5 des meilleurs livres d'Albert Jacquard

Les 5 meilleurs livres d’Albert Jacquard

Albert Jacquard, généticien de formation, auteur d’un grand nombre de livres sur diverses questions de société, a notamment publié Petite philosophie à l’usage des non-philosophes qui a connu un immense succès. Plus récemment, il a publié Dieu ? et Tentatives de lucidité, où il a donné la pleine mesure de son talent pour traiter les sujets les plus complexes dans un style limpide.


1. Mon utopie

Mon utopie (Albert Jacquard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« J’atteins l’âge où proposer une utopie est un devoir ; l’âge ou les époques à venir semblent toutes également éloignées : qu’elles appartiennent à des siècles lointains ou à de prochaines décennies, elles sont toutes tapies dans un domaine temporel que je ne parcourrai pas. »

A une époque où tout le monde ne parle que de « réalisme » pour en fait imposer la dictature de l’argent, Albert Jacquard prend ici du recul. Recul par rapport à sa propre trajectoire dont il retrace le fil ; recul par rapport à l’actualité et ses contraintes en imaginant ce que pourrait être une  » Cité où tout serait école « , où le travail aliénant serait réduit au minimum, où personne ne se soucierait du déficit de la Sécurité sociale parce que les soins seraient considérés comme un droit imprescriptible…

Utopie que tout cela ? Ce n’est pas si sûr…


2. Petite philosophie à l’usage des non-philosophes

Petite philosophie à l'usage des non-philosophes (Albert Jacquard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le monde des hommes est entré dans une phase de bouleversements sans précédent. Tout a changé en quelques décennies, dans nos pouvoirs comme dans nos savoirs. Nos repères ont disparu, les certitudes ont fait long feu, comme les idéologies de tous bords. Il est urgent de mettre de l’ordre dans nos connaissances ; c’est à cette condition seulement que nous pourrons avoir prise sur la société de demain.

Dans ce livre construit sous la forme d’un abécédaire, Albert Jacquard s’efforce de donner aux questions essentielles ; autrui, le bonheur, la liberté, la sagesse, etc… une réponse claire, concise, lucide, qui renouvelle l’interrogation philosophique.Qu’on la lise de A à Z, ou qu’on la feuillette au gré de la curiosité, cette Petite Philosophie à l’usage des non-philosophes permettra à chacun de mieux comprendre la société et soi-même, de tracer la limite entre ce que nous pouvons savoir et ce que nous ignorerons sans doute toujours.

Albert Jacquard a écrit de nombreux ouvrages sur la science et sur la société, qui sont autant de best-sellers. Il plaide sans relâche en faveur d’une éducation qui mettrait à la portée de tous les acquis du savoir. Ni la science ni la philosophie ne doivent demeurer l’apanage de quelques-uns : c’est sa conviction la plus profonde. Il a publié chez Calmann-Lévy : J’accuse l’économie triomphante (1995) et Le Souci des pauvres (1996).Huguette Planès est professeur de philosophie au lycée La Pérouse d’Albi. Par ses questions sans complaisance, elle a permis à Albert Jacquard d’aller plus loin dans sa propre réflexion.


3. L’équation du nénuphar

L'équation du nénuphar (Albert Jacquard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ne dites pas : « Apprends tes leçons, accumule du savoir, deviens savant. » Dites : « Essaie de toujours mieux comprendre ; critique tes propres raisonnements, développe ta capacité à tenir des raisonnements logiques. » Ne dites pas : « Suis les chemins qui te sont proposés, apprends les réponses fournies par les livres. » Dites : « Pénètre dans le domaine de la science en formulant tes propres questions et en employant les voies de ta propre compréhension. » Ne dites pas : « Tu vas à l’école pour apprendre ce qui est au programme, préparer des examens, entrer plus tard dans la vie active. » Dites : « A l’école, tu vis la période la plus active de ton existence, tu apprends à poser des questions, tu construis ton intelligence. »

Oui, la science peut être un plaisir et même un plaisir à partager en famille ou entre amis. Elle est également la plus extraordinaire école de liberté et de rigueur que les hommes aient inventée. L’équation du nénuphar redonne à l’enseignement de la science toute sa vertu : préparer une société plus libre, plus juste.


4. À toi qui n’es pas encore né(e)

À toi qui n'es pas encore né(e) (Albert Jacquard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

À la manière d’un monologue écrit pour l’un de ses arrière-petits-enfants à naître, Albert Jacquard, spécialiste de génétique, décrit l’état du monde tel qu’il le laissera aux générations futures. Ce bilan est l’occasion de revenir sur les événements qui ont ponctué son existence, mais aussi de dresser un état des lieux des connaissances scientifiques et techniques et de préciser, à la manière d’une profession de foi, les recommandations qu’il estime utiles et les valeurs dans lesquelles il croit. Ainsi, la révolte et la désobéissance sont-elles présentées comme de véritables vertus quand elles sont mises au service de la défense des exclus, tandis que sont dénoncés les effets destructeurs de la compétition ou de la rivalité.

Cette médiation sur la vie et sur le prix qu’il convient d’attacher à sa liberté est donc l’héritage d’un homme qui a su s’engager et qui cherche à montrer la dignité de ces combats citoyens à l’attention de générations qui seront sans nul doute plus habituées à la seule revendication individuelle. Une leçon d’humanité.


5. Dieu ?

Dieu ? (Albert Jacquard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

 » Trop longtemps, j’ai cru ce qu’on me disait. Mes parents, puis les prêtres, m’ont appris qu’il existe un Dieu, un autre monde, une vie éternelle, un jugement après la mort. Pour moi, dont l’enfance a été modelée par le catholicisme, cet enseignement a pris la forme du Credo, celui qu’on récite dans les églises. Le scientifique que je suis va donc dialoguer avec l’enfant que j’ai été. Je vais relire le Credo mot après mot et je vais essayer de voir quelle valeur peut lui attribuer le langage moderne, celui de la science.  »

Généticien de réputation internationale, célèbre aussi pour ses engagements en faveur des déshérités, Albert Jacquard s’interroge : pourquoi les découvertes des savants ne sèment-elles pas le doute chez les croyants ? Les physiciens Claude Allègre (Dieu face la science) et André Rousset (À la recherche de Dieu : l’approche d’un physicien), ou encore le mathématicien Daniel Sibony (Nom de Dieu), pour ne citer que les plus récents, ont déjà traité le sujet.

Mais Albert Jacquard fait preuve d’originalité en se posant comme exégète : il ne renie pas son éducation catholique ; bien au contraire, il reprend point par point le Credo pour en commenter chaque terme. La biologie, les mathématiques ou encore la physique, exposées avec le même souci pédagogique que dans La Science à l’usage des non- scientifiques, lui servent à démontrer l’obsolescence de ce texte religieux.

Quelques encadrés synthétisent les notions élémentaires de ces disciplines. Ainsi, le rappel de la loi de Mendel permet de comprendre que donner un sexe à Dieu (le Père) relève du blasphème. Les découvertes de Newton, Einstein, Borh et d’autres savants contribuent, tout le long du livre, à actualiser la signification du Credo, qui dans son sens initial, n’est plus qu’ « un champ de ruines ». Assurément, Albert Jacquard devient ici un auteur inspiré.

Ce livre est à la fois un bréviaire de la science d’aujourd’hui et un essai sur la religion. Croyant, agnostique ou féru de science doivent l’avoir lu et le garder précieusement dans leur bibliothèque à côté de… la Bible.

error: Contenu protégé