conditions du développement, Amartya Sen poursuit depuis de longues années une réflexion sur les forces de la culture et de la pensée indiennes face à la modernité. Ce volume présente pour la première fois en français cette réflexion unique.

À propos de l’auteur

Prix Nobel d’économie 1998, Amartya Sen est l’un des intellectuels indiens les plus connus et les plus respectés au monde. Il a longtemps présidé Trinity College, à Cambridge, en Angleterre, avant de devenir professeur à l’Université Harvard.

Il a notamment publié Un nouveau modèle économique et Rationalité et liberté en économie, ainsi que Identité et Violence.

error: Contenu protégé