Les 5 meilleurs livres sur l’ébénisterie

Les 5 meilleurs livres sur l’ébénisterie

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’ébénisterie.


1. Traité d’ébénisterie (Lucien Chanson)

Traité d'ébénisterie (Lucien Chanson)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre de référence a paru pour la première fois en 1959, il a depuis été réédité plus de 15 fois.

Basé sur le dessin et le trait, il n’enseigne pas les techniques de fabrication du mobilier, mais recueille avec respect les leçons du passé et nous les traduit dans un langage graphique d’une très haute conscience : le traitement exhaustif du dessin d’ébénisterie et de nombreux plans de meubles remarquables ou caractéristiques forment le corps de ce livre qui renferme plus de 100 planches dessinées ainsi que de nombreuses illustrations.

Mieux qu’une photographie, peut-être, ces vues géométrales appellent l’analyse et la réflexion sur les conceptions techniques traditionnelles appliquées à des œuvres de nos styles passés. Ce Traité d’ébénisterie est un témoignage du grand mobilier français, il trouve son actualité dans les leçons que le technicien et l’artiste peuvent en retirer sur le plan technique comme sur le plan esthétique.

Au lecteur de se laisser guider dans cette découverte, d’apprécier des proportions, d’analyser des profils de moulures, de retrouver dans les coupes la traduction du jeu des plans. Il y prendra plus nettement conscience des qualités particulières qui ont marqué ces œuvres françaises de nos différentes époques.

Après des généralités sur le dessin d’ébénisterie (géométrie plane et descriptive, les ordres d’architecture, perspective), l’ouvrage rentre dans le vif du sujet avec les assemblages, la mise au plan, les portes et les ferrures.

Vient ensuite une description détaillée des styles classiques du gothique à l’Empire, avec les caractéristiques du mobilier, de nombreux profils de moulures et ornements, et surtout des plans, coupes, élévations ou vues géométrales de meubles typiques de chaque époque.

Première partie : tracés et constructions

  • Géométrie plane
    • Éléments de géométrie
    • Théorèmes de géométrie
    • Tracés et vérification
    • Reproduction et vérification
    • Le cercle
    • Les polygones
    • L’ellipse et les ovales
    • Les anses de panier
    • Arcs rampants, oves et volutes
    • Les arcs et les roses
    • Les moulures
    • Réductions des profils
    • Raccords de moulures
    • Les frontons
  • Tracés d’architecture. Les ordres
    • Les cinq ordres de l’architecture
    • Les ordres toscan et dorique
    • Les ordres ionique, corinthien et composite
  • Géométrie descriptive. Tracés
    • Perspective conventionnelle
    • Volumes et développements
    • Projections et rabattements
    • Vraies grandeurs
    • Sections et angles de corroyage
    • Pièce en forme d’arêtier
    • Pénétration des corps
    • Retombées de moulure
    • Hélice et calibrage prolongé
    • Pièces cintrées sur deux plans
    • Arêtier et médaillon cintrés
    • Arêtiers cintrés
  • Perspective
    • Tableau et plans de front
    • Point principal et point de distance
    • Mise en perspective par points
    • Cercles et hauteurs en perspective
    • Craticulation
    • Procédé pratique de perspective – Restitution
  • Les assemblages
    • Tenons et mortaises
    • Enfourchements et demi-bois
    • Tenons avec flottages
    • Coupes d’onglet
    • Panneaux
    • Embrèvements et emboîtures
    • Bâtis en menuiserie
    • Bâtis en ébénisterie
    • Queues d’aronde
    • Les entures
    • Les cintres
  • Mise au plan
    • Sections et coupes
    • Plan d’exécution
    • Parois de derrière
    • Parois de côté
    • Parois de côté galbé
    • Les dessus
    • Les portes. Ferrages à pivots
    • Les portes. Ferrages à charnières, fiches, paumelles et compas
    • Table à jeu en portefeuille
    • Ferrures d’assemblages – leur utilisation

Deuxième partie : études des styles

  • Style Gothique
    • Profils de moulures gothiques
    • Les ornements gothiques
    • Buffet (fin du XVe siècle, musée de Cluny)
  • Style Renaissance
    • Profils de moulures de la Renaissance
    • Les ornements de la Renaissance
    • Buffet Henri II – plan de construction
    • Buffet Henri II – coupes verticales
    • Buffet Henri II
    • Petite table Henri II
  • Style Louis XIII
    • Profils de moulures Louis XIII
    • Les ornements Louis XIII
    • Table à l’italienne
  • Style Louis XIV
    • Profils de moulures Louis XIV
    • Les ornements Louis XIV
    • Armoire Louis XIV par Boulle
  • Style Régence
    • Moulures Régence
    • Ornements Régence
  • Style Louis XV
    • Profils de moulures Louis XV
    • Les ornements Louis XV
    • Plans d’une console Louis XV
    • Tracé du pied sur l’angle
    • Plan d’un bureau Louis XV
    • Épure du pied Louis XV
    • Plans d’une petite table Louis XV
  • Style Louis XVI
    • Profils de moulures Louis XVI
    • Les ornements Louis XVI
    • Plans d’un chiffonnier Louis XVI exécuté par Riesener
  • Styles Directoire et Empire
    • Moulures et ornements directoires
    • Profils de moulures l’Empire
    • Les ornements de l’Empire
    • Plans d’un secrétaire Empire
  • Index

À propos de l’auteur

En 1927, Lucien Chanson entre à L’école Boulle à l’atelier d’ébénisterie. A sa sortie, il est placé comme dessinateur aux Ets F. Rochern (Maison Jeanselme) et suit des cours de perfectionnement à l’école Boulle, en construction meubles, puis des cours d’antiques et de modèles vivants à l’école Montparnasse.

Après son mariage en 1936, il entre aux Établissement Hartjens, où il seconde le directeur tout en suivant les cours de préparation au professorat technique, géométrie descriptive, trait de charpente, aux cours du soir de la rue de l’Amiral Roussin à paris.

En septembre 1393 il est mobilisé puis fait prisonnier le 20 juin 1940. Interné au Stalag XII C, il s’évade en septembre 1941. Sa situation d’évadé ne lui permet pas de regagner Paris, il travaille à Lyon, aux Établissement Arcor, comme ébéniste, puis créateur de modèles. En 1943, il occupe la place de directeur artistique aux Établissements Duguay à Lyon.

En 1944, à la libération, il regagne Paris et accepte la place de chef du service Ameublement à la Branche des Industries du Bois au ministère de l’Industrie et du Commerce ; il expertise pour le copte de l’Administration des Domaines le mobilier et le matériel en bois abandonnés en France par l’armée allemande.

En 1946, M. André Merci lui confie la direction de sa succursale de Bordeaux. En décembre 1948, il est sollicité pour assurer des cours de menuiserie, d’histoire de l’art et de perspective, aux Cours Complémentaires Industriels de la ville de Charenton. Il assure aussi les cours de Promotion Sociale en géométrie et perspective de l’école Boulle.

Entre-temps, les éditions Vial à Dourdan, lui proposent d’éditer un « traité d’ébénisterie ». Ce travail occupe les loisirs de six ans de sa vie. La première édition paraît en 1959.


2. Ébénisterie – Les premiers gestes (Bernard Daudé)

Ébénisterie - Les premiers gestes (Bernard Daudé)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre est un ouvrage d’apprentissage et d’initiation au métier d’ébéniste, qui devrait permettre au futur artisan d’apprendre à concevoir du beau mobilier et de le construire avec efficacité et simplicité.

L’auteur est mieux placé que quiconque pour l’entreprendre, puisqu’il est formateur à l’École d’ameublement de Paris. Au fur et à mesure des pages, il insiste sur la nécessité d’assimiler les bons gestes et les bonnes attitudes. Les nombreux schémas et photographies contenus dans l’ouvrage appuient le propos pédagogique toujours tourné vers la pratique du métier, dans une approche simple et non pas simplifiée.

L’auteur commence par examiner et expliquer les bases du dessin d’ébénisterie, point de départ de la création, et clé pour comprendre la suite du livre. Les assemblages et leur exécution, les techniques de placage et de marqueterie sont ensuite décrites.

Le travail à la toupie, si fréquent à l’atelier, est expliqué en détail. Le montage et l’ajustage des parties mobiles sont décrits à travers la réalisation de deux meubles. Pour finir, ne sont pas oubliés la finition, l’affûtage des outils coupants et les consignes de sécurités.

Sommaire :

  • HISTOIRE DE L’ÉBÉNISTERIE
  • LES BASES DU DESSIN
    • Pour bien comprendre
    • Mise en place
    • Tracés géométriques simples
    • Exemple d’un tracé
    • Les moulures
  • LES ASSEMBLAGES DE BASE
    • Pour bien comprendre les assemblages
    • Les types d’assemblage
    • Application : traçage et exécution
  • LES TECHNIQUES DE PLACAGE
    • Pour bien comprendre
    • Frisage  » en carré ou en fougère  »
    • Éventail, soleil et bâtons rompus
    • Damier et échiquier
    • Losanges, pointes de diamant, cubes en perspective
  • LES USINAGES A LA TOUPIE
    • Pour bien comprendre
    • Techniques d’exécution : au guide, à l’arbre, au calibre
  • MONTAGE – MÉTHODE ET ORGANISATION
    • Pour bien comprendre
    • Réalisation de deux meubles : débit, usinage, montage
  • AJUSTAGE DES PARTIES MOBILES
    • Pour bien comprendre
    • Ajustage des portes
    • Ajustage des abattants
    • Ajustage des tiroirs
  • LA FINITION
    • – Pour bien comprendre
    • – Finition sur bois massif
    • – Finition de panneaux plaqués
  • L’AFFÛTAGE
    • Pour bien comprendre
    • Fer de rabot ou demi varlope
    • Les scies
    • Le racloir
  • LA SÉCURITÉ
    • Pour bien comprendre
    • Situations
    • Protection
    • Autres dangers
  • Glossaire et bibliographie

À propos de l’auteur

Bernard Daudé fut professeur d’ébénisterie (atelier et technologie) à l’École d’Ameublement de Paris de la Bonne Graine.

Enfant du Faubourg Saint-Antoine, il reçut son diplôme de l’école Boulle en 1971, puis travailla pour les meilleurs ateliers du Faubourg (Fancelli, Mercier) avant de se mettre à son compte pour perpétuer l’ébénisterie traditionnelle et mettre son savoir-faire au service des créateurs contemporains.


3. Guide du bois, de la menuiserie et de l’ébénisterie (Albert Jackson, David Day)

Guide du bois, de la menuiserie et de l'ébénisterie (Albert Jackson, David Day)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le Guide du bois, de la menuiserie et de l’ébénisterie est à ce jour l’ouvrage le plus complet dans ce domaine. Le choix de la matière première étant capital, les principaux bois résineux et feuillus sont décrits dès le début avec leurs utilisations, leur résistance, leur couleur et leur texture. Les panneaux dérivés du bois sont également abordés.

Quelle que soit la tâche à accomplir, une boîte à outils bien remplie est indispensable. Ce livre offre une présentation incomparable de chaque type d’outil : du simple rabot à la défonceuse et de la scie japonaise aux combinées, tous sont minutieusement décrits afin d’aider le débutant, d’informer l’acheteur et d’assister le menuisier expérimenté dans l’organisation de son atelier.

Mais les outils ne servent à rien sans les idées… Cet ouvrage vous propose de suivre toutes les étapes de la réalisation d’un objet, du dessin à l’échelle aux finitions. Des créations de designers, traditionnelles et modernes, fournissent une mine d’idées et vous incitent à développer votre propre style.

La menuiserie exige une grande variété de talents et la maîtrise de nombreuses techniques. Ainsi, rien n’est plus important que la réalisation des assemblages. C’est pourquoi cet ouvrage leur consacre tout un chapitre. Chaque assemblage est décrit pas à pas et illustré de photographies et de dessins.

En outre, qu’il s’agisse de sculpture, de placage, de marqueterie, de cintrage ou de finitions, chacune de ces techniques est exposée en détail afin d’en faciliter la maîtrise. Pour finir, le choix des colles et de la quincaillerie (fermetures, charnières, poignées…) vous permettra de terminer vos réalisations.

À propos de l’auteur

Albert Jackson et David Day ont obtenu une maîtrise de design de meubles au Royal College of Art de Londres avant de se consacrer à la rédaction, à la réalisation et à l’illustration de livres pratiques. Ce sont les auteurs de Travaux à la défonceuse, Les bois et leurs usages et Finitions, aux éditions La Maison Rustique.


4. L’ébénisterie : technologie et pratique (François Germond)

L'ébénisterie : technologie et pratique (François Germond)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre essentiellement pratique présente les connaissances nécessaires à l’ébéniste, reflet de la vie de l’atelier. Il parle de l’expérience de l’auteur qui sait toujours aller droit au but sans s’encombrer de notions abstraites, s’adressant aux débutants ayant déjà quelques bases du métier.

Ainsi, avant même de décrire l’outillage, l’auteur explique comment affûter correctement ciseaux et scies pour faire prendre conscience que le bon état de coupe d’un outil est souvent plus important que la qualité d’un outil.

Après une étude des bois et des méthodes de séchage, l’auteur passe à la géométrie pratique et au dessin avec compas, équerre et ficelle plutôt qu’avec des théorèmes obscurs. Il s’intéresse au traçage, étape primordiale qui est souvent négligée, à la manière de tenir compte des défauts et du fil du bois pour éviter les méfaits mécaniques.

Après les assemblages et les colles, F. Germond s’étend sur le placage et la marqueterie, disciplines emblématiques de l’ébéniste. La sculpture, la restauration et les techniques de finition closent l’ouvrage.

Cette réédition permet de répondre à l’attente d’un large public passionné d’ébénisterie, qu’il soit amateur ou futur professionnel. Des conseils d’atelier efficaces transmis avec un grand souci de clarté.

Les ébénistes absolument débutants désireux d’acquérir les connaissances de base de l’ébénisterie consulteront avec fruit le livre de B. Daudé : Ebénisterie, les premiers gestes.

Sommaire :

  • Préface : les secrets d’atelier
  • L’affûtage
  • Les bois
  • La géométrie pratique et le dessin
  • La création
  • Le tracé, les assemblages, la construction
  • Les colles
  • Les placages
  • La quincaillerie
  • La sculpture
  • La restauration
  • La finition du bois
  • Les teintes
  • Le vernis au tampon
  • Glossaire, adresses et bibliographie

À propos de l’auteur

François Germond était un professionnel reconnu. Il est également l’auteur de L’Ebénisterie : technologie et pratique. Il a collaboré longtemps au journal « Le Bouvet ».


5. Dictionnaire pratique de menuiserie, ébénisterie, charpente (Justin Storck)

Dictionnaire pratique de menuiserie, ébénisterie, charpente (Justin Storck)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce livre est la réédition du célèbre Dictionnaire de Menuiserie, Ébénisterie et Charpente datant du début du XXe siècle. Il s’agit du dictionnaire le plus complet jamais publié sur le sujet, travail considérable qui demanda cinq années de travail à une équipe de spécialistes.

C’est une mine de renseignements où le lecteur trouvera la définition de milliers de termes techniques utilisés par les artisans du bois, coiffant tout le vocabulaire spécifique ou commun aux trois disciplines. Il permet de connaître la terminologie dont la plus grande partie est toujours en usage de nos jours, et donne des indications précieuses sur les méthodes traditionnelles utilisées dans les métiers du bois. De très nombreux dessins techniques, schémas et illustrations viennent enrichir les définitions.

L’édition originale comprend trois volumes. Elle est ici reproduite en fac-similé mais légèrement réduite en taille, ce qui permet de la proposer en un seul tome plus maniable. Pour l’anecdote, on peut remarquer que ce Dictionnaire est une rareté éditoriale, puisqu’à partir de la page 144 qui est doublée, les pages impaires se retrouvent à gauche.

À propos de l’auteur

Justin Storck était graveur de son état : sa devise, reproduite sur plusieurs de ses livres, est Toujours, toujours plus, ce que l’on comprend mieux quand on sait que le Dictionnaire compte près de 5000 gravures.

Storck  se lançait parfois dans l’édition : il illustrait lui-même ses ouvrages tout en supportant les frais de fabrication et les aléas de la vente. Ses livres, toujours très illustrés, (il publia par exemple Les arts décoratifs pratiques en 1883, Meubles, sièges, tentures en 1890) portent fièrement la mention : J.-Justin Storck, graveur éditeur.

Pour le Dictionnaire, il s’entoura d’une équipe de praticiens spécialistes qui rédigèrent les articles (Léon Meunier pour la menuiserie, Louis Vincent pour l’ébénisterie, Edme Lecœur pour la charpente, Jean Bréasson pour l’architecture et Jules Valabrègue pour la législation) tandis que lui-même se chargea, en plus du travail d’édition, de réaliser les milliers d’illustrations du Dictionnaire.

Il fallut plus de cinq ans de travail pour réaliser l’entreprise, l’ouvrage fut édité par souscription et paru peu à peu, à partir de 1900 environ : les tomes 2 et 3 sont parfois datés de 1907.

error: Contenu protégé