Les 5 meilleurs livres de François Rabelais

Les 5 meilleurs livres de François Rabelais

François Rabelais est un écrivain français humaniste de la Renaissance, né à la Devinière à Seuilly, près de Chinon, en 1483 ou 1494 selon les sources, et mort à Paris le 9 avril 1553.


1. Gargantua

Gargantua François Rabelais

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Qui ne connaît pas Gargantua ? Ne vous a-t-on jamais dit que vous aviez un appétit « gargantuesque » ? Si tel est le cas, soyez heureux. Car Gargantua est un personnage mythique de la littérature française du XVIe siècle. Créé par François Rabelais, Gargantua est un géant truculent dont le nom est passé dans le langage courant pour désigner son appétit énorme et insatiable. Rabelais écrit l’ouvrage en mêlant rêve et réalité.

Sous forme de chroniques, on découvre avec plaisir les aventures comiques et magnifiques de Gargantua, de guerres en ripailles. Outre son esprit satirique, Rabelais montre ici un talent de conteur et de portraitiste. Ces pirouettes stylistiques lui permettent d’exprimer sa philosophie en toute liberté malgré la censure et les guerres de religion propres à l’époque de François Ier. Une philosophie faite d’épicurisme souriant et modéré. En prose et en vieux français, ce roman comporte tous les éléments propres aux œuvres indémodables.

Les aventures du géant Gargantua comptent parmi les monuments littéraires de l’esprit français. En effet, si les savantes questions de l’éducation et de l’humanisme y occupent une place privilégiée, la verve populaire s’y exprime aussi joyeusement, servie par une inventivité verbale qui ne recule pas devant les jurons ou les obscénités. Car, chez Rabelais, bouffonnerie et sérieux ont toujours partie liée, pour le plus grand plaisir… de son « hypocrite lecteur ».


2. Pantagruel

Pantagruel François Rabelais

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Rire est le propre de l’homme », disait Rabelais et, pour nous faire rire, il invente Pantagruel, le fils de Gargantua. Gargantua était le héros d’un livret de colporteur publié avec succès à Lyon : Les grandes et inestimables chroniques de l’énorme géant Gargantua. Pantagruel est, lui aussi, un géant, qui, par mégarde, comble une carie dentaire en avalant des soldats !

Il a pour ami Panurge, un fieffé voleur vivant de la vente des indulgences et du mariage des vieilles femmes.

Par cette farce énorme, Rabelais lutte avec humour contre un certain obscurantisme du Moyen Age. Manger du lard en Carême avait conduit Marot en prison. Rabelais, en humaniste, s’intéressait à tout : médecine, philosophie, éducation, géographie. Sa verve, sa truculence et sa fantaisie sont restées inégalées. Et il y a aujourd’hui dans le monde autant d’intolérants et d’ignorants qu’en son époque pour que son livre fasse toujours rire.


3. Gargantua et Pantagruel

Gargantua et Pantagruel François Rabelais

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Les aventures du géant Gargantua et de son fils Pantagruel comptent parmi les monuments littéraires de l' »esprit français ». En effet, si les savantes questions de l’éducation et de l’humanisme y occupent une place privilégiée, la verve populaire s’y exprime aussi joyeusement, servie par une inventivité verbale qui ne recule pas devant les jurons ou les obscénités. Car, chez Rabelais, bouffonnerie et sérieux ont toujours partie liée, pour le plus grand plaisir… de son « hypocrite lecteur ».


4. Le tiers livre

Le tiers livre François Rabelais

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

 » Cette question réglée, je retourne à mon tonneau. Sus à ce vin, mes copains ! Enfants, buvez à pleins godets ! S’il ne vous semble pas bon, laissez-le. Je ne suis pas de ces importuns siffle-chope qui, par la force, par l’outrage et la violence, contraignent les troupiers et conscrits à trinquer, et même à faire cul sec, ce qui est pire.

(…) C’est une vraie corne d’abondance, pleine de joyeuseté et de facétie. S’il vous semble un jour épuisé jusqu’a la lie, il ne sera pourtant pas à sec. C’est Bon Espoir qui gît au fond, comme dans la bouteille de Pandore, et non Désespoir, comme dans le tonneau des Danaïdes. »


5. Quart livre

Le quart livre François Rabelais

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Soubdain, je ne sçay comment, le cas feut subit, je ne eu loisir le consyderer, Panurge, sans aultre chose dire jette en pleine mer son mouton criant et bellant. Tous les aultres moutons crians et bellans en pareille intonation comencerent soy jecter et saulter en mer après, à la file. La foulle estoit à qui premier y saulteroit après leur compaignon. Possible n’estoit les en guarder. Comme vous sçavez estre du mouton le naturel, tous jours suyvre le premier, quelque part qu’il aille…

Le marchant tout effrayé de ce que davant ses yeulx perir voyou et noyer ses moutons, s’efforçoit les empescher et retenir tout de son pouvoir. Mais c’estoit en vain. Tous à la file saultoient dedans la mer, et perissoient. Finablement il en print un grand et fort par la toison sus le tillac de la neuf, cuydant ainsi le retenir, et saulver le reste aussi consequemmeent. Le mouton feut si puissant qu’il emporta en mer avecques soy le marchant, et feut noyé en pareille forme que les moutons de Polyphemus le borgne Cyclope emporterent hors la caverne Ulyxes et ses compaignons. »

error: Contenu protégé